Résumé de qualifications
MotoGP GP du Portugal

Qualifs - Zarco arrache la pole après une séance folle !

Johann Zarco a décroché sa première pole position de la saison, en sortant leader de qualifications particulièrement mouvementées au Grand Prix du Portugal.

Le poleman Johann Zarco, Pramac Racing

Après deux jours de pluie, les qualifications du Grand Prix du Portugal se sont déroulées sous un ciel enfin calme, mais dans des conditions séchantes qui se sont révélées très piégeuses. Alors que de nombreuses chutes ont émaillé cette double séance, touchant notamment le leader du championnat ou encore Pecco Bagnaia, c'est finalement Johann Zarco qui a tiré son épingle du jeu.  

Lourde chute pour Bagnaia

La pluie a enfin cessé à Portimão, mais les stigmates des trombes d'eau tombées ces derniers jours étaient encore très visibles lorsque le feu est passé au vert à la sortie de la pitlane pour le premier quart d'heure de qualifications, réservé aux 15 pilotes les plus lents des essais libres.

Avec ces conditions de piste mitigées, les choix de pneus ont varié du tout au tout d'un stand à l'autre. Takaaki Nakagami et Remy Gardner ont ainsi été les premiers à tenter le coup des slicks. Pour l'Australien, la correctionnelle est arrivée d'emblée, avec une chute dès son tour d'entrée en piste après son passage sur une zone humide dans le virage 9. Quant au Japonais, il est repassé illico par les stands pour reprendre une moto chaussée de pneus rainurés.

On pensait ce choix plus sage à cet instant, pourtant d'autres faisaient le chemin inverse, et notamment Pecco Bagnaia, désespérément en quête de l'un des deux meilleurs temps pour espérer se qualifier sur l'une des quatre premières lignes de la grille. Mais pour le pilote Ducati, la présence d'une zone mouillée dans le virage 3 a également eu de lourdes conséquences, puisqu'il est parti en highside dès son premier tour. Lourdement retombé sur l'épaule droite, il a été pris en charge par les équipes de secours en bord de piste après avoir pu s'éloigner à pied, et il a quitté les lieux en ambulance sans pouvoir reprendre la piste.

Dans l'intervalle, Maverick Viñales, puis Enea Bastianini et Álex Márquez s'étaient succédé en tête du classement, tous trois en pneus rainurés à cet instant, mais de plus en plus de slicks sont entrés en piste au fil des minutes. Malgré cette longue confusion quant à la stratégie à adopter, la lutte s'est intensifiée dans les instants précédant le drapeau à damier. On a ainsi vu Andrea Dovizioso passer en tête en signant le premier chrono en 1'49 du week-end, et ce alors qu'il roulait encore en pneus pluie.

Passé à une monte de pneus slicks, Álex Márquez a confirmé son bon rythme en reprenant les commandes avec un chrono de 1'49"004. Celui-ci n'a pas résisté à l'attaque de Jorge Martín, mais dans une dernière tentative, le pilote LCR a réussi à repasser en tête, cette fois définitivement. Auteur de deux pole positions en ce début de championnat, Martín a perdu sur le fil l'accession à la Q2, nécessaire pour prétendre à nouveau à la meilleure place sur la grille : c'était le fruit de l'ultime attaque de Luca Marini, qui est arrivé à le déloger de la deuxième place.

Lui aussi très incisif dans son time attack, Viñales a hérité du quatrième temps, qui sera synonyme de 14e position sur la grille de départ. Seul homme du top 5 en pneus pluie, il a devancé Fabio Di Giannantonio, passé très tôt aux slicks. Toutes ces améliorations ont repoussé Dovizioso et Nakagami, qui partiront devant Enea Bastianini. Mais le leader du championnat a eu très chaud lui aussi, car sa fin de séance a été le théâtre d'un highside, énième chute durant cette séance. Piégé au virage 5, il est lourdement tombé sur son épaule gauche. Juste avant lui, c'est Raúl Fernández qui avait chuté, semblant même se blesser à la main.

Passé à côté de sa séance, après avoir tenté les slicks puis d'être revenu aux pneus pluie, Álex Rins a dû se contenter du 13e temps. Il partira derrière Franco Morbidelli, Remy Gardner (reparti après sa chute), Lorenzo Savadori et Darryn Binder.

