Márquez à l'aise mais "Quartararo et Viñales sont un pas devant"

Marc Márquez identifie les pilotes Yamaha Fabio Quartararo et Maverick Viñales comme les deux adversaires les plus rapides pour le moment, même s'il admet ne pas être allé chercher le chrono.

Márquez à l'aise mais "Quartararo et Viñales sont un pas devant"

Si Fabio Quartararo a finalement récupéré son meilleur temps établi en EL2, laissant ainsi Marc Márquez à 0''251, l'Espagnol de l'équipe Repsol Honda s'est montré très satisfait du déroulement de sa journée de préparation sur le tracé resurfaçé de Silverstone.

Comme l'avait fait remarquer l'Espagnol en conférence de presse de présentation du Grand Prix, la Grande-Bretagne avait posé des problèmes sur le sec au package Honda l'an dernier, avant que ne soit finalement annulée la course en raison de conditions météorologiques testant les limites d'évacuation de l'eau de la piste. Cette année, tous ces chagrins semblent bien loin : d'une part, la nouvelle surface ravit les pilotes, offrant grip et vitesse là où il faut, et gomme les bosses indésirables. D'autre part, les progrès sensibles de Honda entre 2018 et 2019 sont très notables ce vendredi, sur un circuit où le moteur est très fortement sollicité et que les allocations pneumatiques dures laissent peu d'options sur les réglages.

Lire aussi :

"L'an dernier, nous nous sommes beaucoup plaints de l'asphalte mais cette année, il faut adresser nos félicitations au circuit car ils ont fait un travail extraordinaire. C'est si agréable", salue chaleureusement Márquez. "Depuis que je suis dans le box ce matin, je sens que la piste est bien meilleure et que c'est un grand pas en avant. Je suis globalement heureux de la manière dont nous avons travaillé sur cette première journée car l'an dernier, ça avait été l'un de mes points faibles ici ; le pire circuit. Cette année, nous sommes performants. Il est vrai que les pilotes Yamaha sont très rapides mais à part cela, nous sommes en très bon chemin."

"Il reste des bosses, bien entendu, mais dans la limite du raisonnable. L'an dernier, c'était comme une piste de motocross et bien au-delà des limites pour un circuit MotoGP. Cette année, il y a des bosses mais c'est dans les clous et c'est bien mieux pour piloter. Les endroits où il reste des bosses ne sont pas dangereux et c'est le plus important. Les pneus fonctionnent bien sur cette surface et nous n'avons pas rencontré de graining."

La chute ? Cela fait partie du jeu !

Márquez a été victime d'une petite chute à faible vitesse lors de la séance d'EL2. Rien de grave, d'autant plus que comme à son habitude, l'Espagnol testait les limites, chaussé de pneus avec lesquels il a découvert un feeling inattendu.

"J'ai freiné un petit peu plus tôt car j'ai poussé pendant deux tours auparavant pour faire un super temps, mais j'ai simplement freiné plus tôt et touché la ligne blanche à l'intérieur et perdu l'avant", décrit-il. "Quoi qu'il en soit, cela faisait trois mois sans chute, depuis Le Mans : c'était trop long pour moi [rires] ! Je ne fais que pousser et comme je le dis, quand on pousse, cela fait partie du jeu."

"Ce sont deux pneus durs différents : l'un dur et l'autre extra dur. Nous avons mis le dur et ce fut une très bonne surprise car j'avais juste chaussé le pneu pour le comprendre mais j'ai réalisé un super temps au tour. J'en suis heureux, car nous savons que si nous mettons le soft, nous en avons encore en plus. Mais pour le moment, nous travaillons sur le rythme de course et je pense que Fabio et Viñales en particulier sont un pas devant nous."

Le top 3 des EL2

P. Pilote Tours Temps Écart
1 France Fabio Quartararo 16 1'59.225  
2 Spain Marc Márquez 16 1'59.476 0.251
3 Spain Maverick Viñales 17 1'59.765 0.540

partages
commentaires
Pour Quartararo, il faut agir sur le vibreur du virage 6

Article précédent

Pour Quartararo, il faut agir sur le vibreur du virage 6

Article suivant

Lorenzo : "J'ai peur de chuter avant d'être totalement guéri"

Lorenzo : "J'ai peur de chuter avant d'être totalement guéri"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021