Pour Quartararo, la Yamaha n'est plus une "moto facile"

Les Yamaha n'ont pas brillé en vitesse de pointe depuis l'entame du Grand Prix d'Espagne, et Fabio Quartararo a même rencontré des difficultés de pilotage qui l'ont quelque peu inquiété.

Pour Quartararo, la Yamaha n'est plus une "moto facile"

Fabio Quartararo a conclu la journée de vendredi avec des sentiments mitigés, ayant témoigné de difficultés durant la séance matinale, avant de réussir à briller l'après-midi à la fois sur le tour lancé et le rythme, puis de signer un chrono record ce matin en EL3.

Peu expérimenté au guidon de la M1 de 2020 pour le moment, le Français a conscience qu'il doit encore la prendre en main, mais il estime d'ores et déjà qu'elle se révèle plus complexe que sa réputation peut le laisser penser.

"Je ne pense pas que ce soit comme en 2019, quand on disait que la Yamaha était une moto facile", souligne-t-il. "Pour moi, la Yamaha cette année est beaucoup plus difficile à piloter que l'année dernière, alors je pense que tout le monde doit changer un peu sa façon de voir la Yamaha comme une moto facile et familière."

Lire aussi :

Le pilote Petronas, dont les débuts tonitruants l'an dernier ont été mis par certains sur le compte d'une moto "facile", perçoit une compétitivité encourageante de sa nouvelle machine bien qu'il ait du mal à le cerner avec précision pour le moment : "Le point positif, on verra ce que ce sera après quelques courses. Pour le moment c'est difficile à dire car ce ne sont que les premiers essais du week-end, mais je peux voir que la moto a du potentiel." Néanmoins, il constate aussi que le talon d'Achille reste inchangé : "Bien sûr, notre point faible c'est la vitesse de pointe, mais on y travaille."

Une V-max qui fait craindre la suite

Depuis le début du Grand Prix d'Espagne, les Ducati dominent le classement des meilleures vitesses de pointe, devançant les Suzuki, KTM et Honda. Pendant la séance matinale de vendredi, les quatre Yamaha étaient en bas de classement, avant une amélioration à peine sensible l'après-midi où Franco Morbidelli a porté sa M1 au 12e rang parmi les 22 machines. Le déficit restait important, toutefois, avec 9,5 km/h de retard entre la première Yamaha et la machine la plus rapide en ligne droite le matin, et 4,6 km/h l'après-midi.

"C'est la même chose que l'année dernière : je pense que Yamaha a un peu progressé en vitesse de pointe, mais les autres marques ont progressé elles aussi", reprend Quartararo. "Le problème, c'est que si on a 10 km/h [de retard] ici, j'ai un peu peur de Barcelone, où ce seront 20 km/h."

"C'est quelque chose qui m'inquiète un peu, mais il faut qu'on pense à notre moto, à notre potentiel, ne pas regarder les autres, juste regarder le rythme pour voir où ils sont. On sait qu'on a ce point faible. Il y a beaucoup de positif, mais ce point-là n'est pas le plus positif que nous ayons. Il faut donc qu'on travaille sur la moto et qu'on soit concentrés."

Franco Morbidelli, Petronas Yamaha SRT

Les autres pilotes du clan Yamaha se sont montrés moins pessimistes au terme de cette première journée. Auteur de la première V-max de ce quartet vendredi, Franco Morbidelli se félicitait surtout de ses performances dans la chaleur, encourageantes pour la course.

Content de sa journée également, Maverick Viñales s'est dit convaincu que la M1 compense sa faiblesse par ses qualités en virage et que les solutions restant à tester pourraient améliorer la situation : "L'après-midi, on était derrière [en V-max]. C'est clairement quelque chose que l'on a à l'esprit, mais on a des outils à essayer ici pour améliorer la vitesse de pointe, on les essaiera [samedi]."

Lire aussi :

Ce matin, l'Espagnol a fait grimper sa machine au 11e rang des V-max, à 5,5 km/h de la référence d'Andrea Dovizioso sur la Ducati. Les 290,3 km/h du #12 sont à présent la meilleure vitesse de pointe enregistrée par Yamaha depuis le début du week-end, à 6,4 km/h de celle qui domine, venue de la Desmosedici #4 vendredi matin.

Quant à Valentino Rossi, en dépit d'une journée morose, il juge également qu'il est prématuré de porter un regard trop négatif sur le niveau de la Yamaha de 2020, compte tenu du calibrage restant à opérer. "Je ne ressens pas beaucoup de différence, sincèrement", admet-il. "Ce qui est certain, c'est que la 2020 est plus jeune. Il nous faut donc peut-être plus de temps et un peu plus de kilométrage pour définir les réglages."

Pour Rossi, l'important est ailleurs : "Mon problème demeure très, très similaire à celui de l'année dernière. C'est au niveau de l'adhérence et de la température du pneu arrière que je souffre le plus. Il nous faut donc travailler et comprendre comment améliorer cela."

Avec Guillaume Navarro

partages
commentaires
EL3 - Quartararo au sommet, Rins hors du top 10

Article précédent

EL3 - Quartararo au sommet, Rins hors du top 10

Article suivant

Rins gêné par Márquez : pas de sanction

Rins gêné par Márquez : pas de sanction
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021