Qualifs - Quartararo en pole à domicile après une séance pluvieuse

Fabio Quartararo a signé la pole du Grand Prix de France en MotoGP, sur une piste séchante. Maverick Viñales a assuré le doublé à Yamaha.

Qualifs - Quartararo en pole à domicile après une séance pluvieuse

Fabio Quartararo a signé sa troisième pole consécutive au Mans, une première dans sa carrière, dans une séance débutée sur piste sèche et que les pilotes ont pu terminer avec des pneus slicks. Le leader du championnat, Pecco Bagnaia, ne sera que 16e sur la grille, après avoir été éliminé en Q1.

Lire aussi :

Savadori et Marini surprennent en Q1 ; Mir, Rins et Bagnaia distancés

Une grosse averse s'est abattue sur le circuit Bugatti juste avant la Q1, obligeant les pilotes à prendre la piste avec les pneus pluie. Les conditions étaient également très fraîches, le thermomètre affichant 14°C dans l'air et 17°C sur la piste.

Après les premières tentatives de chaque pilote, le Champion du monde Joan Mir, contraint de passer par cette Q1 pour la quatrième fois en cinq Grands Prix cette année, devançait son coéquipier chez Álex Rins, qui y était à l'inverse présent pour la première fois de la saison. Lorenzo Savadori, très performant dans ces conditions depuis le début du week-end, a chuté à la fin de son premier tour rapide. L'Italien a traversé la piste à pied et couru vers son garage, pour pouvoir monter sur sa deuxième machine.

Iker Lecuona est remonté au deuxième rang grâce à son deuxième tour rapide, mais Rins a récupéré son bien, tandis que Mir menait toujours la danse, avec une avance de 0"252. Le leader du championnat, Pecco Bagnaia, n'était que sixième à ce moment de la séance, à 0"897 du leader. Alors que le soleil était de retour, les pilotes ont nettement amélioré leurs chronos sur une piste encore très humide, mais Mir et Rins restaient accrochés aux deux premières positions, synonymes de passage en Q2.

Aleix Espargaró a pris la tête moins de cinq minutes avant le drapeau à damier, tandis qu'Álex Márquez est remonté à la troisième place, devant Rins. Danilo Petrucci s'est emparé de la deuxième place, peu de temps avant une seconde chute, pour Álex Márquez, au virage 6, La Chapelle. Tito Rabat, encore présent chez Pramac en raison de la convalescence de Jorge Martín, est lui aussi parti à la faute.

Avec une trajectoire de moins en moins humide, de très nombreux pilotes ont amélioré leurs chronos. Joan Mir, Luca Marini, Lorenzo Savadori et Aleix Espargaró ont ainsi tour à tour mené dans les dernières minutes. Chacun d'entre eux avait encore droit à un tour, mais Espargaró a préféré se relever. Sous le drapeau à damier, Mir a récupéré la deuxième place derrière le Catalan... mais ils ont été battus par Lorenzo Savadori et Luca Marini. Ce sont donc deux outsiders qui ont gagné leur ticket pour la Q2. Aleix Espargaró sera 13e sur la grille, devant les pilotes Suzuki, Mir et Rins, et Bagnaia, l'un des grands perdants de cette séance.

Quartararo s'offre la pole au dernier moment

La piste était encore partiellement humide au moment où la Q2 a débuté et les pilotes se sont élancés en pneus pour la pluie, sauf ceux du team Petronas, Franco Morbidelli et Valentino Rossi, qui ont préféré deux gommes slicks tendres. Après un tour de reconnaissance, la quasi-totalité du plateau a décidé de passer par l'allée des stands pour les imiter.

Johann Zarco, l'un des rares à avoir fait un tour rapide en pneus pluie, a établi la première référence, juste devant Rossi et Morbidelli. Ce denier s'est emparé de la tête dès le tour suivant, mais il a vite été battu par Jack Miller. Rossi a de son côté fait un passage dans les graviers à la fin du tour, mais il a pu rester sur sa machine. Pol Espargaró était alors deuxième, à plus d'une seconde du leader, et il devançait Fabio Quartararo. Morbidelli est remonté à la deuxième place, derrière Miller.

