Rabat a été opéré et reste hospitalisé plusieurs jours

Le pilote espagnol souffre du genou, du pied et de la main, et doit passer plusieurs jours à l'hôpital avant que les médecins puissent estimer la durée de sa convalescence.

Accidenté pendant la deuxième journée d'essais de cette semaine, à Sepang, Tito Rabat a été opéré à Barcelone sitôt rapatrié de la Malaisie. Le pilote Marc VDS a été pris en charge à l'Hôpital universitaire Dexeus de Barcelone, où une intervention a été pratiquée mercredi soir par les docteurs Xavier Mir et Ignacio Ginebreda, respectivement chefs de service orthopédie pour les membres supérieurs et inférieurs.

Le pilote souffre notamment d'une fracture du radius distal au niveau de la main droite, laquelle a été fixée à l'aide de vis. Une plaque et des vis ont également été posées afin de stabiliser une petite fracture de l'auriculaire droit. Son pied droit a par ailleurs été immobilisé en raison d'une fracture de la phalange distale. Enfin, l'intervention, qui a duré deux heures, a également permis de nettoyer et refermer la profonde plaie du genou gauche. S'il a échappé à une rupture du tendon quadricipital, des examens ont toutefois montré qu'il était bel et bien touché.

"La bonne nouvelle, c'est que l'opération subie hier soir par Tito a été une réussite", se félicite Michael Bartholemy, directeur de l'équipe Marc VDS. "Bien entendu, la mauvaise nouvelle c'est l'étendue des blessures. La blessure du genou est celle qui pose le plus gros problème, car il y a une plaie ouverte et le risque d'infection est élevé, d'où la nécessité pour lui de rester à l'hôpital ce week-end."

Tito Rabat doit en effet rester hospitalisé durant quatre jours afin de prévenir toute infection et ce n'est que lundi, après examen, qu'il connaîtra les délais prévus pour sa récupération. "Nous aurons une meilleure compréhension de la durée de sa convalescence et une idée réaliste quant à une possible date à laquelle il pourra être de nouveau en action", précise Michael Bartholemy.

"Nous savons que, depuis son lit d'hôpital, Tito est probablement déjà en train de regarder les vols pour les tests de Phillip Island (15-17 février, ndlr), mais il faut aussi qu'il soit réaliste. Cela n'a aucun sens pour lui de revenir tant qu'il n'est pas suffisamment en forme, compte tenu de l''exigence physique que requiert le pilotage d'une MotoGP pour un pilote."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Pilotes Tito Rabat
Équipes Marc VDS Racing Team
Type d'article Actualités
Tags blessure, opération