Rabat toujours dans l’incertitude pour 2020

Le pilote Avintia souhaiterait poursuivre en MotoGP avec son équipe, mais celle-ci pourrait lui préférer un jeune pilote du Moto2.

Rabat toujours dans l’incertitude pour 2020

La mi-saison est désormais arrivée, et l’avenir de Tito Rabat est toujours aussi incertain. L’équipe Avintia ne cache pas le fait qu’elle cherche un pilote plus jeune pour se dynamiser, et de son côté le pilote Espagnol ne poursuivra que dans de bonnes conditions. Des rumeurs d’un éventuel départ pour le Superbike ont également fait leur apparition, mais les deux parties ne se sont pas encore fixées, la décision devant arriver durant l’été.

Lire aussi :

Actuellement 19e du championnat avec 14 points, le Champion du monde Moto2 2014 est bien loin des performances qu’il aimerait réaliser. De retour cette année de la très grosse blessure qu’il a contractée l’an dernier à Silverstone, il reconnaît auprès de DAZN que cela lui "coûte". "Aussi bien l’équipe que Ducati, tout le monde sait que j’arrive de six mois d’hôpital. Le MotoGP est à un niveau super haut", a-t-il rappelé à DAZN.

Il est néanmoins dans une phase plutôt ascendante, avec une neuvième place à Barcelone et une 11e position au Sachsenring, de quoi pouvoir espérer convaincre de son retour à 100% de sa forme, lui qui réalisait une saison solide en 2018 avant de se blesser. Sur les huit courses où il avait vu l’arrivée, il en avait en effet terminées sept dans les points, dont deux dans le top 10. "J’aimerais continuer avec cette équipe en MotoGP", a-t-il poursuivi. "La solution est d’être rapide car si tu n’es pas rapide, peu importe où tu vas et ce que tu fais, cela ne vaut pas la peine. Je suis donc concentré sur le fait d’aller vite, de résoudre les problèmes et d’avoir l’esprit clair. Mon objectif est de rester ici, mais le temps le dira, si cela sera possible ou non."

Du côté d’Avintia, cela ne semble pas vraiment possible. Si Rabat est pourtant le leader de l’équipe, Karel Abraham ne disposant que de trois points actuellement au championnat, ce dernier est assuré d’une place jusqu’à l’an prochain. "Nous avons maintenant de bonnes motos, l'équipe travaille bien au box et Abraham dispose actuellement d'un contrat de deux ans. La seule chose qui ne soit pas assurée à ce jour, c'est donc le côté de Tito", a pour sa part expliqué Ruben Xaus, le directeur sportif du team, au site officiel du MotoGP. "Nous allons voir ce qui va se passer, mais nous discutons avec des jeunes."

L’âge, voilà l’un des principaux soucis du pilote espagnol qui a fêté ses 30 ans au mois de mai. Si ses résultats tendent à devenir meilleurs ces derniers temps, son début de saison reste compliqué, et ajouté aux années qui passent, la situation ne lui est pas favorable. "Le marché n'a pas encore commencé et nous avons un souhait : l'équipe voudrait avoir un jeune, qui pousse et place la moto dans une excellente situation", a précisé Xaus. "Malheureusement, aujourd'hui Tito n'est pas au plus haut niveau qu'il souhaiterait et aimerait avoir. Nous nous attendons et espérons qu'il puisse revenir afin de montrer à tout le monde qu'il mérite sa place, mais les équipes ont besoin de travailler ensemble pour définir une situation pour l'année prochaine, car les sponsors poussent fort."

Lire aussi :

La place de Tito Rabat est donc plus que jamais menacée. Mais si ce dernier souhaite rester en catégorie reine, il ne le fera pour autant pas à tout prix : "Cela dépend d’un peu de tout. Cela dépend évidemment des résultats mais il faut que cela vaille aussi la peine car si c’est pour souffrir à toutes les courses, être derrière et ne pas bien le vivre, juste souffrir, cela ne vaut pas peine. Si la possibilité de terminer dans le top 10 se produit, il y aura toutes les possibilités pour continuer, sinon il n’y aura pas de raison de le faire."

Avintia n’a pas caché être intéressé par des pilotes du Moto2 comme Álex Márquez ou encore Lorenzo Baldassarri, mais encore faut-il que l’intérêt soit réciproque. Le premier a en effet affirmé sa volonté de n’arriver que dans un team de premier plan, or pour l’instant, le team Avintia occupe la dernière place du championnat par équipe. La décision devrait être prise durant l’été, selon Rabat. Si celle-ci devait le voir quitter le MotoGP, il pourrait se diriger vers le Superbike, où des rumeurs disent l'équipe Kawasaki intéressée. Mais rien d'officiel n'a encore été confirmé.

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Cet été, Zarco veut "se faire mal" pour franchir un cap
Article précédent

Cet été, Zarco veut "se faire mal" pour franchir un cap

Article suivant

Malgré du positif, pour Espargaró "cela ne va pas de mieux en mieux"

Malgré du positif, pour Espargaró "cela ne va pas de mieux en mieux"
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021