Qualifs - Oliveira s'offre la pole à domicile !

Le pilote Tech3 Miguel Oliveira prendra le départ du Grand Prix du Portugal depuis la pole position, une première pour lui en MotoGP. Le Champion du monde Joan Mir devra quant à lui s'élancer de la 20e place.

Qualifs - Oliveira s'offre la pole à domicile !

La séance de qualifications du Grand Prix inédit qui se tient à Portimão a commencé avec quelques instants de retard, à la suite de la casse moteur de Johann Zarco en EL4, mais elle s'est terminée par une pole position historique du local de l'épreuve et la liesse d'un stand Tech3 qui avait déjà pu fêter cette saison une victoire en course, mais pas encore en qualifications.

Morbidelli au sommet, Mir au plus bas

L'avantage initial dans la Q1 est revenu à Franco Morbidelli, avec un chrono de 1'39"603 qui a toutefois été annulé alors qu'il se trouvait déjà au stand pour changer de pneu, le faisant rétrograder à la septième place du classement de cette séance, et donnant l'avantage à Aleix Espargaró devant Brad Binder et Cal Crutchlow.

Le pilote Petronas s'est rattrapé à son retour en piste, auteur dans son time attack d'un temps de 1'39"276 qui lui a permis de prendre près d'une demi-seconde d'avance sur Espargaró. Dans la foulée, Crutchlow a lui aussi répliqué et obtenu un temps plus rapide de 26 millièmes, très proche du meilleur chrono du week-end posté ce matin par Jack Miller, et que personne n'allait plus réussir à battre.

Alors que Binder enchaînait les tours et s'était déjà porté au troisième rang au détriment d'Espargaró, Morbidelli a pris le risque de rentrer prématurément au stand. Il a finalement réussi son pari et obtenu, avec Crutchlow, son ticket d'accès pour la Q2.

Lire aussi :

Beaucoup moins bien loti, Joan Mir a peiné à boucler le tour parfait. Seulement neuvième à deux minutes de la conclusion, il a vu la progression de Pecco Bagnaia dans les derniers instants le repousser encore un cran plus loin. Le tout nouveau Champion du monde devra donc se contenter de la 20e place sur la grille de départ pour le dernier Grand Prix de la saison.

Mir partagera la dernière ligne avec Tito Rabat, sur le départ du MotoGP, et Mika Kallio, qui remplace ce week-end Iker Lecuona, infecté par le COVID-19. Devant eux, Valentino Rossi partira 17e, aux côtés de Danilo Petrucci et Lorenzo Savadori, tandis qu'Álex Márquez a obtenu la 16e place, derrière Aleix Espargaró et Pecco Bagnaia.

Oliveira coiffe tout le monde au poteau  

Dans son deuxième tour lancé en Q2, Morbidelli a réédité quasiment à l'identique son chrono de la Q1 en 1'39"2, tout en utilisant un pneu arrière medium là où les autres pilotes privilégiaient déjà un soft. Cela a placé le pilote Petronas, déjà poleman deux fois cette saison, au sommet du classement avec une courte avance sur Jack Miller, et suivi un peu plus loin par Johann Zarco et Maverick Viñales.

Rien n'était joué toutefois. Les Honda sont entrées en force dans le money time, Stefan Bradl et Cal Crutchlow se relayant à la deuxième place lorsqu'ils ont lancé leur time attack. Au même moment, les incrustations indiquaient que Johann Zarco, alors cinquième, était tombé, de quoi provoquer la sortie de drapeaux jaunes toujours craints pour les annulations de chronos qu'ils peuvent engendrer.

Déjà leader, Morbidelli est allé chercher ce qui était à ce moment-là le meilleur temps du week-end en 1'39"141. Des améliorations de Maverick Viñales et Fabio Quartararo ont contribué à resserrer le groupe de tête, quatre pilotes ayant rapidement réussi à se positionner sous le meilleur temps des EL3, qui faisait référence à l'entame de cette séance. Mais Morbidelli n'avait pas dit son dernier mot, et une ultime amélioration l'a mené à un chrono de 1'38"936. Jack Miller a tenté de s'y frotter, cependant il a échoué à un dixième du pilote Petronas.

Vous aviez oublié Miguel Oliveira, seul Portugais du plateau ? Eh bien, le pilote Tech3, alors septième, s'est rappelé au bon souvenir de tous avec l'art et la manière, puisqu'il a arraché la pole position dans son dernier tour, avec un temps canon de 1'38"892 !

Le voilà donc placé devant Morbidelli et Miller sur la première ligne de la grille de départ qui donnera dimanche le coup d'envoi de la dernière course de la saison. Crutchlow partira de la deuxième ligne, devant Quartararo et Bradl, tandis que Zarco a hérité de la septième place, suivi par Viñales et Pol Espargaró.

Beaucoup plus discret, Álex Rins a obtenu le dixième temps de ces qualifications, devant Takaaki Nakagami. Andrea Dovizioso, qui a eu deux temps annulés, doit se contenter de la 12e et dernière place en jeu dans cette Q2.

Les pilotes MotoGP ont encore une séance de préparation, le warm-up au programme dimanche matin, avant de prendre le départ de leur course à 14h heure locale, 15h heure française.

Portugal GP du Portugal - MotoGP - Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Portugal Miguel Oliveira KTM 8 1'38.892    
2 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 1'38.936 0.044 0.044
3 Australia Jack Miller Ducati 8 1'39.038 0.146 0.102
4 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 7 1'39.156 0.264 0.118
5 France Fabio Quartararo Yamaha 8 1'39.199 0.307 0.043
6 Germany Stefan Bradl Honda 8 1'39.204 0.312 0.005
7 France Johann Zarco Ducati 8 1'39.238 0.346 0.034
8 Spain Maverick Viñales Yamaha 8 1'39.260 0.368 0.022
9 Spain Pol Espargaró KTM 8 1'39.284 0.392 0.024
10 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'39.467 0.575 0.183
11 Japan Takaaki Nakagami Honda 8 1'39.531 0.639 0.064
12 Italy Andrea Dovizioso Ducati 8 1'39.587 0.695 0.056

Portugal GP du Portugal - MotoGP - Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 8 1'39.250    
2 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'39.276 0.026 0.026
3 South Africa Brad Binder KTM 8 1'39.390 0.140 0.114
4 Spain Aleix Espargaró Aprilia 8 1'39.762 0.512 0.372
5 Italy Pecco Bagnaia Ducati 8 1'40.019 0.769 0.257
6 Spain Álex Márquez Honda 8 1'40.049 0.799 0.030
7 Italy Valentino Rossi Yamaha 8 1'40.058 0.808 0.009
8 Italy Danilo Petrucci Ducati 8 1'40.091 0.841 0.033
9 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 7 1'40.174 0.924 0.083
10 Spain Joan Mir Suzuki 8 1'40.290 1.040 0.116
11 Spain Tito Rabat Ducati 8 1'40.427 1.177 0.137
12 Finland Mika Kallio KTM 8 1'41.753 2.503 1.326

partages
commentaires

Voir aussi :

EL4 - Pol Espargaró chute puis signe le meilleur temps

Article précédent

EL4 - Pol Espargaró chute puis signe le meilleur temps

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix du Portugal MotoGP

La grille de départ du Grand Prix du Portugal MotoGP
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021