Redding et son avenir chez Pramac : "Ça dépend d'eux plus que de moi"

Le Britannique a fait savoir que sa priorité était de rester chez Pramac en 2018, tout en admettant que cela ne dépendait pas vraiment de lui.

Redding et son avenir chez Pramac : "Ça dépend d'eux plus que de moi"
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing
Scott Redding, Pramac Racing

Scott Redding a rejoint l'équipe satellite Ducati l'an dernier, après avoir passé ses deux premières saisons MotoGP chez Honda. Un temps classé dixième du championnat, il avait finalement conclu sa saison à la 15e place. Sur cette fin de première année avec Pramac, il a perdu une bagarre interne l'opposant à Danilo Petrucci et mettant en jeu une Ducati GP17 pour cette saison.

Au guidon de la version 2016 de la moto, Scott Redding a terminé les deux premières courses de 2017 dans le top 10 et, avant Assen, il occupe la 12e place du classement, deux rangs derrière son coéquipier qui s'est illustré en montant sur le podium du Mugello.

Alors que son contrat arrive à échéance à la fin de l'année, le pilote anglais a fait savoir qu'il souhaitait rester chez Pramac, tout en précisant qu'il attendait de connaître les projets de l'équipe en ce sens.

"Ce serait bien de rester ici, avec cette équipe, mais s'ils ne veulent pas me garder, je devrai chercher d'autres options", a-t-il indiqué en marge du précédent Grand Prix. "Ça dépend d'eux plus que de moi. Bien entendu, ma priorité serait de rester ici, parce que je pense que la Ducati me convient. C'est une moto assez compétitive, mais cela dépend s'ils veulent me garder ou peut-être pas. C'est de cela que ça dépend et ensuite on verra à partir de là. S'ils ne veulent pas, je devrai chercher autre chose et, s'ils veulent, génial."

À quelle échéance pense-t-il y voir plus clair ? "C'est difficile de vraiment donner un délai. Peut-être que plus cela prend du temps, mieux c'est, parce que j'aurai plus de temps pour faire mes preuves. Mais c'est un peu nul de devoir être en position de faire ses preuves."

Un scénario pas si mauvais

Redding a débuté la saison avec une septième place au Qatar, plutôt heureux d'être sur la version de l'an passé de la Ducati sachant que Petrucci connaissait pour sa part des soucis de jeunesse avec la GP17. Désormais, l'Anglais est 12e du championnat, alors que les autres pilotes qui disposent de la GP16 sont 11e (Bautista) et 16e (Barberá).

"Il s'agit de tirer le meilleur profit d'un scénario plutôt mauvais, qui au final n'est pas si mauvais", analyse le pilote de 24 ans. "Je suis dans ce paddock depuis quelques années désormais et cela fait une paire d'années [quatre, dnlr] que je suis en MotoGP, mais rien n'avance véritablement. Oui, je me montre parfois en essais, mais quand j'ai une bonne course il se passe une merde sur la moto."

"Il faut donc que je voie où cela me mène. Je ne suis pas vraiment en position de dire 'Je veux ça, ça et ça' parce que ça n'est pas que je ne montre pas le potentiel, mais les résultats sur le papier n'arrivent pas là où je les attendrais moi-même."

partages
commentaires
Entre acharnement et discrétion, l'éclosion de Dovizioso vue par son manager

Article précédent

Entre acharnement et discrétion, l'éclosion de Dovizioso vue par son manager

Article suivant

Petrucci confirme que son manager discute avec Aprilia et Pramac

Petrucci confirme que son manager discute avec Aprilia et Pramac
Charger les commentaires
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021