Dans le rétro - Le Grand Prix de Malaisie 2016

Il y a un an, Andrea Dovizioso retrouvait le parfum de la victoire après sept ans d'attente, au terme d'un duel épique face à Valentino Rossi. Dans le même temps, Márquez chutait et terminait 11e. Pareil scénario se reproduira-t-il ce dimanche ?

Dans le rétro - Le Grand Prix de Malaisie 2016

La Malaisie, pénultième Grand Prix de l'année
La Malaisie, pénultième Grand Prix de l'année
1/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sepang marque pour les pilotes la fin de la tournée aux antipodes, véritable marathon débuté deux semaines plus tôt au Japon. Un rendez-vous apprécié du plateau, et qui sera reconduit durant le week-end jusqu'en 2021.
Qui sera le dauphin de Márquez ?
Qui sera le dauphin de Márquez ?
2/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

L'identité du Champion du monde de cette saison 2016 est en revanche connue depuis le premier rendez-vous de cette tournée à l'autre bout du monde. Márquez titré depuis Motegi, l'intérêt du championnat s'est recentré sur la lutte pour la deuxième place entre les deux pilotes Yamaha d'alors : Valentino Rossi et Jorge Lorenzo.
Iannone de retour dans le paddock
Iannone de retour dans le paddock
3/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est la bonne nouvelle du début de week-end : le retour à la compétition d'Andrea Iannone. Victime d'une lourde chute lors des essais libres à Misano, où il s'était fracturé la troisième vertèbre dorsale, l'Italien avait bien tenté un retour dès Aragón, mais la douleur était alors encore trop vive. Mais cette fois-ci, en Malaisie, c'est la bonne !
Aoyama de nouveau chez Honda pour suppléer Pedrosa
Aoyama de nouveau chez Honda pour suppléer Pedrosa
4/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Dani Pedrosa, lui, n'a pas cette chance, et doit déclarer de nouveau forfait pour un dernier Grand Prix. Après un intérim de Nicky Hayden à Phillip Island, Hiroshi Aoyama fait son retour au sein de la marque à l'aile dorée, après une première pige à Motegi.
Márquez ouvre le bal
Márquez ouvre le bal
5/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Après son premier abandon de la saison une semaine plus tôt en Australie, Márquez se remet vite dans le sens de la marche et signe le meilleur temps des EL1. Les Yamaha de Rossi et Lorenzo bouclent quant à elles ce premier galop d'essais respectivement aux cinquième et dixième positions.
Miller assure le relais sous la pluie
Miller assure le relais sous la pluie
6/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Comme souvent, la pluie fait son apparition sur le circuit de Sepang. Et qui d'autre que Jack Miller, vainqueur dans des conditions similaires à Assen, pour signer le meilleur temps ? Les EL2 sont marqués par les absences de Iannone, qui reste prudent dans son retour de blessure, et de Márquez, qui souffre d'une gastro-entérite. À noter également la belle cinquième place de Loris Baz.
Des bonnes surprises au cours de la 1ère journée
Des bonnes surprises au cours de la 1ère journée
7/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Dans l'optique des temps combinés, seule la première séance d'essais a donc réellement compté. Au rang des bonnes surprises, on retrouve donc Iannone, quatrième, mais également Yonny Hernández, huitième et bien placé pour viser une accession directe en Q2. La situation est en revanche plus délicate pour Lorenzo, dixième.
Viñales sur son nuage
Viñales sur son nuage
8/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Alors qu'il reste sur deux podiums consécutifs, au Japon et en Australie, Viñales continue d'épater en s'emparant du meilleur temps lors des EL3, sur une piste redevenue sèche. Le futur pilote Yamaha devance Márquez, Lorenzo et Rossi.
Márquez seul pilote Honda dans le top 10
Márquez seul pilote Honda dans le top 10
9/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Márquez est le seul représentant de Honda dans le top 10 à l'issue des trois premières séances d'essais libres, et est donc le seul pilote de la marque japonaise à être qualifié d'office pour la Q2. Il faut en effet descendre au 13e rang pour retrouver Cal Crutchlow, victime par ailleurs d'une chute lors de son dernier run.
Les Ducati dans le coup
Les Ducati dans le coup
10/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sur un circuit aussi rapide que celui de Sepang, les Ducati sont attendues au tournant. Elles ne déçoivent pas puisque les machines officielles occupent les sixième (Iannone) et huitième (Dovizioso) rangs à l'issue des EL3. Mais c'est cependant bel et bien un pilote satellite, Héctor Barberá, qui mène la danse chez les Rouges avec une cinquième place sur sa GP15.
Rossi et Márquez rendent hommage à Marco Simoncelli
Rossi et Márquez rendent hommage à Marco Simoncelli
11/26

