MotoGP
14 août
Événement terminé
21 août
Événement terminé
11 sept.
Événement terminé
18 sept.
Événement terminé
25 sept.
Événement terminé
09 oct.
EL1 dans
7 jours
16 oct.
Prochain événement dans
14 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
Prochain événement dans
21 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
Prochain événement dans
35 jours
13 nov.
Prochain événement dans
42 jours
20 nov.
Prochain événement dans
49 jours

Qualifs - Márquez reste maître chez lui, Quartararo 2e !

partages
commentaires
Qualifs - Márquez reste maître chez lui, Quartararo 2e !
Par :

Le Roi du Sachsenring a encore frappé : Marc Márquez reste invaincu sur les qualifications du Grand Prix d'Allemagne ! Fabio Quartararo, lui, a rassuré sur sa condition puisqu'il partira à nouveau de la première ligne.

Après avoir affirmé sa régularité à un rythme particulièrement élevé lors des EL4, Marc Márquez est parti en quête de la pole position, lui qui est invaincu dans cet exercice sur le circuit du Sachsenring depuis 2010. En d'autres termes, personne ne l'a privé d'un départ de la pole au Grand Prix d'Allemagne depuis qu'il a rejoint la catégorie reine en 2013... et son objectif est une nouvelle fois atteint cette année !

Lire aussi :

Rossi sauve sa place en Q1

Ils étaient 12 à se confronter au chronomètre pour la première phase des qualifications, mettant en jeu deux tickets de repêchage pour la Q2. Pour la première salve de tours lancés, Valentino Rossi a opté pour le pneu arrière hard, là où tous ses adversaires choisissaient le soft. Et l'Italien a vu juste puisque c'est lui qui a pris la tête à cet instant, d'abord avec un temps de 1'21"5 puis des améliorations en 1'21"3 et 1'21"2. À l'heure de passer par les stands pour chausser de nouvelles gommes, c'est Aleix Espargaró qui occupait la deuxième place salvatrice, devançant de seulement un centième Stefan Bradl. Andrea Dovizioso, lui, avait dû avorter un tour rapide en manquant le virage 8 et devait donc compter exclusivement sur le second run.

À la reprise, Rossi avait cette fois opté pour le pneu le plus tendre à l'arrière, auquel beaucoup de pilotes reprochaient hier de ne pas représenter d'apport majeur, alors qu'Aleix Espargaró, Johann Zarco et Tito Rabat faisaient le choix inverse et passaient au hard. Sans tarder, Dovizioso a cette fois réussi à tout mettre bout à bout et il s'est emparé des commandes avec un temps de 1'21"105. Mais les dés n'étaient pas encore jetés et le pilote Ducati devait s'attendre à une réaction de la concurrence sur les minutes restantes.

Et en effet, quelques instants plus tard, Rossi répliquait avec un temps de 1'20"933. Bien lui en a pris, car si le pilote Yamaha espérait confirmer sa première place en poursuivant son amélioration, une chute dans le virage 1 l'en a empêché. Indemne, le #46 est très vite remonté en selle pour rejoindre son stand, où son team n'avait alors que quelques minutes pour lui préparer une machine apte à disputer la phase finale des qualifications.

Dans le même temps, la surprise venait de Takaaki Nakagami. Dur au mal alors qu'il se déplace difficilement à l'aide de béquilles, car souffrant de la cheville après sa chute à Assen dimanche, le Japonais a maintenu la pression durant toute la séance jusqu'à porter une attaque décisive dans son dernier tour, récompensée par un chrono de 1'21"102. Pour seulement trois millièmes (!), Dovizioso est ainsi privé de la Q2.

 

Le pilote Ducati partagera la cinquième ligne avec Stefan Bradl et Aleix Espargaró, tandis qu'Andrea Iannone a placé la deuxième Aprilia à la 16e place sur la grille de départ, devant la Ducati de Pecco Bagnaia, qui souffre du cou depuis sa chute d'hier, et la KTM de Hafizh Syahrin. Johann Zarco s'est pour sa part qualifié 19e, devant Miguel Oliveira, Karel Abraham et Tito Rabat, lui aussi tombé au virage 1 pendant les qualifications.

Márquez refait le coup des 3 runs

Les places de la seconde moitié de la grille étant attribuées, restait alors à définir l'ordre des 12 pilotes les plus rapides. Comme un quart d'heure plus tôt, il était intéressant d'observer les différentes stratégies pneumatiques appliquées d'un stand à l'autre et, cette fois, c'est Maverick Viñales qui choisissait le pneu arrière hard pour sa première série de tours lancés, alors que ses adversaires préféraient se fier au soft.

