Fin de série pour Rins, qui doit se contenter de la dixième place

Le pilote espagnol a vécu un week-end difficile dans la Sarthe, et bouclé la course à la dixième place, loin de ses objectifs initiaux.

Fin de série pour Rins, qui doit se contenter de la dixième place

Après deux podiums, à Austin puis à Jerez, qui l'avaient propulsé à la deuxième place du championnat à un petit point seulement de Marc Márquez, Álex Rins aura finalement déchanté sur le circuit du Mans ce week-end. Le GP de France a globalement été difficile pour Suzuki, avec de nombreuses chutes, mais aussi une incapacité de bien lire l'évolution des conditions météo (comme beaucoup de ses concurrents).

Ce fut flagrant le samedi, où ses deux pilotes sont restés scotchés en Q1 et n'ont pas eu la chance d'aller défendre leurs intérêts plus en avant dans la séance qualificative. Joan Mir et Rins ne figuraient en effet qu'aux 18e et 19e positions respectivement samedi soir. Pas l'idéal au moment d'aborder une course disputée dans des conditions incertaines, qui plus est avec la tâche ardue de devoir tailler la route dans le trafic, avec le risque de collision que cela implique sur une piste à la faible adhérence.

Lire aussi :

Des problèmes au freinage

L'épreuve a d'ailleurs été expéditive pour Mir, qui a chuté dès le tour de chauffe en voulant éviter la Ducati de Karel Abraham en perdition devant lui. Rins, pour sa part, a eu un peu plus de chance, mais partait de trop loin pour espérer mieux qu'une dixième place à l'arrivée, loin de ses objectifs du début de week-end. Un résultat qui n'est pas sans influence, négative, sur son classement au général. "Nous sommes arrivés ici seconds du championnat, désormais nous sommes troisièmes, mais ce n’est pas un problème, d’autres courses vont arriver", constatait-il, déçu et on le comprend, à l'issue de la course. "[Ce fut un] Week-end très difficile pour nous, [surtout le] samedi où nous avons fait une très mauvaise stratégie."

Voir aussi :

Mais au-delà de la course en peloton qu'il a été contraint de mener, l'Espagnol a pointé du doigt un secteur défaillant au niveau de sa machine, et correspondant aux phases d'approche des virages. Un biais qui n'a pu être effacé au cours du week-end : "Je pense que vendredi et aujourd’hui, j’en attendais un peu plus. J’ai commencé la course très concentré, avec beaucoup d’espoir, mais le problème était plus ou moins le même qu’en essais : il nous manque quelque chose dans la première partie des virages, au moment où nous utilisons les freins", a-t-il ainsi expliqué.

"Lorsque j’essaye d’avoir plus de vitesse en passage en courbe, je perds l’avant. C’est bizarre car l’an dernier nous avons eu le même problème et les motos sont plus ou moins les mêmes. L’année prochaine nous devrons essayer d’effectuer certains changements sur la moto. Nous devons résoudre cela, car l’an passé c’était la même chose, et continuer à travailler."

Un problème qui semblait cependant renvoyer aux caractéristiques du Circuit Bugatti, et surtout au niveau du grip, très faible, qui a été observé tout le week-end sur le tracé sarthois : "Je sens plus [ce problème] sur cette piste que sur d’autres, peut-être en raison des basses températures, des virages, je ne sais pas", tentait d'expliquer Rins, désormais relégué à 20 points de Márquez au championnat. Le numéro 42 essayera sans doute de réagir lors de la prochaine manche, au Mugello, sur un circuit où les Suzuki avaient bien réussi à tirer leur épingle du jeu l'an dernier, et où elles avaient fini quatrième et cinquième.

Avec Charlotte Guerdoux

partages
commentaires
Positif après Le Mans, Lorenzo veut se rapprocher au Mugello

Article précédent

Positif après Le Mans, Lorenzo veut se rapprocher au Mugello

Article suivant

Mir : "J'ai chuté quatre fois ce week-end et je ne sais pas pourquoi"

Mir : "J'ai chuté quatre fois ce week-end et je ne sais pas pourquoi"
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021