Qualifs - La maestria de Márquez, Zarco ressuscité !

Les qualifications du Grand Prix de République Tchèque MotoGP 2019 ont donné lieu à un scénario haletant sur une piste humide très évolutive, dont Zarco, ayant dû passer par la Q1, a magnifiquement su tirer parti. Reste que Marc Márquez a signé l'une de ses plus belles performances, en signant la pole avec 2''524 d'avance sur Miller, son plus proche adversaire !

Qualifs - La maestria de Márquez, Zarco ressuscité !

Q1 : Les deux KTM factory survivent sur piste humide !

Avec comme toujours uniquement deux droits d'accès pour la Q2 se disputant entre certains gros clients après des EL3 courus sur une piste très humide n'ayant pas permis de réaliser d'améliorations sur les temps de vendredi, les hostilités sont lancées.

Quelques instants avant les qualifications, les EL4 se sont eux aussi tenus en pneus pluie, Márquez se montrant très à son aise aux commandes. Pour la Q1, la donne n'est cependant plus tout à fait la même : ce sont les profils Michelin pluie qui se doivent d'être montés sur les machines des concurrents par précaution en début de séance à l'arrière, mais nombreux sont déjà ceux qui choisissent de chausser un medium slick à l'avant. Il faut dire qu'un grand soleil est de retour au milieu du ciel bleu, annonçant des conditions fortement évolutives pour le reste de la séance, alors que les projections d'eau deviennent éparses.

La bataille oppose ainsi Mir, Nakagami, Oliveira, Bradl, Rabat, Guintoli, Iannone, Zarco, Abraham, Bagnaia et les frères Espargaró. Parmi ceux-ci, Zarco, Guintoli et Bradl avaient notamment semblé disposer d'un certain confort alors que la piste était encore très humide. Le Français de l'équipe Red Bull KTM est d'ailleurs le premier à installer une référence, en 2'05''861, quelques instants avant que son équipier PolEspargaró, en slicks (medium-medium), n'installe un meilleur temps en 2'05''344 amélioré en 2'05''344, et que Guintoli n'inscrive le troisième chrono devant Nakagami et une autre KTM, celle d'Oliveira.

Zarco sort temporairement de la zone de qualification lorsque Bagnaia améliore, avant de trouver la ressource pour reprendre le second temps avec encore trois minutes de roulage au compteur.

Les derniers tours lancés sont intenses. À l'attaque, Espargaró sauve son poste des assauts de Nakagami, qui déloge Bagnaia d'un souffle, avant que Zarco ne fasse le travail dans les dernières secondes en reprenant le meilleur temps en 2'05''033 : les deux KTM factory passent toutes deux en Q2 pour la première fois de la saison ! Guintoli, avec sa wild-card Suzuki, sauve la 15e place sur la grille.

 

Q2 : Márquez majestueux en slicks ; Zarco étincelant

Les deux pilotes KTM savent désormais exactement où se trouvent les points de repères sur cette piste hautement évolutive, qui sèche à grande vitesse au point de pouvoir faire envisager les pneus slicks à tous.

Márquez fait directement le choix de chausser deux pneus slicks, tout comme Miller, Rins, Morbidelli, Crutchlow et Pol Espargaro. De leur côté, Quartararo, Dovizioso et Rossi font le choix plus prudent de conserver un Michelin pluie tendre à l'arrière, au risque de le faire surchauffer.

C'est Zarco qui installe la première grosse référence, en 2'05''351, devant son équipier Espargaró, avec un choix de pneumatique pluie. Suivent Miller et Rins, qui se frotte de très près à Márquez en lui faisant l'intérieur dans la trajectoire et manque de le faire chuter !

 

Le leader du championnat fait part de son mécontentement à l'adresse de son compatriote en entrant avec le pilote Suzuki dans la pitlane et en échangeant quelques cordialités manuelles avec lui. Le #93 ne se laisse pas déconcentrer lors de son pitstop et ressort avec bravoure chaussé d'un medium slick à l'avant et d'un tendre slick à l'arrière. Rins réplique en ressortant avec deux tendres slicks. C'est aussi le choix de Jack Miller et Petrucci, avec six minutes encore au compteur.

Les deux briscards Rossi et Dovizioso prennent un autre pari en gardant les pneus pluie alors que le ciel s'obscurcit et que des gouttes commencent à tomber et faire espérer la pole à Zarco !

 

C'est sans compter sur la détermination de Márquez, qui améliore alors que la pluie commence de nouveau à humidifier la piste ! 2'04''165 en slicks, devant un Miller bravache qui tire lui aussi son épingle du jeu avec un duo de tendres. Mais ce panache ne suffit pas au poleman provisoire, qui donne un nouveau coup de massue dans sa dernière boucle en signant finalement la pole en 2'02''753 : 2''524s devant Miller, son plus proche rival, victime d'une chute dans son ultime tentative ! Améliorant lui aussi dans son dernier tour, Zarco sauve sa troisième place et pourra se réjouir d'un départ inattendu depuis la première ligne de la grille, pour le plus grand plaisir du clan KTM.

Czech Republic GP de République Tchèque - Q2

P. Pilote Tours Temps Écart
1 Spain Marc Márquez 7 2'02.753  
2 Australia Jack Miller 7 2'05.277 2.524
3 France Johann Zarco 6 2'05.351 2.598
4 Italy Andrea Dovizioso 6 2'05.590 2.837
5 Spain Pol Espargaró 6 2'05.710 2.957
6 Spain Álex Rins 6 2'06.172 3.419
7 Italy Valentino Rossi 7 2'06.233 3.480
8 Italy Danilo Petrucci 7 2'06.457 3.704
9 Spain Maverick Viñales 6 2'06.626 3.873
10 France Fabio Quartararo 7 2'06.648 3.895
11 United Kingdom Cal Crutchlow 7 2'07.123 4.370
12 Italy Franco Morbidelli 5 2'09.404 6.651

Czech Republic GP de République Tchèque - Q1

P. Pilote Tours Temps Écart
1 France Johann Zarco 7 2'05.033  
2 Spain Pol Espargaró 7 2'05.053 0.020
3 Japan Takaaki Nakagami 7 2'05.265 0.232
4 Italy Francesco Bagnaia 7 2'05.286 0.253
5 France Sylvain Guintoli 7 2'05.551 0.518
6 Portugal Miguel Oliveira 7 2'05.763 0.730
7 Germany Stefan Bradl 7 2'05.974 0.941
8 Spain Aleix Espargaró 6 2'06.284 1.251
9 Spain Joan Mir 7 2'06.554 1.521
10 Czech Republic Karel Abraham 7 2'06.898 1.865
11 Malaysia Hafizh Syahrin 6 2'07.155 2.122
12 Spain Tito Rabat 7 2'07.315 2.282
13 Italy Andrea Iannone 6 2'07.923 2.890

partages
commentaires
EL4 - Márquez se place, Zarco et Quartararo dans le top 10

Article précédent

EL4 - Márquez se place, Zarco et Quartararo dans le top 10

Article suivant

La grille de départ du GP de République Tchèque MotoGP

La grille de départ du GP de République Tchèque MotoGP
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021