Qualifs - Rossi retrouve la pole devant son public !

Valentino Rossi a décroché la pole position du Grand Prix d'Italie... la première pour lui depuis 2016 !

Qualifs - Rossi retrouve la pole devant son public !
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Le poleman Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Marc Marquez, Repsol Honda Team
La foule
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Thomas Luthi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Le poleman Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Charger le lecteur audio

Le thermomètre a grimpé, la tension aussi. Alors qu'on enregistrait désormais 26°C sur les collines du Mugello (et 48°C au sol), les enjeux ont été décuplés avec les qualifications. Après les essais libres, Andrea Iannone avait l'avantage d'avoir signé le plus grand nombre de meilleurs temps (trois sur quatre), mais Marc Márquez celui d'avoir établi ce matin un nouveau record absolu sur le tracé italien. Restait à voir qui remporterait la première récompense mise en jeu ce week-end, celle de la pole position.

Pour 14 des pilotes du plateau, il fallait d'abord en passer par le quart d'heure de Q1 avant de pouvoir prétendre à aller jouer la gagne dans la phase décisive des qualifications. Et parmi ce petit groupe, contraint au repêchage après les trois premières séances d'essais libres, se trouvait un Maverick Viñales bien décidé à ne pas rester aux portes de la Q2, lui qui était si satisfait de sa première journée.

Le premier run réalisé durant cette séance a vu l'Espagnol prendre les commandes avec un chrono de 1'46"815, le sixième plus rapide à ce stade du week-end. Tito Rabat occupait alors la deuxième place salvatrice, à trois dixièmes du pilote Yamaha, et sitôt de retour en piste après une courte pause, le pilote Avintia s'est installé dans la roue de son compatriote pour tenter de garder la main sur le ticket de repêchage.

Cela n'a pas empêché Jack Miller de se propulser au sommet de la hiérarchie, avec une courte avance qui l'a contraint à rester vigilant avant d'être finalement garanti de rester leader de cette Q1, avec 44 millièmes d'avance sur Viñales. Celui-ci se rapprochait à 35 millièmes, puis se libérait enfin de Rabat pour tenter un dernier tour lancé : pas d'amélioration, mais son passage en Q2 n'allait plus être inquiété.

Derrière, Hafizh Syahrin s'est octroyé le quatrième temps de la séance, ce qui lui vaudra de prendre la 14e place sur la grille, égalant ainsi la meilleure qualification de sa saison à ce jour, obtenue au GP de France. Bien moins heureux, Dani Pedrosa doit se contenter de la 20e place, très loin d'avoir pu prétendre à un passage en Q1.

Rossi héros national

Une courte pause pour reprendre son souffle et il était temps d'entrer dans le quart d'heure décisif pour les 12 hommes les plus rapides. Marc Márquez était le premier à sortir de la pitlane, piaffant littéralement d'impatience. Bien décidé à ne pas perdre de temps, il égalait pratiquement le record qu'il a établi ce matin (1'46"454) dans son troisième tour malgré une petite erreur. Mais quelques instants plus tard, Andrea Iannone était de retour. Et pilote Suzuki allait profiter de cette imperfection du tour bouclé par le pilote Honda pour s'adjuger un nouveau record en arrêtant son chrono à 1'46"347.

Lorenzo jouait alors les troisièmes hommes tandis qu'ils étaient déjà huit à tourner en 1'46 au moment d'opérer leur passage par les stands. Johann Zarco ne figurait pas dans ce groupe, relégué à cet instant à la dixième place malgré un retard de seulement un dixième sur Viñales, sixième.

Sitôt le time attack entamé, les collines ont tremblé : Rossi était passé en tête en 1'46"208. Alors qu'il venait d'être dépossédé de la troisième place par Viñales (pour 16 millièmes !), très vite, Lorenzo s'est hissé dans le sillage du #46, à seulement 35 millièmes de la pole position provisoire. Juste derrière eux, Iannone était alors chronométré en 1'46"3, Márquez en 1'46"4 et Viñales en 1'46"5.

