Qualifs - Viñales et Rossi coiffent les Ducati au poteau

partages
commentaires
Qualifs - Viñales et Rossi coiffent les Ducati au poteau
Par : Léna Buffa
3 juin 2017 à 13:11

Maverick Viñales s'élancera de la pole position sur la grille de départ du Grand Prix d'Italie, devant le héros local, Valentino Rossi, et la Ducati officielle d'Andrea Dovizioso.

Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, le poleman Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Andrea Dovizioso, Ducati Team après les qualifications
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Andrea Iannone, Team Suzuki MotoGP, avec son casque hommage à Nicky Hayden
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Pol Espargaro, Red Bull KTM Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Marc Marquez, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Bradley Smith, Red Bull KTM Factory Racing
Jorge Lorenzo, Ducati Team
Dani Pedrosa, Repsol Honda Team
Andrea Dovizioso, Ducati Team
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Danilo Petrucci, Pramac Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Michele Pirro, Ducati Team
Aleix Espargaro, Aprilia Racing Team Gresini

Pour la troisième fois cette saison, Maverick Viñales s'est octroyé la pole position, une petite victoire morale pour l'Espagnol dans le chaudron surchauffé du Mugello, acquis à la cause des motos et pilotes italiens.

Zarco poursuit sur sa lancée

Comme au Mans il y a deux semaines, les deux pilotes Tech3 devaient en passer cet après-midi par la Q1 pour se qualifier, une séance qui réunissait du beau monde puisque les pilotes Pramac, Cal Crutchlow ou encore Andrea Iannone étaient eux aussi en lice pour l'un des deux tickets de repêchage mis en jeu sur ce sprint d'un quart d'heure.

Johann Zarco a toutefois attendu avant de prendre la piste. Alors qu'il venait de signer in extremis le meilleur temps des EL4, le Français a laissé ses collègues faire le show. En attendant le numéro 5, c'est son coéquipier Jonas Folger qui s'est placé au sommet de la hiérarchie, devançant alors les deux pilotes Avintia. Danilo Petrucci a toutefois rapidement remplacé l'Allemand au sommet en abaissant de 20 millièmes la référence qu'il avait établie.

Ce n'est qu'à huit minutes de la fin de la séance, alors que les autres pilotes étaient quasiment tous rentrés au stand, que Johann Zarco a enfilé son casque, de quoi lui permettre d'exploiter ses gommes tendres pour trois tours lancés. Troisième après sa première boucle, Zarco a rétrogradé de deux crans lorsque Barberá puis Crutchlow ont à leur tour pris les commandes en rejoignant Petrucci dans la fenêtre des 1'47"2.

Zarco concédait alors 0"167 au leader et tout était encore à faire. Il lui restait deux tentatives et c'est dans son tour suivant qu'il a obtenu ce qu'il cherchait, le meilleur temps, en 1'47"080. Au même moment, Danilo Petrucci a pu améliorer sa marque pour prendre l'avantage sur Cal Crutchlow. Sachant que seuls deux pilotes peuvent sortir de la Q1 pour aller disputer la Q2 et ainsi prétendre à une place sur l'une des quatre premières lignes de la grille, c'était le salut définitif pour le binôme Zarco-Petrucci, que personne ne parviendrait à battre dans les secondes suivantes.

Tandis que Zarco prenait les rênes, son coéquipier Jonas Folger partait à la faute, piégé dans le virage 11. L'Allemand s'est ainsi classé en cinquième position, ce qui lui vaudra dimanche la 15e place sur la grille de départ.

Yamaha s'offre un doublé au nez et à la barbe des Ducati

La phase finale et déterminante des qualifications réunissait donc toutes les Ducati GP17 ainsi qu'une GP16, trois des quatre Yamaha du plateau MotoGP, trois Honda et une Aprilia.

Souhaitant suivre une stratégie à trois runs, Jorge Lorenzo a opté pour le pneu arrière medium en début de séance. Neuvième après la première salve de chronos, le Majorquin était déjà de retour en piste lorsque ses collègues observaient leur pause et, cette fois, son pneu arrière soft lui a permis de se hisser dans le trio de tête, avant de rentrer à nouveau au stand quand tout le monde ressortait.

À cet instant, la référence restait celle enregistrée en début de séance par Danilo Petrucci (1'47"266), mais les chronos étaient encore relativement modestes au vu du record de la piste et de la référence établie ce matin par Valentino Rossi. Ce dernier, accidenté à la toute fin des EL4, a dû disputer ces qualifications avec sa seconde machine, cependant il a pu prouver que cela ne lui posait aucun problème.

