Rins : "Je peux essayer de partir avec Márquez en course"

Le pilote Suzuki a réalisé une bonne qualification sur le tracé du Sachsenring, et devrait faire partie des prétendants au podium lors de la course MotoGP.

Rins : "Je peux essayer de partir avec Márquez en course"

Oubliées les mauvaises qualifications qui handicapaient son début de course, depuis le Grand Prix des Pays-Bas Álex Rins semble avoir trouvé la recette miracle pour partir des deux premières lignes. Cela sera une nouvelle fois le cas, ce dimanche en Allemagne, avec une quatrième place sur la grille, qui peut lui permettre d’espérer rester dans la roue du favori de la course.

"Ça n'est pas si mal !" s’est-il exclamé lors de son point presse. "Je pense que nous aurions pu partir en première ligne, mais dans le dernier virage de mon dernier tour, j'ai dû récupérer la moto. Quand j'ai ouvert les gaz, j'ai perdu l'avant donc ça faisait un peu peur ! Deuxième ligne demain, avec le rythme que l'on a, ça va."

Lire aussi :

Le rythme, le pilote Suzuki l’a assurément, et pourrait être un prétendant, si ce n’est à la victoire, du moins au podium. L’un de ses points forts réside en la stabilité de sa GSX-RR, bien plus importante que les autres machines du plateau sur ce tracé. "La moto est très stable. Nous avons travaillé dur vendredi pour avoir une bonne stabilité, donc je suis content", a-t-il confirmé.

Cette stabilité lui permet de conserver ses pneus, mais elle ne fait pour autant pas tout selon lui, et son style de pilotage, qu’il qualifie de "fin" joue également. "J’aime piloter de manière fine. Par exemple en fin de course, le niveau d’usure de mes pneus est meilleur que Mir, nous détruisons moins les pneus. Je pense que cela peut nous aider, mais cela dépend de qui sera dans le groupe et des dépassements. Si c’est une course rapide je pense que cela pourra nous aider."

Néanmoins, des interrogations existaient encore hier, notamment sur le choix de pneumatiques à effectuer. "C'est entre le hard et le soft. En EL4 j'ai utilisé le soft et honnêtement, il fonctionnait mieux qu'hier. Nous allons devoir bien vérifier avec les gars de Michelin et les ingénieurs et nous aurons une idée claire." De même, la stratégie de course n’était pas encore totalement mise au point, mais l’idée de rester avec Marc Márquez, ultra favori de ce GP, semble le chemin pris.

Lire aussi :

"Nous devons encore réfléchir à la stratégie d’ici demain, elle n’est pas encore claire", a-t-il expliqué. "Nous devons bien partir et essayer de faire notre course. Marc part normalement bien, donc il peut être premier et je peux essayer de partir avec lui. Quartararo et [Vinales] partent bien maintenant donc je ne sais pas comment ils partiront demain, ils ont aussi le rythme, ce que n’ont pas ceux de derrière. Je me réfère aux deux ou trois qui sont derrière nous." Le pilote Suzuki craint en effet que certains ne fassent "bouchon" entre Márquez et le reste du peloton, et va tout faire pour l’éviter : "Cela sous-entend prendre un bon départ et essayer de casser le groupe, faire en sorte que quelqu’un avec un moins bon rythme ne se mette devant."

Les deux premières lignes de la grille de départ :

P. # Pilote Moto Écart
1 93 Spain Marc Márquez Honda  
2 20 France Fabio Quartararo Yamaha 0.205
3 12 Spain Maverick Viñales Yamaha 0.211
4 42 Spain Álex Rins Suzuki 0.336
5 43 Australia Jack Miller Ducati 0.495
6 35 United Kingdom Cal Crutchlow Honda 0.662

Avec Michaël Duforest

partages
commentaires
Ducati ne visera pas le podium en course

Article précédent

Ducati ne visera pas le podium en course

Article suivant

Petrucci et Mir se renvoient la balle après un incident "étrange"

Petrucci et Mir se renvoient la balle après un incident "étrange"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021