Qualifs - Rossi décroche la pole en maestro !

Valentino Rossi a signé sa seconde pole position de l'année, après avoir tiré profit de la vitesse de Maverick Viñales.

Qualifs - Rossi décroche la pole en maestro !
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Ducati Team
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Team Suzuki MotoGP
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Jorge Lorenzo, Yamaha Factory Racing
Andrea Dovizioso, Ducati Team

Les conditions de piste étaient idéales pour la séance de qualifications. Les 47 degrés constatés sur la piste du Mugello ont rendu les fans chauds bouillants, d'autant plus que les chances de pole position italienne étaient importantes. Andrea Iannone était surveillé de très près, puisqu'il avait trusté la première place lors des séances d'essais libres.

Mais c'est un autre sportif transalpin qui s'est hissé en haut de la feuille des temps : Valentino Rossi. Le nonuple Champion du monde a surpris son monde en claquant un chrono de 1'46''504, alors qu'il était resté bien discret en cette entame de week-end ! ''C’est quelque chose de spécial d’être en pole ici, l’atmosphère est incroyable ! J’ai pas mal souffert en qualifications ici ces dernières années, mais je me suis senti bien aujourd’hui sur la moto'', a-t-il déclaré à sa descente de machine.

Le pilote Yamaha a fait jouer sa roublardise, en se plaçant dans le sillage de Maverick Viñales lors de son tour lancé. Rossi a misé sur le bon cheval : en ayant l'Espagnol en ligne de mire, il a profité de ses trajectoires et de son aspiration dans la ligne droite. Le pilote Suzuki a réalisé quant à lui une remarquable performance, puisqu'il ne concède que 9 centièmes au poleman et s'élancera 2e.

De l'autre côté du box Yamaha, Jorge Lorenzo s'est qualifié 5e, soit sa pire qualification depuis Assen en juin 2015. Le Champion en titre a joué au chat et à la souris avec son rival Iannone, qui ne l'a pas lâché d'une semelle durant le quart d'heure d'essais.

Iannone en retrait, mais optimiste

La Ducati, dotée de la meilleure vitesse de pointe, avait les faveurs des bookmakers. Hélas, la domination du jeune italien ne s'est pas confirmée cet après-midi. Malgré ce 3e chrono, le futur pilote Suzuki garde la forme : ''Je suis très content, rester au top tout le week-end est très important pour l’équipe et moi. Le Mugello est un endroit spécial, c’était un peu mieux l’an passé (pole position, ndlr) mais j’ai tenté le maximum et ce fut difficile de faire mieux. Partir en première ligne est très important, la course promet une grosse bataille avec Maverick, Valentino et d’autres.''

Son équipier Andrea Dovizioso continue de souffrir physiquement (au cou) ; sa 13e place peut s'expliquer ainsi.

Malgré leurs soucis de comportement sur la moto, Marc Márquez (4e) et Dani Pedrosa (7e) ont tiré le meilleur potentiel de leur Honda, pas forcément à l'aise sur ce circuit long et vallonné.

Lors de la Q1, qui détermine les neuf dernières places sur la grille de départ, deux hommes sont allés au tapis. Pol Espargaró était lancé dans un chrono rapide lorsqu'il a perdu l'avant au virage 10. Il n'y a jamais de moment adéquat pour tomber, mais cela fait désordre pour quelqu'un qui pouvait entrer en Q2. Le pilote LCR Cal Crutchlow a suivi cet exemple en tombant à quelques minutes de la fin. L'Anglais ne vit décidément pas une saison facile (20e au championnat avec 5 points). Quant au Français Loris Baz, il s'élancera demain à 14h depuis la dernière place.

Grand Prix d'Italie - Qualifications

 PiloteÉquipeTemps
1 ItalieValentino Rossi  Yamaha Factory Racing 1:46.504
2 EspagneMaverick Viñales  Team Suzuki MotoGP 1:46.598
3 ItalieAndrea Iannone  Ducati Team 1:46.607
4 EspagneMarc Márquez  Repsol Honda Team 1:46.759
5 EspagneJorge Lorenzo  Yamaha Factory Racing 1:46.882
6 EspagneAleix Espargaró  Team Suzuki MotoGP 1:47.186
7 EspagneDani Pedrosa  Repsol Honda Team 1:47.218
8 Royaume-UniBradley Smith  Monster Yamaha Tech 3 1:47.247
9 ItalieDanilo Petrucci  Pramac Racing 1:47.261
10 Royaume-UniScott Redding  Pramac Racing 1:47.359
11 ItalieMichele Pirro  Ducati Team 1:47.361
12 ColombieYonny Hernández  Aspar Racing Team 1:47.436
13 ItalieAndrea Dovizioso  Ducati Team 1:47.089
14 EspagnePol Espargaró  Monster Yamaha Tech 3 1:47.159
15 EspagneHéctor Barberá  Avintia Racing 1:47.555
16 Royaume-UniCal Crutchlow  Team LCR 1:47.659
17 AustralieJack Miller  Marc VDS Racing Team 1:47.830
18 IrlandeEugene Laverty  Aspar Racing Team 1:48.111
19 EspagneÁlvaro Bautista  Aprilia Racing Team 1:48.372
20 AllemagneStefan Bradl  Aprilia Racing Team 1:48.646
21 FranceLoris Baz  Avintia Racing 1:48.991
partages
commentaires
Márquez - ''Établir un contrat parfait ne se fait pas du jour au lendemain''

Article précédent

Márquez - ''Établir un contrat parfait ne se fait pas du jour au lendemain''

Article suivant

Márquez - ''Il sera difficile de monter sur le podium''

Márquez - ''Il sera difficile de monter sur le podium''
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021