Ce dernier a amélioré sa marque pour atteindre les 1'46"3, lui valant le troisième temps, à moins d'un dixième de Rossi. Et ça n'était pas fini : on entrait alors dans les secondes décisives, où tous s'attendaient à voir Márquez répliquer. Mais, lancé dans son dernier tour, avec Rossi dans sa roue, l'Espagnol s'est à nouveau fait une chaleur et a évité la chute, tel un funambule.

Cela ouvrait virtuellement une porte, dans laquelle s'est engouffré Danilo Petrucci pour se hisser à la cinquième place, garanti de prendre le départ derrière Iannone. De son côté, Johann Zarco grimpait au classement pour s'installer sur la troisième ligne dans son dernier tour, derrière Dovizioso et Crutchlow.

En tête du classement, en revanche, rien ne changeait et ce dont les tifosi rêvaient sans trop oser y croire s'est donc réalisé : Valentino Rossi décroche la pole position du Grand Prix d'Italie, le jour de la Festa della Repubblica, un an et demi après sa dernière pole obtenue au Japon en 2016 !

"C'est une grande émotion, surtout le tour après la pole quand je dis 'ciao' à tout le public, c'est fantastique !" s'enthousiasme le poleman. "C'est génial, d'autant que c'est une surprise, parce que cette année j'ai toujours été en difficulté en qualifs, mais aujourd'hui le tour a été génial. J'ai pensé que ça serait suffisant pour la première ligne, mais au final c'est la pole position. Ça faisait longtemps ! C'est une super sensation. Demain ce sera plus difficile, mais je savoure le moment."

 

Il reste à tous 20 minutes de warm-up pour préparer les motos, avant le départ de la course dimanche à 14h : et elle sera à suivre en direct commenté sur Motorsport.com !

 GP d'Italie - MotoGP - Q2

Pos.

PiloteMotoTrsTemps/Écarts
1 italy Valentino Rossi  Yamaha YZR-M1 8 1'46.208
2 spain Jorge Lorenzo  Ducati GP18 7 0.035
3 spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1 8 0.096
4 italy Andrea Iannone  Suzuki GSX-RR 8 0.139
5 italy Danilo Petrucci  Ducati GP18 7 0.237
6 spain Marc Márquez  Honda RC213V 8 0.246
7 italy Andrea Dovizioso  Ducati GP18 8 0.292
8 united_kingdom Cal Crutchlow  Honda RC213V 8 0.605
9 france Johann Zarco  Yamaha YZR-M1 7 0.622
10 spain Álex Rins  Suzuki GSX-RR 8 0.701
11 australia Jack Miller  Ducati GP17 8 0.790
12 italy Franco Morbidelli  Honda RC213V 8 0.794

 GP d'Italie - MotoGP - Q1

Pos.PiloteMotoTrsTemps/Écarts
1 australia Jack Miller  Ducati GP17 7 1'46.771
2 spain Maverick Viñales  Yamaha YZR-M1 8 0.035
3 spain Tito Rabat  Ducati GP17 8 0.137
4 malaysia Hafizh Syahrin  Yamaha YZR-M1 8 0.417
5 spain Pol Espargaró  KTM RC16 7 0.564
6 spain Álvaro Bautista  Ducati GP17 8 0.937
7 united_kingdom Bradley Smith  KTM RC16 7 1.047
8 japan Takaaki Nakagami  Honda RC213V 7 1.097
9 switzerland Thomas Lüthi  Honda RC213V 8 1.218
10 spain Dani Pedrosa  Honda RC213V 8 1.294
11 spain Aleix Espargaró  Aprilia RS-GP 7 1.515
12 czech_republic Karel Abraham  Ducati GP16 8 1.761
13 united_kingdom Scott Redding  Aprilia RS-GP 7 1.973
14 belgium Xavier Siméon  Ducati GP16 7 2.023

partages
commentaires
EL4 - Andrea Iannone imbattable avant les qualifs !
Article précédent

EL4 - Andrea Iannone imbattable avant les qualifs !

Article suivant

La grille de départ du GP d'Italie MotoGP

La grille de départ du GP d'Italie MotoGP
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021