Photo de: Roberto Rimorini

Oubliée la polémique de 2015, et place au recueillement à l'issue des EL3. Dans le virage 11, lieu du drame de 2011, Rossi effectue un wheelie dans son tour de décélération pour rendre hommage à son ami défunt Simoncelli. Márquez arrive derrière lui et y va aussi spontanément de son acrobatie.
Crutchlow et Baz repêchés
Crutchlow et Baz repêchés
12/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Retour à la compétition avec la première partie des qualifications, qui permettent à Crutchlow de rejoindre Márquez en Q2 parmi les pilotes du giron Honda, en dépit d'une douleur persistante à la suite de sa chute lors des essais libres. Baz accompagne l'Anglais, pour ce qui va constituer sa première Q2 depuis Jerez, soit près de six mois !
Dovizioso signe la cinquième pole de sa carrière
Dovizioso signe la cinquième pole de sa carrière
13/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Mais c'est Dovizioso qui se montre le plus véloce lors de la dernière partie des qualifications. Il devance les deux Yamaha de Rossi et Lorenzo, ainsi que la Honda de Márquez. Baz est quant à lui dixième.
Ducati s'affirme
Ducati s'affirme
14/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est la seconde pole position de Ducati en 2016. La première, c'était en Autriche par l'intermédiaire d'Andrea Iannone. Et cela s'était plutôt bien passé le dimanche, le transalpin convertissant cette première place en victoire, et permettant ainsi au constructeur de Bologne de renouer avec le succès pour la première fois depuis le Grand Prix d'Australie 2010 et un triomphe de Casey Stoner.
Objectif victoire pour Rossi
Objectif victoire pour Rossi
15/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Gare à Rossi cependant pour Dovizioso, qui va avoir fort à faire pour contenir son compatriote, six fois vainqueur à Sepang. La course promet d'être exaltante, d'autant plus que le Docteur n'a plus trouvé le remède de la victoire depuis la Catalogne !
Bis repetita en Moto2 pour Zarco !
Bis repetita en Moto2 pour Zarco !
16/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le dimanche débute par une excellente nouvelle pour le camp tricolore : le second titre en Moto2 de Johann Zarco ! Le Français, qui fera ses débuts en MotoGP en 2017, empoche une sixième victoire et devient ainsi le premier pilote à conserver son titre dans la catégorie intermédiaire. Cela vaut bien un petit backflip !
Départ repoussé pour le MotoGP
Départ repoussé pour le MotoGP
17/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

La pluie décide ensuite de jouer avec les nerfs des pilotes, forçant la Direction de course à retarder le départ de l'épreuve d'une vingtaine de minutes, le temps que les averses s'estompent. Dans des conditions aussi imprévisibles, certains regards se tournent vers Jack Miller, 14e sur la grille, et qui avait triomphé des éléments à Assen pour s'offrir son premier succès en MotoGP.
Lorenzo premier leader éphémère
Lorenzo premier leader éphémère
18/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

À l'extinction des feux, Lorenzo bondit depuis sa troisième place pour plonger en tête dans le premier virage. Il est suivi dans sa tâche par Márquez, mais les deux hommes ne vont pas résister longtemps en tête de course.
Rossi mène la danse
Rossi mène la danse
19/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Le premier tour est en effet particulièrement disputé, puisque Dovizioso reprend temporairement la première place, avant de voir Rossi lui filer sous le nez au moment d'en finir avec la première boucle !
Duel d'Italiens aux avant-postes
Duel d'Italiens aux avant-postes
20/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est pourtant son coéquipier Iannone qui va représenter la plus importante menace du numéro 46 durant la majeure partie de l'épreuve. Sixième sur la grille, le numéro 29 joue des coudes avec le pilote Yamaha, et les deux hommes s'échangent à de nombreuses reprises leurs positions.
Les Honda en délicatesse
Les Honda en délicatesse
21/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Pour les pilotes Honda, c'est plus compliqué. Un écart se creuse avec le deuxième groupe mené par Crutchlow. En manque d'adhérence, l'Anglais va devoir renoncer sur chute. Márquez, lui, a plus de chance : si le Champion 2016 se retrouve également au sol, il peut repartir et finir l'épreuve à la 11e place.
Rossi persiste et signe en tête de course
Rossi persiste et signe en tête de course
22/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Devant, le trio de tête transalpin poursuit sa route. Si Dovizioso a certes repris l'ascendant sur Iannone, Rossi semble en revanche intouchable devant...
Dovizioso récupère la tête dans le money time !
Dovizioso récupère la tête dans le money time !
23/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Mais tout est remis en question à cinq tours de l'arrivée ! Rossi part large au premier virage et ouvre grand la porte à Dovizioso, qui n'attend pas une seconde invitation pour s'y engouffrer !
Ça valait le coup d'attendre pour Dovi !
Ça valait le coup d'attendre pour Dovi !
24/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

C'est trop tard pour Rossi pour répliquer. Le pilote Yamaha va même lâcher plusieurs secondes à son compatriote de chez Ducati, qui vogue ainsi vers sa deuxième victoire en MotoGP, après celle obtenue plus de sept ans plus tôt à Silverstone !
Lorenzo chante sous la pluie
Lorenzo chante sous la pluie
25/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Derrière les deux Italiens, c'est finalement Lorenzo qui a le mieux tiré son épingle du jeu pour finir dans le top 3. Le Majorquin fait ainsi taire les critiques quant à son supposé manque de vitesse sous la pluie. Barberá termine pour sa part au pied du podium, décrochant ainsi son meilleur résultat dans la catégorie reine, et devance son coéquipier Loris Baz.
Rossi officiellement dauphin de Márquez
Rossi officiellement dauphin de Márquez
26/26

Photo de: Gold and Goose / Motorsport Images

Sa troisième place ne suffit pas en revanche à Lorenzo pour empêcher Rossi de finir deuxième du championnat. Car avec 28 points de débours et plus qu'une manche à disputer à Valence, la messe est dite. Dovizioso réalise en revanche la bonne opération du week-end, et gagne deux places au classement, repassant devant Crutchlow et Pedrosa.
partages
commentaires
Dovizioso "déterminé" mais prudent face à Márquez… et Viñales
Article précédent

Dovizioso "déterminé" mais prudent face à Márquez… et Viñales

Article suivant

EL1 - Dovizioso répond aux attentes, Márquez cinquième

EL1 - Dovizioso répond aux attentes, Márquez cinquième
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021