Dans le rétro - Le Grand Prix d'Australie 2016

Il y a un an, Crutchlow remportait sa seconde victoire en MotoGP devant un Rossi qui confortait sa deuxième place au général. Márquez connaissait lui son premier abandon, alors que son coéquipier d'un jour Nicky Hayden participait à son dernier GP.

Phillip Island, deuxième étape de la tournée aux antipodes

Phillip Island, deuxième étape de la tournée aux antipodes
1/20

Le Grand Prix d'Australie constitue la 16e manche du championnat 2016. Comme chaque année, l'épreuve qui se situe dans l'État de Victoria, à moins de 150 kilomètres de la ville de Melbourne, se déroule une semaine après le Grand Prix du Japon. Marc Márquez est alors le dernier vainqueur de l'épreuve, sur l'édition controversée de 2015.

Championnat plié pour Márquez

Championnat plié pour Márquez
2/20

Márquez, c'est aussi le dernier vainqueur en date dans la saison 2016. Au Japon, donc, où il a profité notamment des abandons sur chute de ses rivaux au championnat, Valentino Rossi et Jorge Lorenzo. Mais plus important : ce dernier succès lui a d'ores et déjà assuré son troisième titre de Champion du monde, après ceux de 2013 et de 2014.

On prend les mêmes et on recommence chez Ducati et Avintia

On prend les mêmes et on recommence chez Ducati et Avintia
3/20

Andrea Iannone souffrant toujours des suites de sa blessure au dos contractée lors des essais libres du Grand Prix de Saint-Marin, c'est donc Barberá qui le remplace de nouveau, après une première pige au Japon. Même schéma qu'à Motegi concernant Avintia, puisque le pilote de Superbike australien Mike Jones va avoir l'honneur d'endosser sa seconde cape sur ses terres.

Hayden, MotoGP 2016, scène 2

Hayden, MotoGP 2016, scène 2
4/20

Le Grand Prix d'Australie voit aussi le retour, pour la seconde fois de l'année, de Nicky Hayden. Après un premier remplacement effectué chez Marc VDS pour suppléer un Jack Miller blessé en Aragón, le Champion du monde 2006 vient cette fois-ci dépanner l'équipe qui l'a vu titré dix ans plus tôt : Repsol Honda. Le Kentucky Kid remplace en effet Dani Pedrosa, blessé lors des essais libres au Japon.

Crutchlow marche sur l'eau

Crutchlow marche sur l'eau
5/20

Les Essais Libres 1 sont perturbés par les précipitations, qui rendent précaire le niveau d'adhérence de la piste aussie, déjà peu élevé à l'accoutumée du fait des faibles températures sévissant en cette période de l'année en Australie. Cal Crutchlow est le plus rapide de cette première séance, devant deux pilotes qui ont l'habitude d'évoluer comme des poissons dans l'eau : Danilo Petrucci, qui s'est déjà illustré dans de pareilles conditions en Allemagne, et Jack Miller, vainqueur surprise sous le déluge d'Assen un peu plus tôt dans la saison.

Des EL2 réduits à peau de chagrin

Des EL2 réduits à peau de chagrin
6/20

Ce ne sont pas des larmes mais plutôt des trombes d'eau qui contraignent la direction de course à écourter la deuxième séance d'essais libres au bout d'un quart d'heure de roulage. Conséquence : les EL3 du lendemain sont rallongés de 15 minutes.

Márquez sort la tête de l'eau

Márquez sort la tête de l'eau
7/20

Et c'est finalement Marc Márquez qui va prendre les devants au moment le plus opportun, lors des EL3. Le Champion du monde fraîchement sacré fait parler sa science de la course pour profiter d'une brève éclaircie dans des conditions encore difficiles, et réaliser le meilleur temps absolu des trois premières séances d'essais.

Rossi manque le coche

Rossi manque le coche
8/20

Le numéro 46 aimerait en dire autant. Après avoir été handicapé par l'annulation de ses meilleurs temps réalisés lors des EL1 (pour avoir dépassé la limite d'utilisation recommandée concernant le pneu avant extra-soft), le pilote Yamaha ne parvient pas à rectifier le tir et se voit obligé d'en passer par la Q1 lors des qualifications. Il n'est du reste pas la seule tête d'affiche à se faire piéger : Maverick Viñales et Jorge Lorenzo se retrouvent également coincés.

Márquez confirme et signe une septième pole position

Márquez confirme et signe une septième pole position
9/20

Même titré, Márquez ne compte pas baisser de rythme. Preuve en est, sa pole position au termes d'une séance de qualifications une nouvelle fois retardée pour cause de mauvais temps. Cela ne douche pas les ambitions de l'Espagnol, qui claque le meilleur chrono avec près de huit dixièmes d'avance sur Cal Crutchlow. Pol Espargaró complète la première ligne de la grille.

