Réactions
MotoGP GP d'Italie

Quartararo : "Notre position ne reflète pas le travail qu'on a fait"

Frustré par une 11e place synonyme de passage par la Q1, Fabio Quartararo retient tout de même une situation qui s'éclaircit pour Yamaha au Mugello.

Fabio Quartararo, Yamaha Factory Racing

Deuxième des premiers essais ce vendredi sur le Mugello, Fabio Quartararo avait posé les bases d'un week-end prometteur. Malheureusement pour lui, il a frôlé le passage direct en Q2 lors de la séance de l'après-midi, sans le concrétiser. Ce qu'est en revanche parvenu à faire son coéquipier Álex Rins, démontrant les progrès du package Yamaha dans le cadre de ce Grand Prix d'Italie.

Onzième et privé de Q2 pour 19 millièmes, le Champion du monde 2021 admet un résultat "frustrant" et estime avoir perdu une belle opportunité en ne parvenant pas à accrocher une roue devant lui. "On a essayé de trouver une roue pour cet après-midi", confirme-t-il. "Malheureusement on a tout fait tout seul. Sur ce circuit ça change énormément."

"Je n'avais personne devant et personne derrière, et pour les pneus c'était assez difficile de ralentir autant. Il n'y avait personne et c'était le moment de pousser, même si on savait que ça allait être compliqué. C'est surtout la position de notre box, on est vraiment à la fin donc c'est un peu compliqué de faire mieux, mais il faut quand même le faire pour essayer d'accrocher un groupe. Je le fais très rarement, mais on sait que sur certains circuits comme celui-ci j'en ai vraiment besoin."

Fabio Quartararo a donc une conviction : "Notre position ne reflète pas le travail qu'on a fait aujourd'hui". Car le peloton reste "très, très serré" et il sait devoir y faire "un petit peu mieux le vendredi après-midi". Son point faible, il l'a également identifié par rapport à Rins : "Sur le dernier secteur je crois qu'il est très fort, c'est mon point faible et c'est son point fort. Le dernier secteur, c'est là qu'on perd vraiment sur ce tour rapide, donc il va falloir trouver quelque chose pour essayer de faire un peu mieux".

Pas forcément très optimiste pour parvenir à décrocher samedi matin l'un des deux derniers tickets pour aller en Q2, le Français le déplore d'autant plus qu'il a le sentiment d'avoir une occasion à saisir ce week-end au Mugello.

"Je me sens beaucoup mieux sur la moto, mais je savais ce qu'il manquait pour réussir à entrer en Q2 et on n'a pas réussi à le faire, c'est ça qui est un peu frustrant", insiste-t-il. "On voit qu'au niveau du rythme, j'étais derrière Martín dans le deuxième run, j'étais vraiment collé... on voit qu'il y a du positif mais sur un tour, ça nous ruine un petit peu le week-end."

"Je pense qu'il y a un coup à jouer. Après on est un petit peu en difficulté sur comment on dégrade les pneus, mais sincèrement je pense qu'il y a quelque chose à jouer. Mais c'est toujours plus facile de planifier le week-end quand on est en Q2 que en Q1."

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Essais - Bagnaia leader à domicile, Quartararo envoyé en Q1
Article suivant Zarco usé par son retour technique : "Je commence un peu à m'agacer"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France