Tout s'est décidé dans les trois dernières minutes, car c'est dans cet ultime sprint, au meilleur des conditions, que chacun pouvait enregistrer son meilleur temps. Bautista a été le premier à remplacer Petrucci au sommet de la hiérarchie, puis c'était au tour de Pedrosa de se hisser en tête. Viñales a porté dans la foulée une attaque massive, qui s'est soldée par un chrono beaucoup plus rapide, de 1'46"575.

Les vannes étaient ouvertes pour aller chercher la fenêtre des 1'46. Déchu de la première place, Petrucci répliquait pour se replacer au deuxième rang, à 0"139 de l'Espagnol, avant de voir son chrono annulé pour avoir excédé les limites de la piste.

Dovizioso, qui venait lui aussi d'atteindre les 1'46, était donc virtuellement deuxième, mais c'était sans compter sur les ressources d'un certain Valentino Rossi. Alors avant-dernier de cette séance, le Docteur a lui aussi profité de son pneu arrière soft pour aller chercher une forte progression et s'octroyer la deuxième place aux dépens du pilote Ducati.

Le classement de ces qualifications voit figurer deux Ducati derrière les deux Yamaha officielles, car la dernière amélioration de Michele Pirro l'a hissé à l'intérieur de la deuxième ligne. Viennent ensuite deux Honda, puisque derrière Dani Pedrosa, cinquième, Marc Márquez a arraché de justesse la sixième place dans son dernier tour.

Jorge Lorenzo partagera la troisième ligne avec les Ducati satellites d'Álvaro Bautista et Danilo Petrucci, tandis que Johann Zarco devra se contenter du milieu de la quatrième ligne, entre Tito Rabat et Aleix Espargaró. Ce dernier a perdu le bénéfice de sa bonne matinée en chutant dans le virage 9 dès son premier tour lancé.

Mugello - MotoGP - Q2

Pos.PiloteMotoTrsChrono/Écart
1 spain Maverick Viñales   Yamaha YZR-M1 7 1'46.575
2 italy Valentino Rossi   Yamaha YZR-M1 7 0.239
3 italy Andrea Dovizioso   Ducati GP17 7 0.260
4 italy Michele Pirro   Ducati GP17 8 0.303
5 spain Dani Pedrosa   Honda RC213V 8 0.424
6 spain Marc Márquez   Honda RC213V 7 0.475
7 spain Jorge Lorenzo   Ducati GP17 9 0.577
8 spain Álvaro Bautista   Ducati GP16 8 0.592
9 italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 7 0.691
10 spain Tito Rabat   Honda RC213V 8 0.707
11 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 6 0.744
12 spain Aleix Espargaró   Aprilia RS-GP 5 0.900

Mugello - MotoGP - Q1

Pos.PiloteMotoTrsChrono/Écart
1 france Johann Zarco   Yamaha YZR-M1 4 1'47.058
2 italy Danilo Petrucci   Ducati GP17 7 0.083
3 united_kingdom Cal Crutchlow   Honda RC213V 8 0.162
4 spain Héctor Barberá   Ducati GP16 5 0.214
5 germany Jonas Folger   Yamaha YZR-M1 5 0.247
6 italy Andrea Iannone   Suzuki GSX-RR 7 0.567
7 france Loris Baz   Ducati GP15 7 0.751
8 spain Pol Espargaró   KTM RC16 7 0.882
9 australia Jack Miller   Honda RC213V 7 0.903
10 united_kingdom Scott Redding   Ducati GP16 5 0.917
11 czech_republic Karel Abraham   Ducati GP15 8 1.303
12 united_kingdom Sam Lowes   Aprilia RS-GP 8 1.358
13 united_kingdom Bradley Smith   KTM RC16 8 1.536
14 france Sylvain Guintoli   Suzuki GSX-RR 8 1.834
Article suivant
EL4 - Zarco meilleur temps, Rossi au tapis

Article précédent

EL4 - Zarco meilleur temps, Rossi au tapis

Article suivant

La grille de départ du Grand Prix d'Italie de MotoGP

La grille de départ du Grand Prix d'Italie de MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP d'Italie
Catégorie Qualifications
Lieu Mugello
Auteur Léna Buffa