Statistiques

Les records en vigueur sur les pistes MotoGP

Nombre des records actuellement en vigueur en MotoGP ont été établis au cours des dernières saisons. Alors que débute un championnat qui verra le retour de Grands Prix écartés par la pandémie de COVID-19 depuis 2020, voici quelles sont les références que les pilotes pourraient battre.

Francesco Bagnaia, Ducati Team

Avec 21 Grands Prix au programme, la saison 2022 du MotoGP s'annonce comme la plus riche jamais connue par le Championnat du monde depuis sa création en 1949. Si la discipline parvient cette année à échapper aux changements induits par la crise sanitaire, 17 pays différents accueilleront les épreuves sur 21 pistes au total (il n'est plus censé y avoir deux courses sur un même circuit), dont deux qui rejoignent le calendrier pour la première fois et cinq qui font leur retour après deux ans d'absence. Voici un tour d'horizon des références qui y règnent actuellement et que les pilotes tenteront de faire tomber.

Vitesse de pointe : 362,4 km/h

Depuis qu'une MotoGP a atteint pour la première fois les 350 km/h, en 2015, les limites n'ont eu de cesse d'être repoussées. En 2016, la meilleure vitesse de pointe était désormais de 354,9 km/h, puis ce fut 356,5 km/h deux ans plus tard et 356,7 km/h en 2019. Mais un nouveau cap majeur a été passé la saison dernière, avec des pointes à 362,4 km/h atteintes à la fois à Losail et au Mugello.

Sur les 14 circuits visités par le MotoGP la saison dernière, 11 ont vu leur meilleure vitesse de pointe égalée ou battue. Ce fut le cas notamment du Sachsenring, où la barre des 300 km/h a été passée pour la première fois. En retrouvant plusieurs pistes sur lesquelles il n'a pas été possible de courir depuis l'explosion de la pandémie, le MotoGP pourrait en toute logique continuer à améliorer ces statistiques.

Reste à voir si cela confirmera la mainmise de Ducati dans ce domaine, la marque ayant à son actif tous les records à deux exceptions près : celui du Mugello, détenu par KTM, et celui du Mans, par Honda. Désormais, tous les constructeurs ont dépassé cette barre des 350 km/h et deux d'entre eux (Ducati et KTM) ont connu les 360 km/h.

Les records de vitesse de pointe sur les pistes MotoGP* :

Piste V-Max Pilote Moto Année
Losail 362,4 km/h J. Zarco Ducati 2021
Mugello 362,4 km/h B. Binder KTM 2021
Barcelone 355,2 km/h

J. Miller

Ducati

2021

Austin 352,9 km/h

J. Miller

Ducati

2021

MotorLand Aragón 351,8 km/h

P. Bagnaia
J. Miller
A. Dovizioso

Ducati
Ducati
Ducati

2020
2020
2020

Portimão 351,7 km/h

A. Dovizioso
J. Zarco

Ducati
Ducati

2020
2021

Phillip Island 348,0 km/h

A. Dovizioso

Ducati

2015

Silverstone 339,6 km/h J. Miller Ducati 2021
Sepang 339,6 km/h A. Iannone Ducati 2015
Valence 337,0 km/h A. Dovizioso Ducati 2020
Termas de Río Hondo 334,4 km/h H. Barberá Ducati 2017
Buriram 332,3 km/h D. Petrucci Ducati 2019
Le Mans 323,7 km/h Á. Márquez Honda 2021
Red Bull Ring 321,4 km/h P. Bagnaia Ducati 2021
Assen 320,8 km/h A. Dovizioso Ducati 2019
Motegi 314,3 km/h A. Iannone Ducati 2015
Misano 305,0 km/h J. Zarco Ducati 2021
Sachsenring 301,6 km/h J. Zarco
J. Miller
J. Martín
Ducati
Ducati
Ducati

2021
2021

2021

Jerez 300,8 km/h J. Zarco Ducati 2021

* Record dans le cadre des Grands Prix

Lire aussi :

Moyenne au tour : 188,0 km/h

Liées aux records absolus des différentes pistes, les moyennes au tour ont elles aussi progressé ces dernières années. Si Phillip Island avait depuis longtemps passé la barre des 180 km/h de moyenne, l'arrivée du Red Bull Ring en 2016 a explosé le record. Depuis, la piste autrichienne a encore repoussé les limites jusqu'à atteindre une moyenne de 188 km/h la saison dernière lors de la pole position de Jorge Martín au Grand Prix de Styrie. Buriram a également dépassé Phillip Island en 2019, date de la dernière édition de son épreuve avant la pandémie.

Les records des moyennes au tour sur les pistes MotoGP* :

Piste V-Max Chrono Pilote Moto Année
Red Bull Ring 188,0 km/h 1'22"643 J. Martín Ducati 2021
Buriram 182,7 km/h 1'29"719 F. Quartararo Yamaha 2019
Philip Island 182,1 km/h

1'27"899

J. Lorenzo

Yamaha

2013

Silverstone 179,7 km/h

1'58"168

M. Márquez

Honda

2019

Mugello 179,5 km/h

1'45"187

F. Quartararo

Yamaha

2021

Assen 178,0 km/h

1'31"814

M. Viñales

Yamaha

2021

Termas de Río Hondo 177,1 km/h

1'37"683

M. Márquez

Honda

2014

MotorLand Aragón 171,9 km/h 1'46"322 P. Bagnaia Ducati 2021
Losail 171,7 km/h 1'52"772 P. Bagnaia Ducati 2021
Barcelone 169,5 km/h 1'38"853 F. Quartararo Yamaha 2021
Sepang 168,6 km/h 1'58"303 F. Quartararo Yamaha 2019
Portimão 167,4 km/h 1'38"725 P. Bagnaia Ducati 2021
Misano 167,0 km/h 1'31"065 P. Bagnaia Ducati 2021
Motegi 166,5 km/h 1'43"790 J. Lorenzo Yamaha 2015
Le Mans 165,2 km/h 1'31"185 J. Zarco Yamaha 2018
Jerez 164,8 km/h 1'36"584 M. Viñales Yamaha 2020
Sachsenring 164,7 km/h 1'20"195 M. Márquez Honda 2019
Austin 162,4 km/h 2'02"135 M. Márquez Honda

2015

Valence 161,2 km/h 1'29"401 J. Lorenzo Yamaha 2016

* Record dans le cadre des Grands Prix

Écart à l'arrivée : 0"002

Longtemps, la course de Brno en 2006 a affiché le top 15 le plus serré de l'Histoire. Battue une première fois en 2017, elle a depuis dégringolé au 27e rang des pelotons les plus compacts que l'on ait aperçus en MotoGP ! La référence n'a eu de cesse d'être repoussée et les 29"296 qui séparaient les 15 premiers pilotes à l'arrivée de cette course tchèque font désormais pâle figure face aux 8"928 qui constituent le record actuel. Celui-ci a été établi à Losail, en 2021, avec une amélioration de plus de six secondes de la référence, enregistrée sur cette même piste deux ans plus tôt.

De même, le record du top 10 le plus serré revient à ce Grand Prix de Doha 2021 avec un écart de seulement 5"382 entre le vainqueur et le dixième. On a déjà vu cinq courses afficher moins de dix secondes entre les dix premiers, trois à Losail et les autres à Aragón et Brno.

Quant à l'écart entre le vainqueur et le deuxième, c'est également un domaine dans lequel on a vu les limites être titillées ces dernières années : quatre Grands Prix disputés depuis 2016 ont vu moins de trois centièmes séparer les deux premiers, la palme revenant à la course de Silverstone en 2019 avec 0"013 d'écart entre Álex Rins et Marc Márquez. Le record absolu reste toutefois plus ténu encore, avec deux infimes millièmes enregistrés entre Toni Elías et Valentino Rossi à l'Estoril en 2006, écart identique à celui séparant Alex Crivillé et Mick Doohan à Brno en 1996, à l'époque en 500cc. Et, avant l'introduction du chronométrage électronique, il y eut aussi la fameuse épreuve d'Assen en 1975, où l'écart officiel entre Barry Sheene et Giacomo Agostini fut de… 0"000. Imbattable ?

Arrivées les plus serrées*
GP du Portugal 2006 Estoril 0"002
GP de Grande-Bretagne 2019 Silverstone 0"013
GP de Valence 2011 Valence 0"015
GP d'Italie 2016 Mugello 0"019
GP du Qatar 2019 Losail 0"023
Top 10 les plus serrés*
GP de Doha 2021 Losail 5"382
GP de Rép. Tchèque 2018 Brno 8"326
GP du Qatar 2021 Losail 9"288
GP d'Aragón 2020 Aragón 9"617
GP du Qatar 2019 Losail 9"636
Top 15 les plus serrés*
GP de Doha 2021 Losail 8"928
GP du Qatar 2019 Losail 15"093
GP d'Aragón 2020 Aragón 15"941
GP des Pays-Bas 2018 Assen 16"043
GP du Qatar 2021 Losail 16"422

* Données depuis la création du MotoGP en 2002 et à l'arrivée de courses complètes

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article

Voir aussi :

Article précédent Les Binder rejoignent les nombreuses fratries rivales en Grand Prix
Article suivant Les travaux à Mandalika ont priorité sur l'aéroport de Jakarta

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France