Dès sa première tentative, Marc Márquez a pris une avance de près de deux dixièmes sur la concurrence avec un temps de 1'20"575. Álex Rins (1'20"768) et Maverick Viñales (1'20"974) étaient eux aussi chronométrés sous les 1'21 dans leur premier tour, mais le pilote Suzuki commettait rapidement une erreur qui le voyait sortir de la piste. Pendant ce temps, Márquez faisait un saut de puce au stand et reprenait la piste en pneus neufs, annonçant une stratégie à trois runs. Pendant ce temps, Fabio Quartararo s'est alors emparé de la troisième place à 11 millièmes de Rins.

Lire aussi :

À son retour, équipé d'un pneu medium à l'avant et d'un soft à l'arrière, Márquez a signé un temps de 1'20"215 synonyme de nouveau record absolu sur le Sachsenring. De précieuses minutes restaient à disputer et l'Espagnol affichait à cet instant une demi-seconde d'avance sur son plus proche poursuivant, qui était toujours Rins, avant de faire un nouveau passage par les stands pour la deuxième fois.

Lui aussi sur une stratégie similaire, Jack Miller s'est emparé de la deuxième place en 1'20"690 avant de rejoindre à son tour son stand pour la deuxième fois, réduisant à peine la marge de Márquez. Celui-ci se trouvait alors au box et observait attentivement Viñales, alors cinquième au classement. Tous deux au stand au même moment, on a pu voir les deux Espagnols se jauger pour ne pas servir de lièvre à l'autre, avant que Viñales ne se résigne à sortir juste devant son rival.

 

Puisque l'on évoquait les pilotes durs au mal, Fabio Quartararo s'est rappelé au bon souvenir de tous en s'emparant de la deuxième place dans les dernières secondes de la séance, alors qu'une épaule déboîtée ce matin a un temps fait douter de sa participation à ces qualifications. Viñales, qui venait de produire un chrono de 1'20"406 rétrogradait d'une place en étant battu de six millièmes par le Français. Celui-ci tentait une ultime attaque, mais sans parvenir à abaisser encore son temps, alors que Márquez gagnait encore quelques millièmes pour fixer la pole position et le nouveau record de la piste à1'20"195.

Rins devra s'élancer de la deuxième ligne, qu'il partagera avec Miller et Crutchlow. Morbidelli hérite pour sa part de la septième place, devant Pol Espargaró et Mir, alors que Nakagami a finalement hérité de la dixième position devant Valentino Rossi, qui aura passé cette Q2 dans la partie basse du classement.

On signalera enfin la grosse chute de Danilo Petrucci dans le virage 9, alors qu'il se trouvait dans un tour rapide en fin de séance. Plus tôt, le pilote Ducati s'était expliqué vertement avec Joan Mir après avoir visiblement été gêné, mais il faut à présent espérer qu'il n'est pas blessé, car même s'il s'est rapidement relevé, sa main droite semblait douloureuse.

Germany GP d'Allemagne - Q2

P. # Pilote Moto Tours Écart
1 93 Spain Marc Márquez Honda 9  
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 9 0.205
3 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 10 0.211
4 42 Spain Álex Rins Suzuki 8 0.336
5 43 Australia Jack Miller Ducati 10 0.495
6 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 8 0.662
7 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 0.769
8 44 Spain Pol Espargaró KTM 8 0.828
9 36 Spain Joan Mir Suzuki 9 0.866
10 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 4 0.909
11 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 8 0.942
12 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 5 1.291

Germany GP d'Allemagne - Q1

P. # Pilote Moto Tours Écart
1 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 9  
2 30 Japan Takaaki Nakagami Honda 9 0.169
3 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 9 0.172
4 6 Germany Stefan Bradl Honda 8 0.294
5 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 8 0.380
6 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 9 0.500
7 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 8 0.513
8 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 8 0.532
9 5 France Johann Zarco KTM 7 0.704
10 88 Portugal Miguel Oliveira KTM 8 0.750
11 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 10 0.863
12 53 Spain Tito Rabat Ducati 9 1.186

EL4 - Viñales le plus rapide, Márquez impressionne

Article précédent

EL4 - Viñales le plus rapide, Márquez impressionne

Article suivant

La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP

La grille de départ du GP d'Allemagne MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Allemagne
Catégorie Q2
Lieu Sachsenring
Auteur Léna Buffa