Qualifs - Márquez imperturbable, Quartararo partira 2e !

Les trois hommes qui partageaient le podium dimanche dernier à Misano se retrouveront en première ligne demain, pour le Grand Prix d'Aragón.

Qualifs - Márquez imperturbable, Quartararo partira 2e !

Sur une piste désormais baignée de soleil, Marc Márquez a mené d'impeccables qualifications, s'octroyant la pole position avec une large avance sur ses adversaires. Sans surprise, le leader du championnat est plus que jamais favori pour la course de dimanche et c'est derrière lui que le suspense est le plus fort.

Lire aussi :

Rins piégé en Q1

Après un week-end perturbé par le mauvais temps, qui n'a laissé que deux séances au lieu des trois habituelles pour établir le top 10 des pilotes directement qualifiés pour la Q2, plusieurs gros bras participaient à la Q1. Parmi eux notamment Álex Rins, parti à la faute hier, et qui a rapidement fait le nécessaire pour se hisser au premier rang du classement durant les premières minutes. À l'heure où les pilotes prenaient la direction des stands pour changer de pneu à la moitié de cette séance, l'Espagnol menait les débats en 1'48"519, alors que la deuxième place, synonyme elle aussi d'accès à la Q2, était disputée entre Franco Morbidelli et Takaaki Nakagami.

En toute logique, tout devait toutefois se jouer dans les ultimes instants, une fois que les pneus neufs et tendres ont fleuri sur la plupart des machines… à l'exception de la Suzuki #42 qui a, elle, opté pour un pneu dur à l'arrière. Rins avait de quoi trembler, car Morbidelli puis Iannone se sont chargés de le déloger du haut du classement pour s'emparer des deux places salvatrices. Puis c'est Nakagami qui l'a fait rétrograder encore un peu plus, mais sans toutefois parvenir à se replacer à l'un des deux premiers rangs.

En retard sur ses adversaires, Rins a tout tenté dans un tour lancé décisif pour lui, mais il n'a rien pu faire pour descendre aussi bas que les deux Italiens au chrono. Crédité d'un temps de 1'48"449, le pilote Suzuki a échoué à la troisième place, devant Nakagami. Le temps de 1'48"292 établi par Morbidelli allait quant à lui rester invaincu jusqu'au drapeau à damier, et Iannone malgré sa récente blessure de l'épaule est lui aussi resté solidement installé à la deuxième place. Il rejoignait ainsi Aleix Espargaró en Q2, une première pour Aprilia !

En difficulté hier lorsqu'il s'agissait de monter un pneu tendre et neuf pour tenter un time attack, Danilo Petrucci n'a pu signer que le cinquième temps de cette Q1, où il a concédé deux dixièmes à Nakagami. Il devancera sur la grille Pecco Bagnaia, puis Miguel Oliveira et Tito Rabat. Mika Kallio, qui dispute son premier Grand Prix depuis le mois de juillet 2018 et remplacera Johann Zarco jusqu'à la fin de la saison, a quant à lui obtenu le neuvième temps devant notamment Jorge Lorenzo, toujours en grande difficulté au guidon de la Honda.

Tout se joue derrière Márquez

Il restait désormais un quart d'heure pour établir l'ordre de départ des 11 premiers pilotes. Onze seulement, puisque Pol Espargaró, victime d'une lourde chute lors des EL4, ne pourra pas prendre part à la suite de ce Grand Prix. Une fêlure du poignet gauche a été décelée et l'Espagnol, qui se trouvait au centre médical lorsque ses adversaires lançaient leur assaut, va rejoindre Barcelone pour envisager une opération.

Lire aussi :

Dès les premiers tours lancés, Jack Miller, Maverick Viñales ou encore Fabio Quartararo ont montré le bout de leur nez dans la partie haute du classement. Mais c'était sans compter sur l'homme (très) fort du week-end, car Marc Márquez dans son troisième tour signait un temps de 1'47"050 qui lui octroyait plus de sept dixièmes d'avance !

Après l'habituel changement de pneu, la première amélioration notable a été celle qui a placé Valentino Rossi à la cinquième position provisoire. Mais le temps du #46 était encore loin des plus rapides : Márquez confirmait à cet instant sa première place avec un tour bouclé en 1'47"009, alors que Viñales améliorait sa propre référence en 1'47"472, Miller en 1'47"658 et Aleix Espargaró flirtait avec la première ligne en 1'47"733.

Le #93 restait donc solidement installé à la première place, avec à cet instant 0"463 d'avance sur Viñales. Restait à boucler un ultime tour dans lequel la pole position allait se jouer. Un temps installé dans la roue du #93, le pilote Yamaha s'est vu gentiment montrer le chemin pour passer devant, une manœuvre qui avortait l'effort des deux hommes. Pendant ce temps, Quartararo, lui, améliorait son temps et se hissait à la deuxième place. En avance sur les trois premiers partiels, le Français a finalement échoué à 0"327 de Márquez, imperturbable, mais piégé Viñales, qu'il a fait rétrograder d'un rang.

Lire aussi :

Jack Miller s'élancera de la quatrième place, devant Aleix Espargaró et Valentino Rossi. Cal Crutchlow ouvrira la troisième ligne de la grille, devant Franco Morbidelli et Joan Mir. Très discret durant ces qualifications, Andrea Dovizioso doit se contenter de la dixième place devant Andrea Iannone. Ce dernier n'a pas participé au début de cette séance et ne s'est élancé qu'à trois minutes de la fin, mais n'a pu obtenir mieux que la 11e place qui, par défaut, lui revenait de toute façon.

Voir aussi :

Spain GP d'Aragón - Q2

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 93 Spain Marc Márquez Honda 7 1'47.009  
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 7 1'47.336 0.327
3 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 7 1'47.472 0.463
4 43 Australia Jack Miller Ducati 7 1'47.658 0.649
5 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 7 1'47.733 0.724
6 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 7 1'48.015 1.006
7 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 7 1'48.322 1.313
8 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 1'48.372 1.363
9 36 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'48.458 1.449
10 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 1'48.608 1.599
11 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 3 1'49.240 2.231
  44 Spain Pol Espargaró KTM 0    

Spain GP d'Aragón - Q1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 1'48.292  
2 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 8 1'48.330 0.038
3 42 Spain Álex Rins Suzuki 8 1'48.449 0.157
4 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'48.477 0.185
5 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 7 1'48.682 0.390
6 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 7 1'48.748 0.456
7 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 7 1'48.827 0.535
8 53 Spain Tito Rabat Ducati 7 1'48.916 0.624
9 82 Finland Mika Kallio KTM 7 1'49.085 0.793
10 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 6 1'49.282 0.990
11 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 7 1'49.315 1.023
12 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 7 1'49.517 1.225
13 38 United Kingdom Bradley Smith Aprilia 6 1'49.756 1.464

partages
commentaires
Pol Espargaró forfait pour le GP d'Aragón

Article précédent

Pol Espargaró forfait pour le GP d'Aragón

Article suivant

La grille de départ du GP d'Aragón MotoGP

La grille de départ du GP d'Aragón MotoGP
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021