Quartararo balaye les difficultés et domine la journée

Les quatre pilotes Yamaha se sont illustrés ce vendredi à Motegi, et notamment Fabio Quartararo, deuxième des EL1 puis auteur d'une prise de pouvoir musclée en EL2. Une nouvelle fois, le Français parvient à vite faire oublier son manque d'expérience.

Quartararo balaye les difficultés et domine la journée

Pour la quatrième fois depuis le retour de la pause estivale, Fabio Quartararo occupe la tête de la hiérarchie au terme de la première journée d'essais libres, au Japon. Auteur d'un meilleur temps de 1'44"764, qui le place à une seconde du record de Motegi, le Français a mis tout le monde d'accord dans son dernier tour en EL2, en s'octroyant trois dixièmes d'avance sur Maverick Viñales et Marc Márquez.

Lire aussi :

C'était le point final d'une journée pourtant assez compliquée pour le jeune Niçois, en passe de remporter cette semaine le prix de Rookie de l'année. Car, comme sur la très grande majorité des épreuves, il devait avant tout mettre à profit ces deux séances pour prendre ses marques avec la MotoGP, et subissait de plus la pression de prévisions météo pessimistes pour samedi qui promettent de réduire son temps de roulage.

"Ce matin, même si j'ai fait deuxième, je ne me suis pas senti très à l'aise, je n'étais pas super bien. Mais cet après-midi je me suis senti au top, j'ai réussi à faire de très belles lignes, à m'amuser", se félicite Quartararo, qui explique au micro de Canal+ : "Ce matin, j'ai vraiment eu du mal à me mettre dans le rythme, mais cet après-midi on a trouvé quelque chose. Comme c'est le cas en général sur tous les circuits, j'ai toujours un petit peu de mal en EL1, mais en EL2 j'ai réussi à avoir un très bon rythme en pneus usés et à faire un très bon time attack. Je suis donc vraiment satisfait de cette journée, parce que ça n'avait pas très bien commencé durant la première séance."

Demain, le mauvais temps devrait pousser Quartararo à revoir ses objectifs à la baisse pour les qualifications, lui qui a multiplié les premières lignes et compte même quatre pole positions à ce stade. "Toute l'équipe a reçu un message annonçant un gros orage pour demain, donc on espère déjà pouvoir rouler", explique-t-il. "On essaiera de faire de notre mieux. Je pense que notre objectif sous la pluie sera de se placer sur les trois premières lignes, parce que je n'ai pas du tout d'expérience [sur le mouillé]."

S'il doit composer avec un départ un peu plus lointain que d'habitude, Quartararo devra aussi affronter dimanche une autre difficulté de taille, inhérente à la typologie des lieux : la précision requise sur les freinages. "C'est vraiment le plus difficile [pour les freinages] et, surtout, on a énormément de wheeling. On doit donc énormément travailler avec les jambes et mettre le poids en avant, et ça n'est pas un circuit facile", détaille-t-il. "On arrive tellement vite que deux ou trois mètres peuvent changer totalement les choses. Donc, il faut vraiment être précis et ne faire aucune erreur, et pour faire toute la course ça ne va pas être facile, il va falloir vraiment rester concentrés."

En revanche, le jeune Niçois confirme qu'il n'a aucune intention de se laisser impressionner par le palmarès passé du GP du Japon, où Yamaha n'a plus gagné depuis 2014 et n'a même obtenu aucun podium depuis 2015. "Comme je l'ai dit hier, si on commence le week-end en pensant que la Yamaha n'est pas bonne sur cette piste, on perd la motivation. On se dit qu'alors on ne peut pas se battre pour la victoire ou pour le podium… Pour moi, la Yamaha est bonne et je ne sais pas pourquoi elle ne devrait pas être bonne ici. Bien sûr, la Ducati et la Honda sont un peu plus favorites mais on est aussi très bons, parce qu'aujourd'hui avec Maverick on a fait un doublé. En course c'est totalement différent, on sait que Marc arrive, mais on se sent bien avec la moto."

Morbidelli dans le coup

Les Yamaha se sont en effet illustrées aujourd'hui par une performance globale solide, à en juger par le triplé des M1 lors des EL1 (Viñales-Quartararo-Morbidelli) et leur doublé en EL2 (Quartararo-Viñales). Franco Morbidelli, qui occupait la tête à quelques minutes de la fin de la première séance, a finalement glissé à la sixième place dans le classement final du jour, cependant sa performance le pousse lui aussi à dresser un bilan satisfaisant.

"Ça a été une première journée positive pour nous", se félicite l'Italien auprès du site officiel du MotoGP. "On a été assez rapides durant toute la journée. Je m'attendais à un peu plus avec le pneu neuf [à la fin des EL2, ndlr], mais je n'ai pas été si rapide que ça. Quoi qu'il en soit, on est satisfaits du travail que l'on a réalisé aujourd'hui. Il semble qu'il va pleuvoir demain, alors il était important de se placer immédiatement dans le top 10."

Il est en effet très probable que les deux pilotes du team Petronas Yamaha aient d'ores et déjà assuré leur participation à la Q2, au même titre que les deux pilotes officiels de la marque. Le prochain défi sera donc de tirer leur épingle du jeu sous la pluie annoncée et de se donner les moyens de se maintenir à ce niveau de performance en course.

Le top 6 après la première journée :

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 20 France Fabio Quartararo Yamaha 19 01'44.764  
2 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 18 01'45.085 00.321
3 93 Spain Marc Márquez Honda 17 01'45.100 00.336
4 4 Italy Andrea Dovizioso Ducati 19 01'45.414 00.650
5 46 Italy Valentino Rossi Yamaha 17 01'45.466 00.702
6 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 20 01'45.562 00.798

partages
commentaires
Ducati : Premiers essais rassurants, mais gare à la concurrence

Article précédent

Ducati : Premiers essais rassurants, mais gare à la concurrence

Article suivant

Beaucoup de tours et de rythme pour Viñales

Beaucoup de tours et de rythme pour Viñales
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie EL2
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Fabio Quartararo , Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021