Rabat toujours absent en Thaïlande, Torres rempile

Jordi Torres va participer à sa deuxième course dans la catégorie reine ce week-end, son compatriote n'étant pas encore totalement remis de ses blessures.

Rabat toujours absent en Thaïlande, Torres rempile

Il voulait initialement faire son retour à la compétition à l’occasion du Grand Prix de Thaïlande, dont la première édition aura lieu ce week-end sur le circuit de Buriram, mais il faudra encore un peu patienter pour Tito Rabat avant de retrouver ses pairs en MotoGP.

L’Espagnol a été gravement blessé lors de la dernière séance d’essais libres du Grand Prix de Grande-Bretagne, fin août, après que la moto de Franco Morbidelli l’a littéralement fauché dans le bac à gravier, lui occasionnant une triple fracture tibia-péroné-fémur à la jambe droite.

Lire aussi :

Si le pilote Avintia a pu sortir la semaine dernière de l’Hôpital Dexeus de Barcelone où il avait été admis il y a plus d’un mois, celui-ci doit en effet encore poursuivre sa récupération ainsi que sa rééducation, chez lui à Valence.

Pour la deuxième course d’affilée, c’est donc Jordi Torres qui va assurer la relève, après un premier coup d’essai plutôt concluant lors de la dernière manche en Aragón, où il avait fini dans le sillage de son coéquipier Xavier Siméon.

Torres, le pilote le plus expérimenté à Buriram

"Après la grande expérience en Aragón, où j’ai dû absorber beaucoup d’informations durant tout le week-end de sorte à adapter mon style de pilotage au MotoGP, c’est fantastique d’avoir une autre chance et de remonter sur la moto en Thaïlande", réagit ainsi l'Ibère, qui aura une longueur d'avance sur ses adversaires de la catégorie reine, la manche asiatique faisant partie du Superbike.

"Je connais très bien le circuit, car j’y ai couru ces quatre dernières années en Superbike", confirme-t-il, lui qui y a obtenu deux quatrième places pour meilleurs résultats en 2015. "C’est une piste que j’aime et où j’ai fait de bonnes courses. Nous allons faire de notre mieux lors des EL1 vendredi pour rattraper les autres et continuer de progresser. Je dois me faire à l’angle d’inclinaison maximum, et apprendre comment relever la moto dans les sorties de virages aussi vite que possible. Il y a plein de choses dont je me suis rendu compte, et à présent il est temps d’appliquer tout cela sur la moto. Voyons voir si je peux piloter de façon plus douce, et si je peux obtenir un résultat correct dimanche."  

partages
commentaires
En Aragón, Espargaró a voulu piloter avec l'Aprilia de 2017

Article précédent

En Aragón, Espargaró a voulu piloter avec l'Aprilia de 2017

Article suivant

Dovizioso : "Reprendre 72 points en cinq courses, c'est impossible"

Dovizioso : "Reprendre 72 points en cinq courses, c'est impossible"
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021