MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Quartararo ne veut pas se laisser distraire par l'idée de victoire

partages
commentaires
Quartararo ne veut pas se laisser distraire par l'idée de victoire
Par :
19 oct. 2019 à 09:35

Le Français aura une nouvelle opportunité d'ouvrir son compteur de victoires dimanche, lors du Grand Prix du Japon, mais il préfère ne pas se focaliser sur cette possibilité. En attendant, il ajoute une nouvelle première ligne à son palmarès.

Pour la dixième fois cette année, Fabio Quartararo s'élancera dimanche depuis la première ligne de la grille de départ, au Japon. Bien qu'il soit le deuxième pilote le plus performant en qualifications cette année, ce bon résultat se démarque des habitudes qu'il a désormais pu prendre, car les conditions mixtes dans lesquelles se sont disputées les qualifications du Grand Prix du Japon n'étaient pas pour lui plaire. Pourtant, après avoir connu sa plus faible qualification dans des conditions comparables à Brno, où il était parti dixième, le Français a cette fois réussi à mieux maîtriser son tour lancé.

"Je suis très content d'être en première ligne. Franchement, je ne me suis jamais senti super bien dans ces conditions. […] Je n'ai jamais été rapide dans des conditions comme celles-là", admet-il. "En EL4 et en qualifs, je trouve que c'était vraiment dangereux à la sortie du pont, on pouvait vraiment s'envoler très facilement. On devait donc aller le plus vite possible mais on savait très bien qu'on ne pouvait pas vraiment aller à fond, et c'est ce qui m'a le plus gêné."

Lire aussi :

"La piste était pratiquement sèche, à part dans deux virages. C'était très difficile au deuxième pont. Là où l'on met la troisième pour entrer dans le virage à gauche, c'était très agressif", poursuit le pilote français, qui n'a pas évité quelques erreurs dans son meilleur tour, mais a pourtant réussi à priver Maverick Viñales de la première ligne grâce à sa dernière amélioration. "On n'espérait vraiment pas finir en première ligne, mais après les EL4 j'ai vu que j'avais un bon feeling et je me suis dit que c'était jouable. Je suis donc super content d'avoir fait ce temps, en sachant que j'ai vraiment fait pas mal d'erreurs dans mon tour rapide."

"La victoire est possible demain"

Reste à voir ce que pourra désormais réserver la course, alors que Quartararo s'est de plus en plus affirmé ces dernières semaines comme un redoutable adversaire pour Márquez et un vainqueur potentiel. "J'ai un bon feeling, je me sens bien. Demain il va falloir bien comparer les pneus et ce qu'on doit utiliser, mais je me sens bien avec les deux choix donc on verra bien", souligne-t-il, évoquant l'éventualité d'utiliser le medium ou le soft à l'arrière, qu'il devrait tester tous les deux au warm-up. "Il n'est pas facile de faire le bon choix de pneus. Cela dépendra de la température de la piste. Mais en tout cas j'ai un bon rythme, je me sens bien. On va essayer un petit [changement de] réglages au warm-up pour voir si on arrive encore à améliorer un petit peu la moto, mais je suis prêt à me battre et j'espère faire de bons premiers tours."

Lire aussi :

Si certains s'étonnent des bonnes performances groupées des Yamaha depuis le début du week-end, sur une piste qui n'a plus offert vu la marque d'Iwata gagner depuis 2014, ni même monter sur le podium depuis 2015, Quartararo martèle qu'il n'a pas l'intention de se laisser décontenancer par le passé. S'il a l'opportunité de ramener la M1 à la victoire au Japon, il ne s'en privera pas.

"Comme je l'ai dit jeudi, j'entends beaucoup dire que la Yamaha n'est pas bonne sur certaines pistes, mais franchement depuis le début de l'année je me sens bien. C'est vrai qu'on a beaucoup de points positifs et que d'autres, comme la vitesse de pointe, ne sont pas les meilleurs, mais dans les virages je me sens très bien. Au freinage, on pourrait encore progresser un peu, mais je n'ai pas eu la possibilité de suivre beaucoup de pilotes pour voir où étaient leurs points faibles."

"Notre rythme n'a pas l'air trop mauvais, alors je pense qu'on peut faire une bonne course même si ça n'est pas le meilleur circuit pour nous", affirme Quartararo, qui tente toutefois de garder les idées claires. "Il est possible de gagner demain", estime-t-il au micro de DAZN, "mais il ne faut pas que l'on se focalise là-dessus. Il faut continuer à travailler et ne pas se laisser distraire par la première victoire. Un jour ou l'autre, elle arrivera."

Le top 3 des qualifications :

P. # Pilote Moto Tours Temps Écart
1 93 Spain Marc Márquez Honda 8 01'45.763  
2 21 Italy Franco Morbidelli Yamaha 8 01'45.895 00.132
3 20 France Fabio Quartararo Yamaha 8 01'45.944 00.181

Avec Oriol Puigdemont

Article suivant
La grille de départ du GP du Japon MotoGP

Article précédent

La grille de départ du GP du Japon MotoGP

Article suivant

Márquez en pole malgré une "journée difficile"

Márquez en pole malgré une "journée difficile"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Événement GP du Japon
Catégorie Q2
Lieu Twin Ring Motegi
Pilotes Fabio Quartararo
Équipes SIC Racing Team
Auteur Léna Buffa