MotoGP
17 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
9 jours
C
GP d'Andalousie
24 juil.
-
26 juil.
Prochain événement dans
16 jours
C
GP de République Tchèque
06 août
-
09 août
Prochain événement dans
29 jours
C
GP d'Autriche
13 août
-
16 août
Prochain événement dans
36 jours
C
GP de Styrie
21 août
-
23 août
Prochain événement dans
44 jours
10 sept.
-
13 sept.
Prochain événement dans
64 jours
C
GP d'Émilie-Romagne
18 sept.
-
20 sept.
Prochain événement dans
72 jours
25 sept.
-
27 sept.
Prochain événement dans
79 jours
09 oct.
-
11 oct.
Prochain événement dans
93 jours
16 oct.
-
18 oct.
Prochain événement dans
100 jours
C
GP du Teruel
23 oct.
-
25 oct.
Prochain événement dans
107 jours
C
GP d'Europe
06 nov.
-
08 nov.
Prochain événement dans
121 jours
13 nov.
-
15 nov.
Prochain événement dans
128 jours

Quartararo ne s'attendait pas au maintien du GP de France

partages
commentaires
Quartararo ne s'attendait pas au maintien du GP de France
Par :
16 juin 2020 à 11:53

Reboosté par l'annonce du nouveau calendrier 2020 du MotoGP, le Niçois se réjouit que l'épreuve du Mans ait pu trouver une date dans ce programme.

L'officialisation du calendrier destiné à sauver la saison 2020 du MotoGP recelait une heureuse surprise pour Fabio Quartararo. Outre le fait de savoir que 13 à 16 courses sont encore prévues par les instances malgré le lourd impact de la pandémie de COVID-19, le Niçois se réjouit que le Grand Prix de France ait pu conserver sa place.

"Je suis vraiment content qu'on ait enfin un calendrier ! Merci à la Dorna et à l'IRTA pour le super travail qu'ils ont fait. Je m'entraîne très fort pour cela et on a enfin la confirmation d'une date de début, notre objectif est donc fixé sur le 19 juillet à Jerez", commente-t-il. "Honnêtement, après tous ce que j'ai entendu ces deux derniers mois dans les médias, je ne me serais jamais attendu à une course en France. Ça a vraiment été une belle surprise. Si la situation mondiale s'améliore, j'espère que l'on pourra aussi peut-être ouvrir les circuits à un petit nombre de fans, ce serait génial. Ils nous manquent beaucoup !"

Lire aussi :

Déprogrammé de sa date habituelle du mois de mai, le Grand Prix de France est désormais annoncé du 9 au 11 octobre, au Mans, en tant que neuvième rendez-vous de ce nouvel agenda. Bien que la présence de public ait initialement été jugée essentielle pour l'épreuve sarthoise, l'une des plus populaires de la saison, il est désormais acquis qu'elle aura lieu quelles que soient les restrictions en ce sens : le huis clos n'est plus exclu si la situation sanitaire l'impose.

Le coéquipier de Fabio Quartararo, Franco Morbidelli, pourra lui aussi courir à domicile bien que l'Italie ait perdu l'un de ses rendez-vous. "En tant qu'italien, c'est un calendrier un peu doux-amer parce qu'on ne va pas pouvoir courir au Mugello, mais on courra deux fois à Misano. On y a beaucoup roulé récemment avec la Yamaha R1, alors il faudra en tirer un avantage !" prévient celui qui partage les entraînements de Valentino Rossi. "Il est vraiment important d'avoir une date en vue et de travailler dans cette optique, parce que vous ne savez pas à quel point il est difficile de se préparer pour un objectif qui n'est pas confirmé. J'ai hâte de revoir les membres de notre équipe en Espagne et de piloter ma YZR-M1 numéro 21."

"Ce sera un calendrier différent, le seul qui puisse être maintenu dans cette situation extraordinaire", reprend Quartararo. "On aura des courses consécutives sur le même circuit et moins de Grands Prix, mais je pense que le plus important dans ce type de championnat est de finir les courses et de les prendre les unes après les autres. Il va nous falloir être très prudents par rapport aux chutes et aux blessures, parce qu'avec un championnat aussi condensé, une blessure peut vous mettre hors-jeu pour un grand nombre de courses. Il sera important également de suivre les protocoles strictement."

"Maintenant, le plus important est d'avancer pas à pas, de rester en forme et nous aurons le temps plus tard d'apprécier à nouveau toute l'expérience du MotoGP. Si on pouvait terminer l'année avec le Grand Prix maison de l'équipe, en Malaisie, ce serait un bonus après un début d'année très difficile", conclut Fabio Quartararo.

Article suivant
Ducati : Les moments difficiles avec Dovizioso "ont été dépassés"

Article précédent

Ducati : Les moments difficiles avec Dovizioso "ont été dépassés"

Article suivant

Mir ne regrette pas d'avoir sacrifié le Moto2 pour le MotoGP

Mir ne regrette pas d'avoir sacrifié le Moto2 pour le MotoGP
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP de France Billets
Lieu Le Mans Circuit Bugatti
Pilotes Fabio Quartararo , Franco Morbidelli
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa