Quartararo : "Moi aussi j'ai failli m'envoler plusieurs fois"

Le Français a réussi à faire main basse sur la pole position du Grand Prix de Malaisie dans des circonstances compliquées, devant gérer à la fois des conditions délicates et un Marc Márquez "copieur". Mais c'est l'Espagnol qui s'est fait piéger.

Quartararo : "Moi aussi j'ai failli m'envoler plusieurs fois"

Si l'image est impressionnante, Fabio Quartararo décrypte la chute qu'a subie par Marc Márquez dans sa roue de manière très pragmatique. Très vite, il a compris que l'Espagnol voulait prendre son sillage pour ces qualifications et qu'il risquait donc d'être battu pour la pole position, mais le pilote Petronas visait avant tout une bonne place à l'avant de la grille, précieuse en vue de la course, et il a choisi de ne pas se laisser perturber. Seulement, un tour de sortie lent et plusieurs virages délicats ont mis les deux pilotes en difficulté, jusqu'à ce que la sanction tombe mais pour le #93.

"Dans le premier run, je savais que Marc était derrière mais j'avais besoin d'assurer une place au moins sur l'une des deux premières lignes car le circuit était surplombé de nuages. J'ai réussi à faire un bon tour, puis dans le deuxième run ça a été vraiment difficile car on a fait le tour de sortie vraiment lentement", décrit Quartararo, qui estime que son pneu était encore assez froid en conséquence de ce tour de lancement.

Lire aussi :

"Je me suis fait quelques chaleurs dans mon premier tour puis dans le deuxième les conditions étaient assez délicates", poursuit-il. "Il y avait énormément de pilotes derrière. Quand plusieurs pilotes sont partis, je pensais qu'il allait en suivre d'autres, mais j'ai vu qu'il restait vraiment derrière moi donc je n'avais pas le choix, je voulais vraiment cette pole position. J'ai poussé au maximum et dès le début, au premier virage, j'ai senti que je suis allé assez large, puis au deuxième virage je me suis fait une petite chaleur à l'arrière et au virage 5 j'ai failli vraiment m'en mettre une bonne ! Ça n'était pas facile de se remettre de ce tour, il fallait vraiment que je sois concentré sur le deuxième tour. J'ai réussi, même si dans le dernier virage j'ai failli tomber."

"Le plus important c'est qu'on ait la pole", se félicite le Français, qui a tellement fêté la nouvelle... qu'il en a cassé sa visière ! Quant à la chute de Márquez, il ne l'a découverte qu'à l'issue de la séance, conscient qu'il est lui-même passé tout près de la correctionnelle. "Je ne l'avais pas vue avant de passer le drapeau à damier, je l'ai vu sur les images. Je pense que le tour de sortie était beaucoup trop lent pour tous les deux. Moi aussi j'ai failli m'envoler plusieurs fois", explique-t-il. "J'ai vu que j'avais vraiment du mal dans le premier virage. Dans le deuxième virage je sais qu'il est super facile de s'envoler et on voit bien que mon changement de direction est assez lent. Le plus important c'est qu'il aille bien."

Lire aussi :

La pression ? Quelle pression ?

Si l'on peut juger que Márquez a tenté de se jouer du jeune Niçois en restant collé à sa roue, le principal intéressé garde tout son détachement, la pression ne semblant pas avoir de prise sur lui. "Ça ne m'a pas mis sous pression", assure-t-il. "On sait très bien que quand Marc est derrière, la majorité des fois il fait la pole. Vu que je n’avais pas la possibilité de le laisser passer, parce que je pouvais m'arrêter mais il s'arrêtait avec moi, j'ai donc décidé de continuer et de sécuriser ma première ligne."

"Je pense que s'il veut nous suivre c'est parce qu'on fait du bon travail", préfère retenir le rookie. "Le team et moi-même sommes fiers du travail que l'on fait cette année. Ça fait un peu partie du jeu et si un jour j'ai la possibilité je le ferai aussi. Je pense que c'est bien pour les deux pilotes."

Finalement crédité d'un temps record de 1'58"303, Fabio Quartararo a donc décroché sa cinquième pole position en MotoGP. Une excellente nouvelle, qui s'accompagne du positionnement de son coéquipier sur la première ligne pour le plus grand bonheur du team Petronas. "La mise en route n'était pas facile, mais j'ai quand même réussi à faire un 1'58"6 au début et un 1'58"3 à la fin en faisant une erreur. Je suis donc vraiment satisfait de cette pole position", se félicite-t-il. "Même s'ils ne nous mettent pas la pression, l'équipe veut montrer qu'on peut performer ici à Sepang. On a fait la pole position et Franco aussi a fait la première ligne alors c'est spécial pour tout le monde, pour le team et moi-même."

Le top 3 des qualifications :

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 20 France Fabio Quartararo Yamaha 7 01'58.303  
2 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 6 01'58.406 00.103
3 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 7 01'58.432 00.129

partages
commentaires
Viñales déterminé à s'échapper en course

Article précédent

Viñales déterminé à s'échapper en course

Article suivant

Morbidelli se rassure : un premier podium ce week-end ?

Morbidelli se rassure : un premier podium ce week-end ?
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021