Qualifs - Quartararo imparable, Márquez piégé !

Le Français a décroché sa cinquième pole position de la saison, alors que Marc Márquez, qui a tout fait pour le suivre, est parti à la faute.

Qualifs - Quartararo imparable, Márquez piégé !

Alors qu'une faible pluie s'est mise à tomber sur Sepang à la mi-journée, le ciel était de plus en plus gris lorsque les moteurs des MotoGP ont vrombi à nouveau après une courte interruption faisant suite aux EL4. Un premier quart d'heure a opposé les dix pilotes les moins rapides au cumul des trois premières séances, et parmi eux quelques revanchards à l'image de Mir et Crutchlow, qui ont manqué ce matin la Q2 pour 15 et 49 millièmes respectivement, ou encore Petrucci, à la peine sur le tour lancé depuis le début du week-end.

Lire aussi :

Après la première salve de chronos, c'est Joan Mir qui menait la feuille des temps en 1'59"555. Il devançait alors d'une courte tête Petrucci, tous deux donnant le ton du duel qu'ils allaient mener durant l'intégralité de cette séance, ne se départageant que pour une poignée de millièmes à chaque tour. Ainsi, lorsque le pilote Suzuki a lancé son time attack avec un chrono de 1'59"515, après son changement de pneu, l'Italien a répliqué en 1'59"553. Puis ils ont enchaîné avec un dernier tour rapide, récompensé par un temps de 1'59"374 pour Mir, et une légère amélioration en 1'59"336 pour Petrucci…

… Légère, mais décisive ! Car si Cal Crutchlow stagnait à deux dixièmes des deux hommes après la première série de tours, notamment car il a été gêné par un Andrea Iannone à la recherche d'une roue, l'Anglais a réussi à sortir le tour parfait dans son ultime tentative et à prendre la tête de cette Q1 en 1'59"216. Battu de seulement 38 millièmes par Petrucci, Mir était donc éliminé aux portes de la Q2, comme ce matin.

Le pilote Suzuki s'élancera dimanche devant Aleix Espargaró, qui avec une monte medium-medium inhabituelle pour un time attack a réussi à arracher la quatrième place de cette Q1 en 1'59"435. La cinquième ligne sera complétée par Pol Espargaró, en grande difficulté avec son grip arrière depuis le début du week-end.

Márquez se piège tout seul

À la reprise, ils étaient désormais 12 à repartir à l'assaut du chrono, dans l'espoir cette fois de décrocher la pole position, ou à défaut la meilleure place possible sur les quatre premières lignes de la grille de départ. Valentino Rossi, qui venait de réaliser de solides EL4, a signé le premier temps de référence de la séance en 1'59"313, devançant de peu Fabio Quartararo, malgré une chaleur du Français au virage 15. Franco Morbidelli, qui avait terminé les EL4 avec un time attack pour se faire la main avant les qualifs, était alors troisième et contribuait à former un triplé Yamaha, signe de ce qu'allait être le résultat de ces qualifications.

Peu à l'aise sur le tour lancé ce week-end, Marc Márquez a attendu de pouvoir prendre la roue de Quartararo, et pourtant le pilote Honda n'a pas réussi à tenir le rythme affiché par le Français lorsque celui-ci s'est lancé dans son deuxième tour rapide, qui s'est soldé par un chrono de 1'59"763. Quelques instants plus tard, Maverick Viñales s'est rappelé au bon souvenir de tous en prenant les commandes en 1'58"676, et à nouveau Morbidelli occupait la troisième place, alors que Rossi avait glissé au septième rang, devancé par Crutchlow, Márquez et Miller.

Dès lors, Márquez n'a pas quitté Quartararo d'une semelle, rentrant au stand avec lui, repartant illico dans sa roue et s'y maintenant malgré les tentatives du Français de le laisser passer. Danilo Petrucci a tenté à son tour de venir se mêler à ce petit train, mais le wagon Márquez a déraillé : le pilote Honda a été éjecté dans les airs dans le virage 2, piégé par un pneu sans doute trop froid. Le Champion du monde a eu de la chance de se relever sans trop de difficultés, car il a littéralement atterri sur les pieds et a pris un gros choc, en plus d'essuyer un revers cuisant dans sa stratégie. Son équipe indique qu'il va bien.

Pour les autres, la chasse au chrono se poursuivait, avec en ligne de mire non seulement la pole position mais aussi un record potentiel sur le circuit, où de nouvelles références ont déjà été établies hier. Morbidelli a tiré la première balle, en se portant en tête en 1'58"432. Quelques instants plus tard, c'était au tour de Viñales de répliquer en reprenant la pole provisoire en 1'58"406. Mais le dernier mot est une nouvelle fois revenu à Quartararo : déjà détenteur du nouveau record depuis hier, le Français est allé arracher la pole position avec un nouvelle référence établie en 1'58"303 !

En vidéo :

C'est donc une première ligne 100% Yamaha qui prendra forme demain sur la grille de départ, tandis que Jack Miller s'est octroyé la quatrième position, devant Cal Crutchlow et Valentino Rossi. Andrea Dovizioso, qui avait pris la sixième place dans son dernier tour, a subi les améliorations venues de toutes parts dans les ultimes instants de la séance et glissé au dixième rang. Devant lui, la troisième ligne de la grille sera constituée par Álex Rins, Danilo Petrucci et Johann Zarco : qualifié pour la Q2 ce matin, le Français obtient son meilleur emplacement de la saison sur le sec !

Quant à Márquez, après sa bévue il n'a hérité que de la 11e position. Il ne devance que Pecco Bagnaia, victime d'une grosse chute pendant les EL4.

Voir aussi :

Malaysia GP de Malaisie - Q2

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 20 France Fabio Quartararo Yamaha 7 01'58.303  
2 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 6 01'58.406 00.103
3 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 01'58.432 00.129
4 43 Australia Jack Miller Ducati 7 01'58.725 00.422
5 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 7 01'58.951 00.648
6 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 7 01'59.000 00.697
7 42 Spain Álex Rins Suzuki 7 01'59.090 00.787
8 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 7 01'59.097 00.794
9 5 France Johann Zarco Honda 7 01'59.139 00.836
10 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 7 01'59.173 00.870
11 93 Spain Marc Márquez Honda 5 01'59.178 00.875
12 63 Italy Francesco Bagnaia Ducati 6 01'59.640 01.337

Malaysia GP de Malaisie - Q1

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 7 01'59.216  
2 9 Italy Danilo Petrucci Ducati 6 01'59.336 00.120
3 36 Spain Joan Mir Suzuki 7 01'59.374 00.158
4 41 Spain Aleix Espargaró Aprilia 7 01'59.435 00.219
5 44 Spain Pol Espargaró KTM 6 01'59.812 00.596
6 17 Czech Republic Karel Abraham Ducati 7 02'00.072 00.856
7 29 Italy Andrea Iannone Aprilia 6 02'00.205 00.989
8 99 Spain Jorge Lorenzo Honda 6 02'00.478 01.262
9 82 Finland Mika Kallio KTM 7 02'00.644 01.428
10 55 Malaysia Hafizh Syahrin KTM 6 02'01.045 01.829

partages
commentaires
EL4 - Morbidelli persiste et signe, Rossi deuxième 

Article précédent

EL4 - Morbidelli persiste et signe, Rossi deuxième 

Article suivant

La grille de départ du GP de Malaisie MotoGP

La grille de départ du GP de Malaisie MotoGP
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021