Réactions
MotoGP GP d'Espagne

Dominé par Bagnaia en Q2, Quartararo conserve une "bonne chance"

Surpris d'avoir pris une demi-seconde en qualifications, Fabio Quartararo se concentre déjà sur la course et pense avoir les moyens de jouer la victoire au Grand Prix d'Espagne, mais pas de dominer comme au Portugal.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Fabio Quartararo était le grand favori avant le début du week-end à Jerez, sur un circuit qui lui a toujours réussi en MotoGP. Toujours parti en pole sur ce tracé depuis la saison 2019 et son arrivée dans la catégorie, le Champion du monde a finalement dû se résoudre à accepter la deuxième place sur la grille de départ, à près d'une demi-seconde d'un Pecco Bagnaia au dessus du lot en Q2.

"Je n'avais pas prévu d'être en première ligne à une demi-seconde du premier mais bon, ça va, on se satisfait de cette deuxième position, et surtout du rythme en EL4",  a confié Quartararo sur Canal+ dans les instants suivant la séance. "C'est le plus important. Sincèrement, je ne sais pas où il nous manque autant sur un tour qualif. Ce n'est pas grave, je ne suis pas le seul à avoir pris une demi-seconde. Le plus important, c'est demain."

"Le plus important est de partir en première ligne", a ajouté Quartararo sur le site officiel du MotoGP. "Naturellement, l'écart avec Pecco est gros mais on sait précisément qu'en course, il n'y aura pas ce genre de chronos donc je pense qu'on travaille bien et que la course sera bonne demain, parce que beaucoup de pilotes ont un bon rythme. Mais je pense que je fais partie de ceux qui pourront se battre pour la victoire demain."

En conférence de presse, Quartararo a confirmé qu'il était "très loin" d'une cinquième pole consécutive sur ce tracé face à un Bagnaia "incroyable" en qualifications : "Avec les conditions que l'on avait en piste et la chaleur, j'ai été vraiment impressionné", a précisé le pilote Yamaha, étonné par cette performance : "Je pense que tout le monde est surpris ! C'est le genre de tour que l'on fait à la fin d'un test, quand on a toute la gomme Michelin [sur la piste], qu'il fait un peu plus frais, mais pas quand il fait 50°C en piste et qu'il y a ce genre de conditions. Je pense que c'est l'un des meilleurs tours qu'il a jamais faits."

Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo dans le Parc Fermé

Pecco Bagnaia et Fabio Quartararo dans le Parc Fermé

Quartararo mise maintenant sur ses performances dans les relais longs pour prendre l'avantage en course, tout en affichant une certaine prudence puisque Bagnaia a lui aussi été impressionnant dans cet exercice : "Je pense qu'on avait un très bon rythme en EL4 et en EL3 avec des pneus usés, donc je pense qu'on a un bon rythme, une bonne chance de jouer la victoire, mais les conditions seront totalement différentes après les courses du Moto3 et du Moto2."

"On sait que sur ce genre de pistes avec la chaleur, ça sera totalement différent, mais je me sentais bien l'an dernier. J'ai été assez rapide tous les ans en course donc je pense qu'on a la possibilité d'un bon résultat."

Une domination comme au Portugal semble improbable

Fabio Quartararo a évoqué un ressenti "différent" de celui qu'il avait le week-end dernier au Portugal, où il a signé son premier succès de l'année en dominant nettement la course. Le Niçois ne se sent pas en mesure de reproduire une performance du même calibre à Jerez.

"À Portimão, je me suis senti immédiatement mieux qu'ici. On a un très bon rythme mais je ne sens pas qu'il sera suffisant pour creuser l'écart immédiatement. Ça sera bien si on peut réduire un peu le groupe puis nous battre [dans la deuxième moitié] de la course. Je pense qu'on a le rythme pour jouer au moins le podium."

Ce podium reste la seule préoccupation de Fabio Quartararo, même si les rumeurs vont bon train sur son avenir. Cette nuit, elles évoquaient un accord conclu avec Yamaha, qui a de son côté affiché sa volonté de prolonger son pilote avant la fin du mois de juin. L'intéressé a démenti toute signature et a une nouvelle fois refusé de s'exprimer sur le fond.

"Mon manager discute avec Yamaha mais pendant les week-ends de course, je préfère me concentrer sur moi et quand je rentre chez moi, on discute toujours du week-end, du déroulement de la course mais aussi de notre avenir. Lundi, j'aurai plus d'informations et je peux dire que je n'ai rien signé."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Zarco sixième dans la douleur : "Je ne veux pas penser au podium"
Article suivant Bagnaia : "Le meilleur tour que j'aie jamais fait"

Meilleurs commentaires

Il n'y a pas de commentaire pour le moment. Souhaitez-vous en écrire un ?

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France