"Il nous reste encore des doutes", concède Valentino Rossi

Onzième ce vendredi et même 12e au classement combiné de la semaine australienne, le Docteur ne cache pas son insatisfaction face à des problèmes non résolus.

Malgré un total de 199 tours dans les roues, Valentino Rossi repart de Phillip Island avec la moue. Séduit par le nouveau châssis de sa YZR-M1 autant que par son moteur, l'Italien a un objectif pour cette intersaison : trouver la clé pour allier performance et endurance, or sur ce point, la séance d'essais australienne ne lui a pas apporté les résultats espérés.

Pensant avoir pris hier une mauvaise direction, le pilote Yamaha comptait sur cette dernière journée pour retrouver le droit chemin et obtenir de sa moto les réponses attendues. Las, il a vite compris que les efforts n'avaient pas payé. Quant à la performance pure, elle ne joue pas non plus en sa faveur, puisque le meilleur chrono qu'il a établi en début de journée, dans les conditions les plus favorables, le place à plus de neuf dixièmes de son coéquipier, qui a lui-même réalisé son meilleur temps à cet instant.

"On a beaucoup travaillé, on a testé beaucoup de choses surtout pour essayer d'avoir un meilleur rythme en pneus usés, mais franchement je ne suis pas tellement satisfait : beaucoup de changements, beaucoup de travail mais on n'a pas résolu grand-chose. J'ai fait beaucoup de tours, mais à la fin j'étais un peu fatigué et je n'ai pas essayé d'améliorer mon temps", explique Valentino Rossi.

"On a essayé de beaucoup travailler sur le rythme, pour la seconde moitié de la course, parce que l'année dernière on était en difficulté, on a donc essayé quelque chose d'assez différent, mais au final on n'a pas beaucoup progressé, on doit donc essayer quelque chose d'autre."

Sa déception au terme de cette séance tranche avec l'optimisme qu'il affichait en quittant Sepang, théâtre du premier test de l'année. "En Malaisie j'avais réussi à faire un bon temps à la fin, j'étais plus proche", rappelle-t-il, refusant de juger que la hiérarchie serait faussée par les particularités du circuit de Phillip Island : "[Les chronos] sont assez indicatifs. La piste est étrange, mais tout le monde est assez rapide. Ici aussi, comme en Malaisie, les plus rapides ont été Márquez et Viñales, il faut donc qu'on essaye de travailler pour se rapprocher."

"Avoir les idées plus claires au Qatar"

Outre le fait que Phillip Island n'est pas une piste des plus classiques, faut-il considérer que la chaleur rencontrée cette semaine a pesé sur les soucis d'endurance que pointe Rossi ? "J'ai eu du mal avec les deux pneus, surtout à l'avant", concède le pilote, avant de préciser : "Bien entendu, ces conditions sont complètement différentes de celles du Grand Prix et ils étaient un peu trop tendres, mais franchement ça n'était pas mon principal problème."

"Le nouveau châssis me plaît, je pense que Maverick partage mon avis. On a essayé d'épargner un peu plus le pneu arrière, mais au bout de quelques tours on ralentit trop", ajoute l'Italien. "Je pense que la moto a de bons aspects, surtout pour le moteur, mais pour le reste ce test a été plus difficile [que celui de Sepang] pour moi. Je ne suis donc pas très content et on doit essayer de faire mieux au Qatar."

"Il nous reste encore du travail, encore des doutes. On a discuté et on va essayer de suivre des chemins différents au Qatar", prévient Valentino Rossi, déjà projeté sur la prochaine séance, qui se déroulera à Losail dans trois semaines. "On a autre chose à tester. Pour moi, le potentiel en pneus neufs n'est pas mauvais, mais il faut qu'on essaye [de progresser] au bout de quelques tours. […] On va voir comment ça se passe au Qatar et on va essayer d'avoir les idées plus claires pour la course."

Veste Yamaha
Veste Yamaha

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement Essais de février à Phillip Island
Sous-évènement Vendredi
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions