Selon KTM, Raúl Fernández veut rester une année de plus en Moto2

Le nom de Raúl Fernández est évoqué dans plusieurs équipes du MotoGP, Tech3 en tête, mais KTM assure que le Madrilène préfère disputer une seconde saison en Moto2. Pedro Acosta pourrait également patienter et rester en Moto3 la saison prochaine.

Selon KTM, Raúl Fernández veut rester une année de plus en Moto2

Tech3 a annoncé la titularisation de Remy Gardner pour la saison 2022 du MotoGP et un autre membre de la KTM GP Academy pourrait l'accompagner puisque des rumeurs évoquent l'arrivée de Raúl Fernández, auteur d'une très bonne première saison en Moto2. Avec déjà deux succès à son actif, l'Espagnol occupe la deuxième place de la catégorie, derrière un Gardner qui est déjà son coéquipier cette année, et il serait également convoité par le team Petronas, qui commence à chercher des alternatives en cas de retraite de Valentino Rossi.

Stefan Pierer, PDG de KTM, souhaite que Raúl Fernández reste lié à la marque et a évoqué il y a quelques jours la possibilité de lui faire disputer une seconde saison en Moto2 plutôt que le promouvoir en MotoGP. Des propos appuyés par Pit Beirer, qui estime que Danilo Petrucci et Iker Lecuona, les pilotes actuels de Tech3, sont encore en lice pour la place libre dans la structure française. Le patron de KTM Motorsport assure même que Fernández privilégie une poursuite de son apprentissage en Moto2.

"Pour le moment, il n'y a pas trop de mouvements parce que la dernière fois que j'ai parlé à Raúl, il y a deux semaines, il m'a dit qu'il souhaitait rester une année de plus en Moto2", a déclaré Beirer dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com. "Cela nous permet aussi de garder notre calme, après ce que nous avons décidé pour Remy. Nous croyons en lui et depuis que nous annoncé sa promotion, il a été encore plus fort. C'est bien à voir, ça lui a apporté un boost de confiance."

Lire aussi :

"Mais nous avons aussi deux très bons pilotes chez Tech3 avec Iker et Danilo. Nous les apprécions tous les deux et nous pensons encore que nous n'avons pas fini le travail. Il faut donc des progrès pour Miguel [Oliveira] et Brad [Binder], mais nous avons également l'objectif faire progresser Iker et Danilo. Donc il y a au moins une chance qu'ils restent dans l'équipe et que Raúl continue en Moto2, et peut-être Pedro Acosta en Moto3. Nous voulons prendre notre temps pour cette décision, donc vous n'aurez aucune confirmation ou nouvelle de KTM au cours des prochaines semaines."

Pedro Acosta pourrait disputer une nouvelle saison en Moto3

KTM souhaite donc également prendre le temps avec l'autre pilote de son programme qui a créé la surprise cette année, Pedro Acosta. Le jeune Espagnol domine le championnat Moto3 dès sa première année dans la catégorie et il a surtout marqué les esprits avec une série de trois victoires toutes aussi spectaculaires les unes que les autres en début de saison, du jamais vu pour un pilote si jeune. Sa carrière mondiale a débuté avec quatre podiums, une situation elle aussi inédite.

Même si les trois courses suivantes d'Acosta ont été moins étincelantes, conclues à chaque fois entre la septième et la huitième place, une promotion en Moto2 a été évoquée, le team VR46 étant visiblement intéressé. Certains ont même imaginé un passage direct du Moto3 au MotoGP, comme Jack Miller avant lui. Seulement, KTM ne souhaite pas laisser filer son prodige et, comme Fernández, il pourrait finalement disputer une saison supplémentaire à l'échelon actuel.

"Il faut dire 'Tu as 16 ans [17 depuis quelques jours, ndlr], prends ton temps'", souligne Beirer. "Il n'est pas nécessaire de passer rapidement par toutes les catégories parce que si vous regardez les meilleurs du paddock, ils ont tous passé au minimum deux ans en Moto3 et deux ans en Moto2 avant de monter sur une MotoGP, et ils ont encore eu une longue carrière parce qu'on voit beaucoup de pilotes être encore bons en MotoGP en ayant plus de 30, 31 ou 33 ans. Donc si vous n'avez même pas 20 ans, vous pouvez encore passer dix ans en MotoGP. C'est pour cette raison que nous gardons notre calme, que nous laissons les pilotes se développer et apprendre."

"On a vu que quand les gens ont dit que Pedro devait directement monter en Moto2, il a connu deux ou trois courses difficiles. C'est normal, il va apprendre très vite, mais au final nous voulons également écouter les pilotes. Nous ne voulons pas les précipiter dans chaque catégorie, nous voulons comprendre ce qu'eux et leurs parents pensent. La base de cette conversation sera du côté [d'Acosta]. S'il dit 'Je veux absolument monter en Moto2', peut-être que nous l'écouterons et que nous rendrons cela possible. S'il veut faire une année supplémentaire en Moto3, nous l'écouterons aussi."

"Mais ces jeunes pilotes se développent très vite au cours d'une saison et nous voulons nous donner le temps pour prendre ces décisions. Pas [le faire] en avril ou mai quand les gens le demandent, parce qu'un jeune garçon de 16 ans peut encore se développer énormément entre mai et novembre."

Lire aussi :

partages
commentaires
EL3 - Quartararo en tête d'une séance mouvementée

Article précédent

EL3 - Quartararo en tête d'une séance mouvementée

Article suivant

EL4 - Johann Zarco en tête d'un doublé français

EL4 - Johann Zarco en tête d'un doublé français
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021