Pour se rapprocher de Zarco à Jerez, Folger devra être plus agressif

Le pilote allemand réalise des performances intéressantes en ce début de saison mais reste encore trop discret comparé à son coéquipier Johann Zarco.

Après une nouvelle course très satisfaisante à Austin, l'équipe Tech3 entend bien poursuivre son excellent début de saison lors de la première manche européenne du calendrier, qui se déroulera ce week-end à Jerez.

Néanmoins, si en Argentine Johann Zarco et Jonas Folger avaient réalisé un joli tir groupé aux cinquième et sixième positions, les performances des deux pilotes se sont avérées moins homogènes au Texas. Zarco a en effet obtenu un nouveau résultat de premier choix avec une seconde cinquième place d'affilée, tout en faisant les gros titres avec une passe d'armes musclée sur Valentino Rossi en course.

Viser une place dans le haut de la hiérarchie

Dans le même temps, son coéquipier allemand Folger s'est fait plus discret, rétrogradant d'une huitième place tout à fait correcte sur la grille à la 11e position sous le drapeau à damier. Des résultats qui selon Hervé Poncharal, le patron de l'équipe, résultent pour une bonne part d'un manque d'agressivité du pilote allemand en début de course : "Jonas a fait une course solide. Cependant, nous pouvons voir que pour le moment il n'a pas en début de course l'agressivité de son coéquipier. Jonas a fait quelques tours sur le même rythme, voire même plus vite que Johann, mais ce n'était pas assez régulier."

Des propos qui ne sont pas tombés dans l'oreille d'un sourd, alors que le pilote allemand compte bien repartir du bon pied en Espagne."Lors du dernier Grand Prix au Texas, nous avons rencontré un peu de difficultés durant tout le week-end, donc je veux revenir plus fort en Espagne", insiste le jeune rookie. "Je suis déterminé à être plus compétitif en Andalousie, de sorte que l'équipe Tech3 et moi allons travailler du mieux que nous pouvons afin de nous préparer pour le sprint de dimanche, où je vise une place en haut de la hiérarchie."

Ce dernier va donc essayer de redresser la barre dès Jerez, sur un circuit qui lui a plutôt bien réussi par le passé, l'Allemand étant crédité d'une victoire sur le tracé andalou. C'était en Moto2 en 2015. "J'ai de bons souvenirs sur ce tracé, y compris l'an passé, lorsque je me suis battu pour une place sur le podium en Moto2", confirme-t-il. "En fait, le circuit de Jerez fait partie de mes lieux favoris, et je suis excité à l'idée de monter sur la Yamaha et d'expérimenter sa puissance sur la piste, qui est courte, sinueuse et physique."

Des propos vers lesquels abonde Hervé Poncharal, pour qui les caractéristiques de la Yamaha combinées à la bonne forme de ses pilotes pourraient permettre à l'équipe Tech3 de faire mouche ce week-end. "Nous allons en Espagne avec un état d'esprit à tout épreuve [...] après trois premiers Grands Prix où nos pilotes ont été compétitifs", explique-t-il. "Ils vont chercher à réaliser un nouveau week-end solide, mais il y aura beaucoup de choses à apprendre étant donné que Jerez est une piste où il est difficile de courir, en particulier sur une MotoGP. Nous savons en plus que les Yamaha fonctionnent bien à Jerez, c'est donc quelque chose qui va rendre nos pilotes plus tranquilles mais aussi plus excités."

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Espagne
Circuit Circuito de Jerez
Pilotes Jonas Folger
Équipes Tech 3
Type d'article Preview