GP du Portugal - MotoGP - Q1

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 Spain Álex Márquez Honda 8 1'46.316    
2 Italy Luca Marini Ducati 6 1'47.199 0.883 0.883
3 Spain Jorge Martín Ducati 8 1'47.936 1.620 0.737
4 Spain Maverick Viñales Aprilia 5 1'49.332 3.016 1.396
5 Italy Fabio Di Giannantonio Ducati 6 1'49.639 3.323 0.307
6 Italy Andrea Dovizioso Yamaha 7 1'49.695 3.379 0.056
7 Japan Takaaki Nakagami Honda 7 1'49.889 3.573 0.194
8 Italy Enea Bastianini Ducati 6 1'50.618 4.302 0.729
9 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 1'50.702 4.386 0.084
10 Australia Remy Gardner KTM 4 1'50.953 4.637 0.251
11 Italy Lorenzo Savadori Aprilia 6 1'51.308 4.992 0.355
12 South Africa Darryn Binder Yamaha 8 1'51.639 5.323 0.331
13 Spain Álex Rins Suzuki 7 1'52.300 5.984 0.661
14 Spain Raúl Fernández KTM 6 1'53.603 7.287 1.303
15 Italy Pecco Bagnaia Ducati 2      

Zarco attaque au bon moment

Quelques instants plus tard, les pneus lisses étaient désormais adoptés unanimement lorsqu'a débuté la Q2. Sur sa lancée, Álex Márquez a parfaitement bien entamé cette séance, bataillant contre Joan Mir pour la première place. Les chronos n'avaient désormais plus rien à voir avec ceux qui ont été enregistrés depuis vendredi puisque le pilote LCR est rapidement passé sous la barre des 1'44 !

Marc Márquez a rejoint son frère au sommet du classement, en se positionnant à 0"168 du #73 dans son quatrième tour, mais dans la boucle suivante, il était repoussé par Joan Mir, Jack Miller puis Fabio Quartararo. Le Français n'était à cet instant qu'à 19 millièmes d'Álex Márquez, cependant celui-ci a réussi à prendre de l'air dès son tour suivant, avec désormais plus d'une demi-seconde de marge.

La lutte était toutefois loin d'être terminée. Johann Zarco s'est chargé de déloger le pilote LCR de la tête avec une nouvelle référence en 1'43"151. Dans la foulée, Quartararo bouclait un nouveau time attack, se positionnant à seulement six millièmes de son compatriote ! Descendu à la sixième place, Mir a répliqué en affichant un chrono de 1'43"055, faisant de lui le nouveau leader. Cette pole n'était que provisoire et le pilote Suzuki a vite subi les répliques de Zarco, Miller et Quartararo, tous passés sous la barre des 1'43. C'est l'Australien qui semblait alors en mesure de tirer son épingle du jeu avec son chrono de 1'42"503.

Une chute de Pol Espargaró dans la dernière minute a provoqué la sortie des drapeaux jaunes, figeant pour quelques instants les améliorations possibles : on a ainsi vu les chronos de Quartararo (1'42"370) et de Marc Márquez (1'42"295) s'afficher en haut du classement avant d'être rapidement supprimés.

Après ces quelques secondes de confusion, d'ultimes améliorations ont pu être enregistrées, permettant d'entièrement renouveler la première ligne de la grille. Aleix Espargaró s'est ainsi hissé à la troisième place, Joan Mir à la deuxième, et Johann Zarco a arraché la pole position en 1'42"003, la première pour lui depuis le Grand Prix d'Allemagne 2021.

La deuxième ligne sera finalement formée de Jack Miller, Fabio Quartararo et un Marco Bezzecchi récompensé après deux journées de grosses attaques. Álex Márquez n'a pas démérité non plus, mais il doit se contenter de la septième place et il est même tombé dans son tour de décélération, preuve une nouvelle fois que les conditions étaient particulièrement piégeuses. Il partagera la troisième ligne avec Luca Marini et un Marc Márquez qui peut s'avouer déçu ce soir. Pol Espargaró s'élancera quant à lui devant les KTM officielles.

Voir aussi :

GP du Portugal - MotoGP - Q2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart Intervalle
1 France Johann Zarco Ducati 9 1'42.003    
2 Spain Joan Mir Suzuki 9 1'42.198 0.195 0.195
3 Spain Aleix Espargaró Aprilia 9 1'42.235 0.232 0.037
4 Australia Jack Miller Ducati 8 1'42.503 0.500 0.268
5 France Fabio Quartararo Yamaha 8 1'42.716 0.713 0.213
6 Italy Marco Bezzecchi Ducati 9 1'42.716 0.713 0.000
7 Spain Álex Márquez Honda 9 1'42.903 0.900 0.187
8 Italy Luca Marini Ducati 9 1'43.179 1.176 0.276
9 Spain Marc Márquez Honda 8 1'43.575 1.572 0.396
10 Spain Pol Espargaró Honda 7 1'43.832 1.829 0.257
11 Portugal Miguel Oliveira KTM 8 1'44.066 2.063 0.234
12 South Africa Brad Binder KTM 8 1'44.710 2.707 0.644

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent EL4 - Miguel Oliveira loin devant sur une piste séchante
Article suivant La grille de départ du GP du Portugal MotoGP

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France