Razali : Fabio Quartararo "doit se calmer dans certaines situations"

L'association du manque d'essais sur la nouvelle Yamaha et du peu d'expérience de Fabio Quartararo explique, selon le patron de l'équipe Petronas, les problèmes rencontrés par le Français en 2020.

Razali : Fabio Quartararo "doit se calmer dans certaines situations"

Team principal de la structure satellite Yamaha, Razlan Razali est passé par l'ascenseur émotionnel en 2020, lorsque son équipe, engagée pour la deuxième année seulement dans la catégorie MotoGP, s'est trouvée propulsée en tête du championnat en remportant les deux premières courses de la saison. Invaincu en quittant Jerez, Fabio Quartararo a pourtant peu à peu perdu pied, jusqu'à boucler l'année à la huitième place.

Entre-temps il avait remporté une troisième victoire, mais aussi connu des contre-performances étonnantes, qui ont mis en lumière la versatilité de la Yamaha 2020, gérée tant bien que mal par les trois pilotes qui en disposaient. Le Français, conscient qu'il s'est parfois trop laissé envahir par ses émotions, avait fini la saison en annonçant son intention de reprendre les conseils d'un psychologue afin de mieux se canaliser à l’avenir si de telles situations devaient se représenter.

"Je pense que cela a été une combinaison due à la nouvelle moto et à l'inexpérience de Fabio pour gérer les situations", analyse Razlan Razali pour GPOne lorsqu'il est interrogé sur ces problèmes rencontrés par son pilote la saison passée. "Quand les choses ne vont pas bien, vous avez pu voir à la télévision comment Fabio réagit, il s'échauffe trop. Il doit se calmer dans certaines situations. Sa moto avait quelques petits problèmes par rapport à celle de Franco, qui était, je dirais, plus éprouvée. La M1 2020 était complètement nouvelle et nous n'avons pas pu l'essayer à fond, comme cela aurait peut-être été nécessaire."

Lire aussi :

Alors que Fabio Quartararo dégringolait au classement, son coéquipier Franco Morbidelli suivait le chemin inverse. Vainqueur trois fois entre septembre et octobre, il a porté sa plus modeste M1 vers les sommets jusqu'à obtenir le titre de vice-champion du monde derrière Joan Mir. Engagé avec Petronas depuis 2019, l'Italien sera l'élément stable du line-up de l'équipe malaisienne cette année, toujours doté de la version la plus ancienne du quarté de M1 du championnat.

"Frankie en sera à sa troisième année avec nous. Je pense que le plus important pour lui, c'est de garder son calme et de s'amuser. Quand un pilote est heureux, il est plus compétitif", estime Razlan Razali. "Frankie c'est Frankie. En 2020 il nous a surpris, durant la seconde moitié de l'année il a été plus concret que Fabio. Nous ne nous attendions pas à terminer à la deuxième place du championnat, mais il y est parvenu et nous espérons qu'il pourra se battre pour le titre en 2021."

"Une moto légèrement différente" pour Morbidelli en 2021

Le patron de l'équipe Petronas assure avoir essayé d'obtenir une moto de dernière génération pour Morbidelli en 2021, en récompense de ses performances de la saison passée. En vain. Le Malaisien précise toutefois que des améliorations viendront l'enrichir.

"Quand Frankie a gagné pour la première fois à Misano, il est venu me voir et il m'a dit : 'Razlan, ce serait une erreur de ne pas le faire. Pouvons-nous pousser pour que j'aie une moto factory l'année prochaine ?' Et je lui ai assuré que j'aurais fait le maximum. J'ai commencé à parler avec Yamaha, mais cela aurait été difficile d'y parvenir, pour de nombreuses raisons. Pour le budget, les pièces de rechange, et beaucoup d'autres choses", explique-t-il.

