Pour sa première, Quartararo a été impressionné par les freins

partages
commentaires
Pour sa première, Quartararo a été impressionné par les freins
Par : Willy Zinck
20 nov. 2018 à 18:44

Le Français faisait ses débuts dans la catégorie reine ce mardi, et a été surpris par la puissance des freins de sa Yamaha. Abattre cette barrière mentale sera l'objectif ce mercredi pour être plus performant.

Marcel Schrotter, Fabian Quartararo, Jack Miller
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT
Fabio Quartararo, Petronas Yamaha SRT

W.Z., Valence - Si les premiers tours de roues de Johann Zarco avec KTM ont été scrutés avec attention ce mardi à Valence, les débuts d'un autre Français, Fabio Quartararo, n'ont pas été non plus sans intérêt.

Le Niçois a pris le guidon de la Yamaha peu après 13h sur le circuit Ricardo Tormo, et a bouclé un total de 38 tours. De quoi obtenir un premier aperçu du comportement d'une Motogp. Et la première chose qui a sauté aux yeux de l'ancien pilote Moto2, ce n'est pas la différence de vitesse avec les machines de la catégorie intermédiaire, mais l'efficacité des freins.

"Je pensais que j'allais être plus impressionné par la vitesse que par les freins, mais c'est l'inverse", a-t-il expliqué à l'issue de la journée. "On va essayer de s'adapter à ça demain, c'est notre premier objectif."

Lire aussi :

Les freins ne sont pas le seul dispositif auquel doit s'accoutumer le Français. En effet le passage des pneus Dunlop aux Michelin constitue un secteur dans lequel le pilote du SIC Yamaha Petronas sait devoir progresser pour parvenir à atteindre un bon niveau de performance, après une première journée bouclée en 23e position.

"Pour l'instant je n'ai essayé que les soft, mais c'est vrai qu'il faut que j'aie plus de confiance avec les freins mais aussi avec les pneus", reprend-il. "Je n'ai pas encore la notion de la pression de freinage à appliquer lorsque j'ai 20% [sic] d'angle sur le pneu. Mais l'objectif demain c'est clairement de parvenir à freiner plus tard."

Bonne figure face à Morbidelli

On le voit bien, le freinage est clairement l'axe de progression principal de Quartararo pour la seconde journée d'essais prévue demain à Valence. Car pour le reste, les performances du numéro 20 semblent assez similaires à celles de son coéquipier, Franco Morbidelli.

"Lors des premiers tours c'était difficile car j'étais beaucoup trop en arrière, et ça me faisait trop de wheelie, mais en fin de journée je commençais à faire de bonnes sorties de virages car quand on a comparé les données avec Morbidelli, je perds quasiment 90% du temps dans les zones de freinage", insiste-t-il. "Mais pour le reste en termes de vitesse de passage je suis pratiquement comme lui donc c'est vraiment un point positif."

Lire aussi :

Relégué à plus d'une seconde de Francesco Bagnaia et Joan Mir (Miguel Oliveira est le seul rookie à avoir fini derrière lui ce mardi), Quartararo ne préfère pas regarder le classement pour le moment, considérant que le matériel n'est pas le même et que la priorité pour l'heure est d'engranger les kilomètres pour se sentir à l'aise au guidon de sa nouvelle machine.

"J'évite de regarder", concède-t-il, en donnant d'ores et déjà rendez-vous. "On a vu que Bagnaia et Mir ont roulé vraiment très vite, mais selon moi on doit prendre notre temps, car on ne doit pas être prêts pour demain, mais pour le Qatar. L'écart, c'est vrai, est assez grand avec les deux rookies, mais on se prépare petit à petit pour le Qatar."

Article suivant
Les pilotes Yamaha ravis de recevoir de nouveaux moteurs

Article précédent

Les pilotes Yamaha ravis de recevoir de nouveaux moteurs

Article suivant

Márquez peu actif, mais occupé par un programme riche

Márquez peu actif, mais occupé par un programme riche
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement Test Valence
Catégorie Mardi
Pilotes Fabio Quartararo
Auteur Willy Zinck