Quartararo "certain de pouvoir être rapide" en MotoGP

Il fera partie l'année prochaine des rookies du MotoGP, et ce au guidon d'une Yamaha qui a récemment fait la part belle aux jeunes apprentis. Fabio Quartararo a bien l'intention d'en profiter à son tour !

Quartararo "certain de pouvoir être rapide" en MotoGP

La présentation, vendredi, du programme du SIC Racing Team pour 2019 a définitivement levé le voile sur l'avenir de Fabio Quartararo, qui devient le deuxième pilote français engagé en catégorie reine pour la saison prochaine.

Le jeune Niçois, auteur d'une première victoire en Moto2 cette année, fera équipe avec Franco Morbidelli dans la nouvelle structure satellite Yamaha, et disposera d'une M1 qualifiée de "spécification B" par Lin Jarvis, un cran moins développée que celle de son coéquipier. Pour faire ses premiers pas parmi l'élite, Quartararo aura pour chef mécanicien l'expérimenté Diego Gubellini, tandis que Morbidelli sera associé à Ramon Forcada, au sein d'une équipe vraisemblablement chapeautée par Wilco Zeelenberg et ayant pour directeur Johan Stigefelt. Autant dire que la structure et les parties prenantes ont tout pour mettre les pilotes dans les meilleures conditions possibles.

Lire aussi :

Après la présentation officielle de l'équipe, Motorsport.com a pu recueillir les impressions d'un jeune Fabio Quartararo qui réalise là un véritable rêve d'enfant.

Es-tu soulagé que la nouvelle que ton arrivée en MotoGP soit désormais officielle ?

Oui, bien sûr. C'est une excellente opportunité pour moi, je crois que c'est ce qu'il y a de mieux. J'ai été très impressionné, parce que je ne m'attendais pas à ce que ça se fasse aussi vite. J'ai hâte de commencer la saison !

Lin Jarvis dit que tu t'es un peu perdu en Grand Prix. Es-tu d'accord avec ça ?

C'est vrai que je me suis un peu perdu parce que j'ai eu des années difficiles, deux saisons vraiment mauvaises. Mais je pense que j'ai acquis pendant ma carrière une grande expérience que je pourrai mettre à profit l'année prochaine. Je suis donc plutôt content de cette situation. L'année prochaine, ce sera dur, bien sûr. Je suis jeune, mais j'ai beaucoup appris par le passé et je pense que c'est très bon pour mon expérience.

Est-ce que le fait de disposer d'une moto de spécification B t'enlève un peu de pression par rapport à la A qu'aura Franco Morbidelli ?

Oui, clairement. Je ne pense pas que pour ma première année j'ai besoin d'une moto comme ça [identique aux officielles, ndlr]. Comme vous le dites, cela fait moins de pression pour moi et je vais pouvoir juste me concentrer sur l'apprentissage de la moto et les progrès à accomplir. Il est clair que ce sera très dur, mais je suis certain de pouvoir être rapide. Avant tout, il faut tout apprendre sur la moto – l'électronique, les freins, tout ce qui change entre le Moto2 et le MotoGP.

Fabio Quartararo, SIC Racing Team
Conférence de presse Petronas Yamaha SIC Racing Team

Est-ce que la très bonne première année de Zarco et Folger sur la Yamaha te fait penser que tu vas pouvoir enfourcher la moto et possiblement être fort immédiatement ?

On voit ce que fait Hafizh [Syahrin] cette année, qui est passé en MotoGP, et je crois que la Yamaha est une moto plus facile pour un rookie. On voit aussi beaucoup de pilotes, comme Franco [Morbidelli], qui est Champion du monde Moto2 et qui a eu du mal à être au top par rapport à Hafizh. La différence créée par la moto est énorme, on vérifiera ça l'année prochaine, mais il est certain qu'on aura l'une des meilleures motos du paddock.

Est-ce que tu considères, un peu comme Hafizh, que tu n'as rien à perdre parce que ce contrat MotoGP est arrivé par surprise ?

Je ne pense pas encore à ça. Je pense à apprendre, la catégorie est complètement nouvelle pour moi. Je vais clairement apprécier cela, c'est un rêve qui se réalise. Je crois que j'avais six ans quand j'ai fait ma première interview ; on m'avait demandé quel était mon rêve et j'avais dit 'Courir en MotoGP un jour'. Alors l'année prochaine, je vais faire partie de ce projet et j'en suis super excité. C'est dingue, parce que je crois que Márquez y est allé à 20 ans et j'aurai 19 ans pour ma première course, c'est donc très impressionnant pour moi. J'ai vraiment hâte aussi de faire le premier test avec cette moto. Comme je l'ai dit, il faut que je me concentre sur le reste de ma saison, mais c'est assez excitant.

Interview Lewis Duncan

partages
commentaires
EL3 - Crutchlow leader, mais Viñales et Petrucci se font remarquer
Article précédent

EL3 - Crutchlow leader, mais Viñales et Petrucci se font remarquer

Article suivant

EL4 - Déluge et drapeau rouge avant les qualifs !

EL4 - Déluge et drapeau rouge avant les qualifs !
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021