"Lors de la dernière réunion de 2020 avec Yamaha, nous avons essayé d'obtenir une quatrième M1 factory pour Morbidelli, mais pour une série de raisons et la nécessité de disposer d'un budget supplémentaire, ce qui est impossible dans une période rendue si difficile par la pandémie, cela n'a pas été possible. On nous a toutefois garanti qu'il y aurait des améliorations sur sa moto. Morbidelli aura une moto légèrement différente."

partages
commentaires
Le team de Márquez n'était pas prêt à sa longue absence

Article précédent

Le team de Márquez n'était pas prêt à sa longue absence

Article suivant

Martín espère apprendre aux côtés de Zarco, "l'un des plus forts"

Martín espère apprendre aux côtés de Zarco, "l'un des plus forts"
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Fabio Quartararo , Franco Morbidelli
Équipes Petronas SRT
Auteur Léna Buffa
Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête Prime

Pourquoi l'incident entre Miller et Mir mérite une nouvelle enquête

Malgré la décision de Suzuki de ne pas faire appel de l'absence de sanction pour Jack Miller après son incident avec Joan Mir, il est nécessaire d'agir pour ne plus voir ce genre de manœuvre, qui aurait facilement pu tourner à la tragédie à Losail.

MotoGP
9 avr. 2021
Johann Zarco, la victoire avant l'heure Prime

Johann Zarco, la victoire avant l'heure

En à peine 18 mois, Johann Zarco est passé d'un extrême à l'autre en MotoGP, de pilote accablé et sans guidon à leader rayonnant du Championnat du monde 2021. Mais les Grands Prix de Losail ont surtout vu le retour au premier plan d'un homme retrouvé.

MotoGP
5 avr. 2021
Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales Prime

Les changements derrière le retour en force de Maverick Viñales

Sa victoire autoritaire lors de la manche d'ouverture du championnat intervient alors que Maverick Viñales vit une période de changement personnel et professionnel. Est-ce le tremplin vers une lutte pour le titre plus concrète qu'elle ne l'a été par le passé ?

MotoGP
30 mars 2021
Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati Prime

Pramac et cette victoire si souvent touchée du doigt avec Ducati

Pramac Racing entre cette année dans sa 20e saison en MotoGP, la 17e en partenariat avec Ducati. Frôlée à plusieurs reprises, sa première victoire avec le constructeur italien constitue toujours l'objectif de l'équipe, qui accueille en 2021 deux nouveaux pilotes. Le moment est-il venu ?

MotoGP
24 mars 2021
Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ? Prime

Entre Morbidelli et Rossi, une amitié plus forte que la rivalité ?

Le vice-Champion du monde 2020 a clairement annoncé qu'il ne trahira pas ses valeurs pour atteindre ses objectifs sportifs, aussi élevés soient-ils, cette saison. Sorte de petit frère adoptif de Valentino Rossi, qui l'a pris sous son aile lorsque la vie l'a malmené, Franco Morbidelli veut placer l'amitié au-dessus de toute forme de concurrence entre eux.

MotoGP
21 mars 2021
Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté Prime

Maverick Viñales, leader en quête de stabilité et de clarté

Nouveau leader moral de l'équipe officielle Yamaha de par son expérience et les succès obtenus jusqu'à présent, Maverick Viñales aborde une saison 2021 qui s'annonce peut-être comme la plus importante de sa carrière, avec une réelle chance de s'affirmer enfin.

MotoGP
6 mars 2021
Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires Prime

Poncharal : toujours le même feu après l'émotion des premières victoires

Les teams indépendants ont prouvé en 2020 leur capacité à se battre pour la victoire et même pour le titre en MotoGP, et Tech3 a été l'un des acteurs forts de cette saison riche en émotions. Hervé Poncharal s'en remet à peine qu'il repart avidement en quête de nouveaux succès.

MotoGP
16 févr. 2021
Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix Prime

Andrea Dovizioso et l'expérience incomparable de 19 ans en Grand Prix

Jamais absent d'un Grand Prix depuis 2002, Andrea Dovizioso referme à présent un chapitre qui représente plus de la moitié de sa vie et qui lui aura apporté des enseignements d'une richesse inégalable.

MotoGP
6 févr. 2021