2017 déjà en vue chez Honda

2017 déjà en vue chez Honda
10/20

Les mauvaises conditions météo amènent certaines équipes à rentabiliser leur temps comme elles le peuvent. C'est notamment le cas de Honda, qui s'essaye à la nouvelle réglementation régissant les changements de motos pour 2017, où seuls quatre mécaniciens seront autorisés à intervenir lors de ces phases cruciales.

Départ canon pour Pol Espargaró

Départ canon pour Pol Espargaró
11/20

Mais la compétition reprend bien vite ses droits. Le soleil aussi, d'ailleurs, puisque celui-ci est au rendez-vous de la course. À la surprise générale, c'est Pol Espargaró qui prend le leadership. L'espace de quelques virages seulement...

Le péché mignon de Márquez

Le péché mignon de Márquez
12/20

Márquez reprend son dû quelques virages plus tard seulement et boucle le premier tour en tête. Débarrassé de toute pression liée au titre, le numéro 93 se fait plaisir et imprime dès lors un rythme effréné.

Premier abandon de l'année pour le nouveau Champion

Premier abandon de l'année pour le nouveau Champion
13/20

Trop, peut-être, puisqu'au tiers de la course, l'Ibère perd l'avant de sa Honda dans le virage 4 et chute ! Loué pour sa grande régularité en 2016, c'est une fois le titre en poche que Márquez accuse son premier abandon de la saison.

Crutchlow sort de sa boite

Crutchlow sort de sa boite
14/20

Et c'est finalement Cal Crutchlow qui hérite de la première place ! L'Anglais s'est démené comme un diable dans les tours précédents pour maintenir son avantage face à Aleix Espargaró, Danilo Petrucci ou encore Andrea Dovizioso.

Rossi déchaîné

Rossi déchaîné
15/20

Après l'annulation de ses meilleurs tours le vendredi, ainsi que son passage forcé par la Q1 le samedi et une piètre qualification en 15e position, le Docteur attaque la course du dimanche le couteau entre les dents. Déjà sixième dans le cinquième tour, le transalpin poursuit sa remontée jusqu'à la deuxième place et prend en chasse Crutchlow.

Crutchlow et Rossi, deux hommes pour une victoire

Crutchlow et Rossi, deux hommes pour une victoire
16/20

Les deux hommes rivalisent de meilleurs tours en course. Dans des conditions d'adhérence précaires, c'est à celui qui lâchera le morceau en premier. Après une frayeur, Rossi va finalement assurer une deuxième place déjà inespérée au départ de l'épreuve.

Viñales commence à prendre goût au podium

Viñales commence à prendre goût au podium
17/20

Rossi n'est pas le seul à se fendre d'un retour du diable vauvert. Maverick Viñales aussi. Parti depuis le 13e emplacement sur la grille, le pilote Suzuki anime les débats dans le peloton, et se poste en troisième position après avoir livré une belle bataille avec Aleix Espargaró et surtout Andrea Dovizioso. Le futur pensionnaire de chez Yamaha signe ainsi son quatrième podium de la saison, le second de rang après celui obtenu une semaine plus tôt au Japon.

Dovizioso monte en régime en attendant la Malaisie

Dovizioso monte en régime en attendant la Malaisie
18/20

Dovizioso termine pour sa part à la quatrième place, devant Pol Espargaró. Jorge Lorenzo est quant à lui sixième, au terme d'une course laborieuse, débutée depuis la 12e place sur la grille.

Coup double pour Crutchlow

Coup double pour Crutchlow
19/20

La véritable performance australienne, elle est à mettre au crédit de Cal Crutchlow, qui décroche ainsi son second succès de l'année 2016, et de sa carrière, après sa victoire à Brno.

Rossi conforte sa deuxième place, Crutchlow passe la sixième

Rossi conforte sa deuxième place, Crutchlow passe la sixième
20/20

Le titré déjà joué, les résultats du Grand Prix d'Australie ne font que confirmer la place de dauphin pour Valentino Rossi, qui accroît son avance sur son coéquipier Jorge Lorenzo au général, celle-ci passant désormais à 24 points, soit presque une victoire. Crutchlow, lui, tire les fruits de son nouveau triomphe pour passer devant Dovizioso à la sixième place du championnat. Mais la manche malaisienne, prévue une semaine plus tard, va relancer les dés...

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP d'Australie
Circuit Phillip Island Grand Prix Circuit
Pilotes Nicky Hayden , Valentino Rossi , Héctor Barberá , Andrea Dovizioso , Jorge Lorenzo , Cal Crutchlow , Aleix Espargaró , Dani Pedrosa , Marc Márquez , Danilo Petrucci , Mike Jones , Pol Espargaró , Andrea Iannone , Jack Miller , Maverick Viñales
Équipes Repsol Honda Team , Yamaha Factory Racing , Ducati Team , Avintia Racing , Marc VDS Racing Team , Team LCR , Pramac Racing , Team Suzuki MotoGP , Tech 3
Type d'article Preview