Quand la notion de respect devient un problème

Le respect des pilotes d'essais japonais de Yamaha et de Honda aux ingénieurs peut déterminer le développement de la moto, quelque chose qui n'a pas cours chez Ducati.

Quand la notion de respect devient un problème
Gilles Bigot, Hiroshi Aoyama, Takumi Takahashi, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Hiroshi Aoyama, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Hiroshi Aoyama, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Hiroshi Aoyama, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Hiroshi Aoyama, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Hiroshi Aoyama, Estrella Galicia 0,0 Marc VDS
Casey Stoner, Ducati Team
Casey Stoner, Ducati Team
Casey Stoner, Ducati Team
Casey Stoner
Michele Pirro, Ducati Team
Michele Pirro, Ducati Team
Michele Pirro, Ducati Team
Michele Pirro, Ducati Team
Charger le lecteur audio

Les nouvelles réglementations en matière de journée d'essais disposent que les équipes peuvent se livrer à cinq jours maximum d'essais privés avec leurs pilotes officiels.

En outre, celles-ci ne pourront observer que trois jours de tests en cours de saison, avant les Grands Prix et les deux derniers devront se dérouler dans des pays où la course s'est déjà déroulée.

Par ailleurs, la réglementation conserve l'actuelle interdiction des tests sur une piste lors des 14 jours précédant l'épreuve, et défend à présent les pilotes de rouler avec leur moto durant la trêve estivale (du 16 juillet au 2 août 2018).

Concrètement, cela signifie par exemple que Honda n'aurait pas pu bénéficier de son test réalisé à Brno l'été dernier, après le Grand Prix de République Tchèque. Des essais qui avaient été décisifs, puisque de l'aveu même de Marc Márquez ceux-ci avaient permis de jeter les bases du prototype qui allait le mener à son quatrième titre en MotoGP.

À partir de maintenant, l'influence de Márquez et de Pedrosa sur le développement de la moto au cours de la saison sera plus restreint, alors que dans le même temps le rôle d'Hiroshi Aoyama va devenir plus important. Jusqu'à maintenant, ce dernier est toujours un pilote essayeur du HRC.

En ce sens, Yamaha peut également recourir aux services de Katsuyuki Nakasuga et de Kohta Nozane, même s'ils se sont avérés significativement moins rapides que Maverick Viñales et Valentino Rossi lors de leurs sorties, notamment lors du Grand Prix du Japon.

Un coût prohibitif

Au vu du peu de pilotes disposés à jouer ce rôle peu gratifiant, il faut avoir à l'esprit le coût supplémentaire que serait pour le constructeur japonais la création d'un département d'essais en Europe, loin des quartiers nippons de la marque.

"Si nous prenons en compte les pilotes d'essais japonais, le problème survient lorsque quelque chose ne fonctionne pas bien sur la moto. Du fait du profond respect que vouent les pilotes aux ingénieurs, ils ne diront jamais directement que la moto ne fonctionne pas, ou n'est pas bonne sur tel ou tel point. Par voie de conséquence, ils perdent beaucoup de temps et d'efficacité", explique ainsi un technicien très expérimenté du paddock MotoGP.

A l'inverse, personne ne peut imaginer Casey Stoner ou Michele Pirro, de par leur caractère, tourner autour du pot dans leur diagnostic sur une pièce spécifique ou sur le comportement de la moto de façon générale. Qui plus est, leur niveau de compétitivité est bien plus élevé que celui des pilotes essayeurs japonais pour le moment. Et à la fois l'Australien et l'Italien ont plus d'expérience qu'eux sur des motos différentes (une chose très utile pour dresser des comparaisons).

En fait, ce n'est pas révéler un secret que de dire que Pirro a même reçu récemment des offres pour quitter Ducati, en dépit du fait que le constructeur italien a fermement répondu : "Michele est l'une des pierres angulaires au niveau du développement de la moto, et continuera de l'être lors des prochaines années."

Celui qui scrute la situation, c'est Lin Jarvis, le patron de l'équipe Yamaha : "Pou le moment, nous n'avons aucun plan en ce sens [sur le fait de créer une équipe de test en Europe]. Il y a eu des rumeurs dernièrement, mais elles n'émanent pas de Yamaha. Nous promouvons notre équipe de test et nos pilotes au Japon. Le fait de lancer une structure en Europe supposerait un investissement supplémentaire", a affirmé le directeur exécutif de Yamaha Motor Racing.

partages
Honda et Yamaha démentent courtiser Dovizioso
Article précédent

Honda et Yamaha démentent courtiser Dovizioso

Article suivant

Gabarrini sur Lorenzo : "Une autre année comme cela serait inacceptable"

Gabarrini sur Lorenzo : "Une autre année comme cela serait inacceptable"
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021