Quartararo "ne peut pas expliquer" sa performance au Mugello !

Deuxième de la première journée d'essais sur le tracé du Mugello pour le Grand Prix d'Italie, Fabio Quartararo a du mal à expliquer pourquoi il est autant en verve !

Quartararo "ne peut pas expliquer" sa performance au Mugello !

Pour sa première sortie sur le circuit du Mugello au guidon d'une MotoGP, Fabio Quartararo s'est montré très en verve ce vendredi ! Le Français termine en effet la journée au deuxième rang, à quelques millièmes de seconde d'un autre rookie, Pecco Bagnaia.

Le pilote du Petronas Yamaha SRT aurait forcément aimé devancer son rival, mais explique aussi pourquoi les jeunes loups se sont montrés aussi à l'aise sur l'un des circuits rois de la saison. Les grandes courbes du Mugello permettent en effet d'utiliser un pilotage se rapprochant de celui d'une Moto2, une machine avec laquelle Bagnaia a remporté le titre mondial l'an dernier, et Quartararo son premier succès en Grand Prix.

Lire aussi :

"Je pense que Pecco a fait quelques tours ici au Mugello avec la VR46 Academy ! Je pense que ce circuit est plus 'doux', ça ne change pas trop du style de pilotage du Moto2. Pecco a été très rapide aujourd'hui, j'espère qu'il sera derrière moi demain !"

Cependant, la performance de la Yamaha frappée du numéro 20 reste une belle surprise ce vendredi. Sur une piste où la vitesse de pointe est reine, la YZR-M1 arrive forcément désavantagée, mais le Niçois est parvenu à bien la faire fonctionner lors de ces premières séances. Une performance qu'il n'explique toutefois pas forcément !

"Je ne peux pas l'expliquer ! Mais ce que je peux dire c'est que la moto est vraiment bien, j'utilise 100% de la moto, elle est très bien en virage et je me sens confiant sur les freins. Je donne mon maximum pour être rapide, et la moto est aussi très bonne dans les virages", a-t-il déclaré à BT Sport.

"Je m'attendais à être bien mais pas aussi bien qu'aujourd'hui. Dans mon tour rapide, j'ai eu énormément de personnes devant moi, j'ai failli percuter Pirro, j'ai perdu l'avant, et quand j'ai vu mon temps je me suis dit 'ce n'est pas possible' ! J'ai vraiment pensé que ce tour était gâché et que j'aurais pu gagner un dixième. Ce n'est pas énorme, mais un dixième [quand même !] J'ai fait un très bon chrono et le rythme [de course] n'est pas si mal."

Le Mugello, du plaisir à l'état pur

Fabio Quartararo a pu expérimenter pour la première fois les sensations d'un pilote au guidon d'une MotoGP sur le Mugello. Si les premiers tours ont été forcément un peu intimidants, le Français a terminé la journée en ayant pris un bon bol de plaisir !

"Les deux premiers tours ça m'a fait vraiment bizarre d'arriver aussi vite, et de ne pas voir le premier virage. C'est sur ces deux premiers tours que j'avais une petite appréhension d'aller tout droit ou freiner trop tard. Mais dès le troisième tour, ça a été", a-t-il déclaré, avant d'ajouter auprès du site officiel du MotoGP : "Le circuit est incroyable, je l'apprécie beaucoup avec cette moto. Je pense que c'est l'une des premières fois que je prends autant de plaisir sur cette piste."

Le plus jeune poleman de l'Histoire du MotoGP a également pu tester les trois pneus arrière mis à disposition ce week-end, au cours des EL2. De quoi lui donner des informations à digérer ce soir, mais pas encore de décision claire quant à la course de dimanche.

"Sur cette séance nous avons fait trois runs, avec trois pneus arrière différents. Je pense que demain il va falloir essayer de travailler sur le rythme de course, savoir quel pneu utiliser, mais je suis très content de notre journée d'ici en sachant que le Mugello n'est pas un circuit facile", a-t-il indiqué à Canal+.

Lire aussi :

Il faudra aussi se concentrer en EL3 sur une dernière tentative de tour lancé, tout le monde souhaitant évidemment décrocher l'un des dix billets directs pour la Q2 mis en jeu à l'issue des trois premières séances libres. Malgré sa deuxième place aujourd'hui, le Français s'attend à devoir batailler, et se voit difficilement répéter l'exploit de Jerez en qualifications.

"Je ne suis pas sûr de savoir si le chrono sera suffisant pour aller en Q2 [directement] demain, mais il va falloir que l'on mette de nouveaux pneus et que l'on fasse un time attack demain. Nous devons analyser les données, mais je pense que ça sera vraiment difficile d'être en première ligne car c'est serré entre beaucoup de pilotes, donc nous allons faire de notre mieux. Demain matin nous allons essayer de travailler pour savoir quel pneu utiliser en course. [Nous allons] essayer d'être dans les trois premières lignes, c'est l'objectif habituel, et donc pas faire dixième comme au Mans ! L'objectif, ce sont les trois premières lignes."

Le top 5 des EL2

P. Pilote Moto Tours Temps Écart
1 Italy Francesco Bagnaia Ducati 16 1'46.732  
2 France Fabio Quartararo Yamaha 18 1'46.778 0.046
3 Italy Danilo Petrucci Ducati 19 1'46.863 0.131
4 Spain Pol Espargaró KTM 17 1'46.966 0.234
5 Spain Maverick Viñales Yamaha 20 1'46.973 0.241

partages
commentaires
Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Article précédent

Bagnaia : "Je ne m'attendais pas à faire un chrono comme ça"

Article suivant

Zarco, une chute mais beaucoup d'espoirs

Zarco, une chute mais beaucoup d'espoirs
Charger les commentaires
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021
Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ? Prime

Que doit faire Marc Márquez pour revenir à son meilleur niveau ?

Après avoir signé une septième place au Portugal pour son retour fracassant en MotoGP, Marc Márquez entame désormais un long et dur travail pour retrouver le pilotage lui ayant donné six titres en catégorie reine.

MotoGP
23 avr. 2021