Le pilote Ducati a amélioré son chrono, mais Espargaró s'est cette fois rapproché à 0"267. Quartararo, qui n'était plus que cinquième, a repris la troisième place. Johann Zarco, passé sur des pneus tendres, s'est porté en tête pour très peu de temps puisque Miller l'a battu de près d'une seconde dans la foulée. Pol Espargaró, en piste juste derrière l'Australien, a fait encore mieux, plaçant ainsi sa Honda à la première place, avec une avance de 0"157. Son coéquipier Marc Márquez est remonté au troisième rang.

Dans des conditions toujours plus favorables, Morbidelli s'est intercalé entre Espargaró et Miller. Zarco était quatrième, devant Quartararo. Márquez s'est alors invité dans la lutte pour la pole, en s'emparant de la première place. Takaaki Nakagami s'est rapproché à 0"083 du champion espagnol, offrant à Honda un triplé temporaire.

Lire aussi :

Une chute de Miguel Oliveira a obligé les pilotes à renoncer à un tour. La lutte a repris une fois sa moto dégagée. Márquez n'a pas amélioré son chrono et le classement a été chamboulé sous le drapeau à damier, Maverick Viñales discret jusque-là, puis Fabio Quartararo s'emparant tour à tour de la première place.

Distancé sur piste humide mais très performant sur le sec depuis le début du week-end, le Français s'est ainsi offert une pole à domicile, pour la deuxième année consécutive, tandis que Viñales a assuré le doublé à Yamaha. Jack Miller a pris la troisième place, devant Morbidelli et Zarco. Márquez a glissé à la sixième position après les améliorations de la fin de séance, devant Nakagami et Espargaró, victime d'une chute dans son dernier tour rapide. Rossi l'accompagnera en troisième ligne, à la neuvième position.

France GP de France - Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo Yamaha 9 1'32.600  
2 Spain Maverick Viñales Yamaha 9 1'32.681 0.081
3 Australia Jack Miller Ducati 9 1'32.704 0.104
4 Italy Franco Morbidelli Yamaha 9 1'32.766 0.166
5 France Johann Zarco Ducati 9 1'32.877 0.277
6 Spain Marc Márquez Honda 8 1'33.037 0.437
7 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'33.120 0.520
8 Spain Pol Espargaró Honda 8 1'33.150 0.550
9 Italy Valentino Rossi Yamaha 9 1'33.391 0.791
10 Portugal Miguel Oliveira KTM 6 1'33.867 1.267
11 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 7 1'34.258 1.658
12 Italy Luca Marini Ducati 9 1'34.265 1.665

France GP de France - Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 5 1'42.550  
2 Italy Luca Marini Ducati 9 1'43.352 0.802
3 Spain Aleix Espargaró Aprilia 9 1'43.418 0.868
4 Spain Joan Mir Suzuki 9 1'43.422 0.872
5 Spain Álex Rins Suzuki 9 1'43.523 0.973
6 Italy Pecco Bagnaia Ducati 9 1'43.530 0.980
7 Italy Danilo Petrucci KTM 9 1'43.857 1.307
8 Spain Iker Lecuona KTM 9 1'44.324 1.774
9 Spain Álex Márquez Honda 6 1'45.146 2.596
10 Spain Tito Rabat Ducati 7 1'45.590 3.040
11 South Africa Brad Binder KTM 8 1'45.911 3.361
12 Italy Enea Bastianini Ducati 8 1'46.123 3.573

partages
commentaires

Voir aussi :

EL4 - Quartararo survit devant, les Honda glissent

Article précédent

EL4 - Quartararo survit devant, les Honda glissent

Article suivant

La grille de départ du GP de France MotoGP

La grille de départ du GP de France MotoGP
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021