Quartararo a une main sur le titre de Rookie de l'année

Le pilote Petronas Yamaha pourrait être récompensé dès cette semaine, au Japon, pour les superbes débuts qu'il réalise en catégorie reine. Il a pourtant d'autres objectifs en tête avant de débuter le week-end.

Quartararo a une main sur le titre de Rookie de l'année

Après Sylvain Guintoli et Johann Zarco, Fabio Quartararo pourrait devenir le troisième Français à être récompensé par le titre honorifique de Rookie de l'année depuis le début de l'ère MotoGP. Celui-ci lui tend les bras, au point qu'il pourrait en être mathématiquement assuré dès ce week-end au Japon, sachant qu'il compte déjà 85 points d'avance sur son plus proche adversaire, Joan Mir. Ce classement prenant en considération les points marqués à chaque course, il faudra à Quartararo quitter Motegi avec 75 unités d'avance sur le pilote Suzuki pour être assuré de cette récompense, bien qu'il paraisse d'ores et déjà irréaliste que quiconque puisse l'en priver à la régulière.

"Au début de l'année, notre objectif était que je sois le Rookie de l'année. On va essayer de l'atteindre ce week-end, c'est certain, mais franchement je n'y pense vraiment pas", admet le jeune Français, dont les ambitions ont été revues à la hausse au fur et à mesure qu'il a démontré pouvoir se battre aux avant-postes course après course.

Le classement des rookies avant le GP du Japon :

Pos. Pilote Pts Qatar Argentina United States Spain France Italy Spain Netherlands Germany Czech Republic Austria United Kingdom San Marino Spain Thailand Japan Australia Malaysia Spain
1 France Fabio Quartararo 143 - 8 9 - 8 6 20 16 - 9 16 - 20 11 20 - - - -
2 Spain Joan Mir 58 8 - - - - 4 10 8 9 - - - 8 2 9 - - - -
3 Italy Francesco Bagnaia 34 - 2 7 - - - - 2 - 4 9 5 - - 5 - - - -
4 Portugal Miguel Oliveira 29 - 5 2 - 1 - 4 3 - 3 8 - - 3 - - - - -

Peu importe si la piste n'est pas faite pour la Yamaha

Désormais septième du championnat général, à seulement deux points de Valentino Rossi, le #20 n'a qu'une intention : poursuivre sur sa lancée après plusieurs mois de prouesses qui l'ont vu notamment monter cinq fois sur le podium en neuf courses et signer quatre pole positons. Alors qu'il a été vaincu par Marc Márquez dans le dernier tour de deux des plus récentes épreuves, l'éventualité d'une victoire en course semble désormais avoir pris le pas dans son esprit sur les objectifs nourris en début d'année.

"Je vais essayer d'obtenir le meilleur résultat possible, d'être rapide et régulier pour me battre avec ces gars-là", prévient-il en désignant à ses côtés les premiers pilotes du championnat. "Il faut que je sois concentré sur ce week-end. C'est une piste que j'adore. On va faire de notre mieux, on va travailler comme on l'a fait sur toutes les courses, [en avançant] petit à petit. Il va falloir voir ce que sera la météo samedi, parce qu'on a vu que les prévisions annoncent de la pluie. Il va donc falloir apprendre la piste très vite avec cette moto."

Lire aussi :

Durant son parcours, encore court, en Grand Prix, Motegi a offert à Fabio Quartararo l'une de ses plus belles courses dans la catégorie Moto2, lorsqu'il s'est qualifié deuxième l'an dernier et s'est battu pour la victoire jusque dans le dernier tour face au futur Champion du monde, Pecco Bagnaia. Passé sous le drapeau à damier en vainqueur, il avait finalement été disqualifié pour une irrégularité technique.

Reste désormais à voir ce que cette première participation au guidon de sa MotoGP lui réservera, et en ce sens le palmarès de Yamaha pourrait l'inquiéter. Avec quatre victoires à Motegi depuis le début de l'ère MotoGP, le constructeur d'Iwata est en effet tenu à distance par Honda, qui en compte huit sur sa piste maison. Pourtant, et bien qu'aucune M1 ne se soit plus imposée sur le Twin Ring depuis 2014, Quartararo entend aborder ce Grand Prix du Japon sans complexes et sans se fier au caractère de la piste supposément défavorable à sa machine.

"Cette année, j'ai souvent entendu que la Yamaha n'était pas très bonne sur certaines pistes, comme en Autriche où l'on a pourtant réussi à monter sur le podium, alors franchement maintenant je ne pense plus aux pistes comme étant faites pour Yamaha ou pour Honda", sourit le pilote français.

partages
commentaires
Zarco sait que la porte de Yamaha "s'est clairement refermée"
Article précédent

Zarco sait que la porte de Yamaha "s'est clairement refermée"

Article suivant

Malgré le titre, Márquez conserve sa soif de victoire

Malgré le titre, Márquez conserve sa soif de victoire
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021