Rea confirme avoir des "offres" de guidons officiels MotoGP pour 2019

Le triple Champion du monde Superbike en titre a confirmé avoir reçu des propositions d'équipes MotoGP, qu'il évalue dans l'idée de rejoindre les Grands Prix en 2019.

Rea confirme avoir des "offres" de guidons officiels MotoGP pour 2019
Le casque de Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Repsol Honda Team
Podium : le deuxième, Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing
Jonathan Rea, Kawasaki Racing, Tom Sykes, Kawasaki Racing

Depuis qu'il a rejoint Kawasaki en 2015, Jonathan Rea a écrasé le World Superbike, dont il est en passe de devenir le pilote le plus victorieux de tous les temps après avoir récemment égalé la légende Carl Fogarty. Déjà à la tête de trois titres, le Nord-Irlandais mène actuellement le championnat avec 64 points d'avance, alors que le cap de la mi-saison sera passé la semaine prochaine. S'il parvenait à conserver sa couronne cette année, il égalerait là aussi le nombre de sacres de Fogarty, pilote actuellement le plus titré de la discipline.

Le passage de Rea au MotoGP est un serpent de mer, maintes fois évoqué et repoussé, le pilote ayant à plusieurs reprises fait savoir qu'il ne changerait pas de championnat sans avoir la certitude de disposer de la bonne moto pour cela. Mais ce temps est peut-être arrivé, si l'on en croit la visite de son manager, Chuck Aksland, dans le paddock du GP de France MotoGP, il y a une dizaine de jours.

De retour en piste à Donington le week-end dernier, Jonathan Rea a confirmé que cette visite n'était pas que courtoise. Car, alors que son contrat avec Kawasaki arrivera à échéance cette année, il a indiqué être en discussion avec le constructeur japonais pour prolonger cette union ô combien fructueuse, mais avoir aussi reçu des offres en MotoGP.

Lorsqu'il lui a été demandé des nouvelles de son avenir, Rea a déclaré : "Je suis actuellement en discussion avec mon équipe en Superbike, afin de prolonger mon contrat, ce dont je suis enthousiaste. Nous évaluons aussi des intérêts et des offres du côté du MotoGP."

Jonathan Rea a eu l'opportunité de disputer deux Grands Prix MotoGP au cours de sa carrière, appelé en remplacement de Casey Stoner en 2012, à Misano et en Aragón, où il a obtenu deux entrées dans le top 10. Il n'a toutefois jamais été titulaire, ayant concentré sa carrière sur les dérivées de la série, d'abord en BSB, puis en World Supersport et enfin en World Superbike, où il évolue sans discontinuer depuis 2008.

"Je suis certain qu'avant Brno, je saurai exactement ce que je fais, et vous le saurez alors vous aussi", a précisé Jonathan Rea, évoquant une décision avant la prochaine manche du World Superbike, au programme la semaine prochaine en République Tchèque.

Difficile d'obtenir plus de détails sur les offres en question de la bouche du pilote, néanmoins lorsqu'il lui a été demandé s'il était possible qu'il rejoigne une équipe d'usine en MotoGP, il a répondu : "Oui".

Peu de places à pourvoir

Le marché des transferts MotoGP connaît une période cruciale. Débuté très tôt, avec l'annonce dès janvier du prolongement de Maverick Viñales chez Yamaha, il a permis de sceller la moitié des places sur l'échiquier 2019.

Alors que la rumeur a un temps lié Rea à Suzuki pour remplacer cette année Andrea Iannone, celui-ci a conservé sa place pour la seconde année de son contrat. Néanmoins, le constructeur d'Hamamatsu n'a pour l'heure signé qu'un seul pilote pour 2019, Álex Rins, et la deuxième place reste à pourvoir : d'après les dernières avancées du mercato, celle-ci pourrait revenir à Joan Mir, ce qui pousserait Iannone à rejoindre Aprilia et Jorge Lorenzo à trouver une autre solution de replis après un divorce prévisible avec Ducati.

Le second guidon Ducati, aux côtés d'Andrea Dovizioso, pourrait ainsi revenir à Danilo Petrucci, bien que Jack Miller soit aussi sur les rangs. Petrucci a par ailleurs reçu une offre d'Aprilia, où plusieurs candidats sont donc pressentis pour remplacer Scott Redding, dont la première saison avec Noale vire au cauchemar.

KTM et l'équipe officielle Yamaha étant au complet, il ne resterait alors qu'un seul poste à pourvoir au sein des équipes factory, en l'occurrence chez Repsol Honda. Après les refus de Johann Zarco et Andrea Dovizioso, Dani Pedrosa est actuellement pressenti pour prolonger son contrat, bien que la direction de l'équipe ait fait savoir qu'il restait jusqu'à Barcelone, dans trois semaines, pour discuter de la question.

partages
commentaires
Siméon : "En tant que compétiteur, j'aimerais avoir beaucoup plus"
Article précédent

Siméon : "En tant que compétiteur, j'aimerais avoir beaucoup plus"

Article suivant

La Commission GP détaille les procédures de départ exceptionnelles

La Commission GP détaille les procédures de départ exceptionnelles
Charger les commentaires
L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022 Prime

L'armada Ducati, une menace pour l'équilibre du MotoGP en 2022

Voir Ducati aligner huit machines sur la grille MotoGP n'est pas un fait inédit, puisque la marque l'a déjà fait entre 2016 et 2018. Mais le niveau de la Desmosedici est impressionnant et l'implication de la firme de Borgo Panigale dans ses alliances bien plus importante qu'elle le fut par le passé, or cela pourrait avoir pour effet de déséquilibrer la catégorie reine.

MotoGP
16 janv. 2022
Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis Prime

Ces héritiers que Valentino Rossi s'est choisis

Avec le départ de Valentino Rossi, le MotoGP perd sa plus grande star et l'Italie son meilleur représentant en course depuis les années 1980. Le Docteur lui-même a toutefois préparé sa relève et formé ceux qu'il espère voir lui succéder.

MotoGP
2 janv. 2022
Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez Prime

Quartararo, le champion qui a changé les règles, comme Márquez

Précoce quand il dominait tous les championnats espagnols, Fabio Quartararo a été jusqu'à pousser à la mise en place d'un changement de règlement, comme Marc Márquez quelques années plus tôt. Son parcours mondial s'est pourtant révélé compliqué, jusqu'à la révélation une fois arrivé dans la catégorie MotoGP.

MotoGP
27 déc. 2021
Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ? Prime

Valentino Rossi s'est-il arrêté trop tard ?

Inlassablement interrogé sur sa retraite depuis des années, Valentino Rossi a-t-il trop attendu, au risque de voir son palmarès se ternir ? On serait plutôt tenté de dire qu'en ayant tout essayé jusqu'au bout, il a choisi de raccrocher au moment qui était le bon pour lui.

MotoGP
16 déc. 2021
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021