Qualifs - Encore une pole record pour Bagnaia !

Ducati a placé quatre machines dans le top 5 des qualifications du Grand Prix de Saint-Marin, avec à la clé une pole position record pour Pecco Bagnaia.

Qualifs - Encore une pole record pour Bagnaia !

La première ligne de la grille de départ du Grand Prix de Saint-Marin sera la même que la semaine dernière à Alcañiz, avec à nouveau une pole position record pour Pecco Bagnaia !

Bastianini impressionne devant Márquez

La première phase de qualifications a réuni les 14 pilotes les moins rapides des trois premières séances d'essais libres, en lutte pour décrocher l'un des deux tickets de repêchage pour la Q2. D'emblée, les tours en 1'32 se sont multipliés, mais ce n'était qu'un avant-goût de ce qui nous attendait durant la chasse au chrono de ce samedi après-midi.

Dans son troisième tour, Enea Bastianini a pris la tête de cette séance en 1'31"876. Au guidon de la Ducati de 2019, le rookie est apparu imbattable, devançant de plus de quatre dixièmes à cet instant son plus proche poursuivant, en l'occurrence Franco Morbidelli.

Une fois des pneus frais chaussés, Takaaki Nakagami s'est intercalé entre les deux Italiens, puis ce fut au tour de Marc Márquez. Alors que la séance s'intensifiait, les drapeaux jaunes sont sortis pour deux accidents coup sur coup. Brad Binder venait de se hisser au cinquième rang quand il est tombé dans le virage 2, puis dans les secondes suivantes c'est Nakagami, à l'attaque pour encore améliorer son chrono, qui a perdu l'avant dans le virage 9.

Bien que revenu en piste, le Japonais a laissé la voie libre aux autres prétendants à la Q2. Personne n'allait toutefois parvenir à changer la donne au sommet de la feuille des temps. On a pourtant pu observer un curieux final, avec deux duos de pilotes cherchant l'amélioration ultime : Marc Márquez qui s'est placé dans la roue de Stefan Bradl, et juste derrière eux Enea Bastianini qui a pris l'aspiration d'Álex Márquez ! Aucun d'eux n'a réussi abaisser son temps, mais personne n'a été non plus en mesure de les faire trembler et ce sont donc eux qui se sont qualifiés. À noter toutefois que Bastianini est tombé après le drapeau à damier, au moment de rentrer au stand.

Autre chute durant cette séance, celle de Valentino Rossi, qui est tombé dès son premier tour, piégé à grande vitesse dans le virage 15. L'Italien a dû se contenter du 13e temps, synonyme de la 23e place sur la grille aux côtés d'Andrea Dovizioso. Celui-ci a maintes fois rappelé ne pas chercher la performance alors qu'il se concentre essentiellement sur la quête d'une bonne position au guidon de la Yamaha qu'il découvre. Morbidelli, autre revenant ce week-end, partira quant à lui 16e.

 

Quartararo commence fort et termine au sol

Aleix Espargaró, qui avait initialement été classé 16e des EL3, a pu finalement échapper à la Q1 après avoir récupéré son meilleur temps matinal. Il s'est joint aux autres prétendants à la pole position dans la Q2 : Viñales sur l’autre Aprilia, les deux pilotes Suzuki, les Ducati de Zarco, Miller, Bagnaia et Martín, la Yamaha de Quartararo, la Honda de Pol Espargaró et les deux repêchés de la Q1.

Sans attendre, les plus prompts à se lancer à l'attaque ont affiché des temps de 1'31. Après Aleix Espargaró et Marc Márquez en 1'31"9, Martín en 1'31"8 et Bagnaia en 1'31"6, Quartararo a affiché ses ambitions avec un impressionnant temps de 1'31"367. Alors que ses adversaires sont rentrés au stand, le Français a poursuivi son effort, décalant d'un tour sa stratégie mais sans parvenir à faire mieux.

Pour aborder les cinq dernières minutes de la séance, Marc Márquez a misé sur un nouveau lièvre en la personne de Pecco Bagnaia, contre qui il s'est battu pour la victoire à Alcañiz le week-end dernier. Ce petit jeu n'a finalement pas duré longtemps, l'Espagnol perdant le contrôle dans le virage 9. Dans la foulée, les drapeaux jaunes sont aussi sortis à la fin du tour après la chute d'Aleix Espargaró, alors cinquième.

Désormais seul, Bagnaia a pu sortir le grand jeu. Après s'être rapproché de Quartararo, il a délogé le Français de la pole provisoire avec un gain de trois dixièmes sur la référence initiale du pilote Yamaha. En 1'31"065, le pilote Ducati a battu le record de la piste ! Son coéquipier, Jack Miller, a enchaîné en prenant à son tour l'avantage sur Quartararo. Toujours bloqué sur son premier chrono, le Français avait encore une chance, mais une chute dans le premier virage de son dernier tour a scellé sa défaite.

Imbattable, Bagnaia s'est donc assuré d'un départ de la pole position à domicile, alors que Miller a offert un doublé à Ducati. Et le constructeur italien aura toutes les raisons d'encadrer avec fierté le classement de cette séance, puisque Martín et Zarco partiront eux depuis la deuxième ligne, que complète Pol Espargaró sur la Honda. Marc Márquez, Aleix Espargaró et Rins formeront la troisième ligne, devant Viñales, Mir et Bastianini.

Voir aussi :

San Marino GP de Saint-Marin - Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Pecco Bagnaia Ducati 9 1'31.065  
2 Australia Jack Miller Ducati 8 1'31.314 0.249
3 France Fabio Quartararo Yamaha 7 1'31.367 0.302
4 Spain Jorge Martín Ducati 9 1'31.663 0.598
5 France Johann Zarco Ducati 8 1'31.836 0.771
6 Spain Pol Espargaró Honda 8 1'31.923 0.858
7 Spain Marc Márquez Honda 5 1'31.935 0.870
8 Spain Aleix Espargaró Aprilia 4 1'31.937 0.872
9 Spain Álex Rins Suzuki 8 1'32.017 0.952
10 Spain Maverick Viñales Aprilia 7 1'32.121 1.056
11 Spain Joan Mir Suzuki 7 1'32.426 1.361
12 Italy Enea Bastianini Ducati 7 1'32.461 1.396

San Marino GP de Saint-Marin - Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Enea Bastianini Ducati 7 1'31.876  
2 Spain Marc Márquez Honda 8 1'32.029 0.153
3 Japan Takaaki Nakagami Honda 8 1'32.210 0.334
4 Italy Michele Pirro Ducati 7 1'32.287 0.411
5 Italy Luca Marini Ducati 7 1'32.289 0.413
6 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 1'32.296 0.420
7 South Africa Brad Binder KTM 6 1'32.427 0.551
8 Germany Stefan Bradl Honda 8 1'32.439 0.563
9 Spain Álex Márquez Honda 8 1'32.476 0.600
10 Spain Iker Lecuona KTM 8 1'32.481 0.605
11 Portugal Miguel Oliveira KTM 8 1'32.821 0.945
12 Italy Danilo Petrucci KTM 8 1'32.891 1.015
13 Italy Valentino Rossi Yamaha 6 1'32.967 1.091
14 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 8 1'33.098 1.222

partages
commentaires

Voir aussi :

EL4 - Quartararo impose son rythme à Rins et Bagnaia
Article précédent

EL4 - Quartararo impose son rythme à Rins et Bagnaia

Article suivant

Cinquième sur la grille, Zarco a repris confiance avec la Ducati

Cinquième sur la grille, Zarco a repris confiance avec la Ducati
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021