MotoGP
18 oct.
-
20 oct.
Événement terminé
25 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
15 nov.
-
17 nov.
Événement terminé

Remplacement de Folger : la situation difficile de Tech3

partages
commentaires
Remplacement de Folger : la situation difficile de Tech3
Par :
Co-auteur: Oriol Puigdemont
2 févr. 2018 à 14:35

Face au retrait soudain de Jonas Folger, Tech3 se doit de trouver un titulaire à la dernière minute, à six semaines du premier Grand Prix de la saison.

Herve Poncharal, Team Principal Monster Yamaha Tech 3
Yonny Hernandez, Monster Yamaha Tech 3
Yonny Hernandez, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Jonas Folger, Monster Yamaha Tech 3
Yonny Hernandez, Monster Yamaha Tech 3
Yonny Hernandez, Monster Yamaha Tech 3
Casey Stoner, Ducati Team, Michele Pirro, Ducati Team
Hafizh Syahrin, Petronas Raceline Malaysia
Troisième place pour Hafizh Syahrin, Petronas Raceline Malaysia
Hervé Poncharal, directeur du team Monster Yamaha Tech 3

Privée de l'un de ses titulaires quelques jours avant les essais de Sepang, l'équipe Tech3 a appelé Yonny Hernández à la rescousse en Malaisie. Une pige que le Colombien a assumée au pied levé, mais qui n'aura probablement pas de lendemain, le pilote étant déjà engagé en World Superbike avec le team Pedercini.

Hervé Poncharal poursuit donc la course contre la montre qu'il mène depuis plusieurs jours pour compléter ses effectifs. Et la tâche est rude. Pas simple, en effet, de trouver le bon candidat, un pilote qui soit à la fois compétitif et suffisamment attractif pour les sponsors, à une période de l'année où les profils les plus en vue sont déjà engagés.

"Nous sommes fin janvier, la plupart des bons pilotes sont signés, que ce soit en World Superbike, en Moto2 ou en MotoGP", soulignait le directeur de l'équipe française en marge des essais de Sepang.

C'est une place de choix qui est à pourvoir chez Tech3, où est proposée l'une des quatre Yamaha du plateau, dans un stand qui a pu fêter l'an dernier les excellents débuts de deux rookies. Jonas Folger, à titre personnel, s'est classé dixième du championnat en ayant manqué les quatre dernières courses et a pu accrocher un podium à son palmarès.

"Sans vouloir manquer de respect à quiconque, c'est une M1, cette M1 a fait des podiums l'année dernière, nous connaissons le niveau. J'ai vendu à Yamaha et à tous mes sponsors un programme avec Zarco et Folger, maintenant nous devons donc être en mesure d'offrir à tous les partenaires qui sont impliqués dans ce projet quelque chose d'excitant", soulignait Hervé Poncharal.

"Nous ne voulons pas juste être sur la grille, nous voudrions avoir quelque chose d'excitant. Dans un monde idéal, j'aurais adoré avoir un jeune pilote Moto2", précisait alors le patron des troupes, admettant ses difficultés à trouver la bonne option à l'heure où se concluait la séance de Sepang.

"Quand on est un rêveur, on l'est pour toute la vie et je ne veux pas aller vers quelque chose qui ne me procure pas de passion ou d'excitation", ajoutait Hervé Poncharal, tout en assurant : "La liste est très courte."

De Pirro à Syahrin, en passant par Aegerter

Parmi les pilotes dont le nom a circulé, Michele Pirro aurait pu constituer un candidat de choix, compte tenu de son expérience en MotoGP, néanmoins il n'était pas question pour le patron de Tech3 de "voler" l'Italien à Ducati.

"Ma compréhension est que Michele Pirro est avec un constructeur qui, jusqu'à la dernière course, se battait pour le titre et j'ai toujours lu qu'il était essentiel dans leur programme de course. Je respecte beaucoup Gigi Dall'Igna et tout le monde chez Ducati et je ne peux pas imaginer Yamaha et Tech3 porter une agression à quelqu'un qui serait un opposant en piste – tout en étant un ami dans le paddock", a-t-il indiqué.

Parmi les autres options possibles, on pourrait compter Dominique Aegerter, Héctor Barberá, Hafizh Syahrin, tous trois engagés en Moto2, ou encore le pilote essayeur Yamaha Kohta Nozane. Ces dernières heures, c'est bien le nom de Syahrin qui a de plus en plus alimenté la rumeur, sans toutefois qu'aucune confirmation tangible n'ait pour l'heure été apportée.

Combien de temps reste-t-il ? Hervé Poncharal a assuré ne pas avoir de deadline, mais souhaiter tout de même clore ces échanges avant le prochain test : "La situation idéale serait de le savoir [l'identité du remplaçant, ndlr] avant d'aller à Buriram." Cela laisse donc deux semaines.

Avec Jamie Klein

Article suivant
Le MotoGP met en place une visite médicale pour tous les pilotes

Article précédent

Le MotoGP met en place une visite médicale pour tous les pilotes

Article suivant

Sept courses de MotoGP seront raccourcies cette année

Sept courses de MotoGP seront raccourcies cette année
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries MotoGP
Pilotes Michele Pirro , Yonny Hernández , Jonas Folger
Équipes Tech 3
Auteur Jamie Klein