Quartararo et Morbidelli impatients de tester le nouveau moteur

Les pilotes Petronas lorgnent avec envie sur le prototype de la Yamaha 2020 et espèrent pouvoir en disposer la semaine prochaine, lors du dernier test de l'année, à Jerez.

Quartararo et Morbidelli impatients de tester le nouveau moteur

Yamaha a confié ses premières grandes nouveautés en vue de 2020 à ses pilotes officiels, lors du test qui se déroulait cette semaine à Valence. Pendant que Maverick Viñales et Valentino Rossi multipliaient les tours en mettant à l'épreuve notamment un nouveau moteur, les pilotes du team Petronas ont dû se contenter d'un travail moins innovant, puisqu'ils ont dédié leur temps à leurs réglages et à des pièces déjà testées par l'équipe officielle ces derniers mois.

"Nous avons le bras oscillant en carbone, de nouveaux composants aérodynamiques, une selle différente... Des choses que les gars de l'équipe d'usine utilisent également. Nous avons aussi changé des réglages d'amortisseurs sur la moto", a énuméré Wilco Zeelenberg auprès du site officiel du MotoGP. "Tout s'est plutôt bien passé. Nous avons été constants et au sommet. On espère que cela veut dire que tous les autres attaquaient aussi car nous étions en tête, et ce sans le nouveau moteur pour le moment."

Au sujet du nouveau moteur, justement, le team manager de l'équipe Petronas Yamaha s'est risqué à en évoquer l'arrivée dès la semaine prochaine, pour les derniers essais avant la pause : "Oui, notre spécification 2020 sera prête à Jerez et nous pourrons l'utiliser. C'est l'ambition pour le test de Jerez."

Lire aussi :

Les pilotes, quant à eux, en étaient à simplement espérer que le matériel 2020 les attendra bel et bien au stand lorsqu'ils arriveront à Jerez dans quelques jours, mais sans en avoir la certitude lorsqu'ils ont quitté Valence, mercredi soir. "Pour Jerez, on ne sait pas encore quelle moto on va utiliser, mais j'espère utiliser la nouvelle. Ce serait surtout bien de voir la différence entre les deux", expliquait Fabio Quartararo à Canal+.

Un déficit flagrant en ligne droite

"J'ai encore été derrière des Honda et des Ducati, et la différence est flagrante", constate le pilote français, dans l'attente de plus de puissance pour 2020. "On sait très bien que notre moto est bien dans les virages, mais si on perd tout le temps dans les lignes droites, eux peuvent gérer beaucoup mieux l'usure des pneus tandis que, nous, on doit toujours pousser au maximum. C'est peut-être un petit peu plus facile pour nous d'aller vite sur quelques tours, mais pour une course on est en difficulté."

"C'est assez clair, la vitesse de pointe est ce qui nous manque. La moto de Maverick [Viñales], qui est la moto de 2020, semble déjà être un cran au-dessus en termes de vitesse, donc ils suivent vraiment une très bonne direction. J'ai hâte de pouvoir tester cette moto", réaffirme le Rookie de l'année, classé premier mardi puis deuxième à l'issue de la journée de mercredi, derrière Viñales.

Lire aussi :

En attendant de pouvoir découvrir le nouveau moteur, les deux pilotes de l'équipe Petronas disposaient donc entre autres du bras oscillant en carbone, que les pilotes officiels ont eu le loisir d'évaluer depuis la fin de l'été. "Avec le carbone, j'ai eu de bonnes sensations, mais les performances semblent moins bonnes", décrit Quartararo. "Il faut donc qu'on améliore la maniabilité. On manque de performance et on la perd sur la maniabilité par rapport à l'aluminium, mais c'est une chose sur laquelle je pense que Yamaha doit travailler parce que j'ai de très bonnes sensations avec le carbone."

"Je suis content de ces deux journées. On a réussi à être rapides toute la journée, on a été plus rapides que pendant le week-end et plus proches des meilleurs. Le rythme était bon aussi", se félicite quant à lui Franco Morbidelli, troisième au classement de chacune des deux journées.

"On a essayé des choses qui ont été bonnes pour nous", poursuit le pilote italien, qui a testé le bras oscillant en carbone et "d'autres petites choses sur la moto". "Certaines me plaisent, et avec d'autres je n'ai rien senti du tout. Maintenant il va falloir comprendre si l'on pourra essayer le moteur à Jerez ou non, et ça sera important d'avoir de premières sensations sur le nouveau moteur."

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Espargaró très enthousiaste grâce au nouveau châssis KTM

Article précédent

Espargaró très enthousiaste grâce au nouveau châssis KTM

Article suivant

La Honda 2020, pas plus facile à piloter selon Crutchlow

La Honda 2020, pas plus facile à piloter selon Crutchlow
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021