Rins vise un cinquième podium 2018 pour battre Zarco

La dernière épreuve de la saison MotoGP 2018 met en jeu la cinquième place au championnat des pilotes, entre Álex Rins (Suzuki factory) et Johann Zarco (Tech 3 Yamaha).

Rins vise un cinquième podium 2018 pour battre Zarco
Alvaro Bautista, Angel Nieto Team, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Marc Marquez, Repsol Honda Team, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, Jorge Lorenzo, Ducati Team
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Podium : le vainqueur Marc Marquez, Repsol Honda Team, le deuxième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, le troisième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Le deuxième, Alex Rins, Team Suzuki MotoGP, le troisième, Johann Zarco, Monster Yamaha Tech 3
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP
Alex Rins, Team Suzuki MotoGP

Arrivant en cinquième position du classement général à Valencia derrière Márquez, Dovizioso, Rossi et Viñales, Álex Rins a pour objectif de conclure sa saison dans la même position, en résistant à la tentative de Johann Zarco - à égalité de points avec lui - de reprendre le dessus sur la dernière épreuve de la saison.

Si le Français a renoué avec le podium lors de la dernière épreuve en date, en Malaisie, Rins a fait encore mieux, se classant deuxième derrière Márquez, et prouvant que la Suzuki est décidément une moto capable de grands résultats lorsque les courses sont disputées avec régularité et vierges de chutes.

La seconde place de Rins à Kuala Lumpur était sa meilleure position à l'arrivée avec celle obtenue à Assen et marquait son quatrième podium de la saison. Extrêmement rapide lui aussi lors des derniers GP avec la Suzuki, son équipier Andrea Iannone n'a en revanche inscrit des points - certes significatifs avec la seconde place australienne - que sur l'une des quatre dernières épreuves en date. Plus que de performance pure, il est donc question de régularité pour Suzuki, qui désire achever sa saison avec un solide résultat d'ensemble, même si sa quatrième place au championnat du monde par équipes n'est pas menacée, pas plus que cette même position au tableau des constructeurs.

Lire aussi:

"Sincèrement, avant de débuter la saison, je pensais que nous pourrions peut-être être très forts avec la Suzuki et de bonnes courses, des podiums", déclare Rins. "Mais la chose la plus importante est que depuis Misano, nous avons été constants et toujours dans le Top 6, ce qui est très bon pour nous, pour moi et la Suzuki."

83 des 149 points de Rins (55%) ont en effet été signés depuis Misano, en six courses ; le total restant de 66 points ayant été collecté sur les 11 premières épreuves de la saison.

"Nous sommes à un bon niveau et nous battons avec les meilleurs, en haut. Il nous faut continuer le travail de cette manière l'an prochain. La première partie de saison fut un peu irrégulière pour nous, avec beaucoup de chutes, mais j'ai appris comment terminer les courses. Je pense que nous sommes désormais en bonne voie."

Dans une telle dynamique positive, Rins se verrait donc bien continuer sans problème pendant encore quelques semaines, malgré la très éprouvante saison qui s'achève !  

"Il y a beaucoup de courses pendant la saison, mais dans mon cas, quand je suis sur le podium ou que je termine proche du top, je ne souhaite pas que ça se finisse ! En ce qui me concerne, on peut donc faire encore trois ou quatre courses maintenant !", annonce-t-il en plaisantant. "Nous avons besoin de vacances et de nous reposer mais ça ne serait pas un problème pour moi."

Avant cela, il lui faudra cependant, comme ses camarades, rester sur le tracé de Valencia au terme de ce week-end pour les premiers essais d'intersaison au cours desquels équipes et pilotes prendront leurs marques avec leur package 2019 et travailleront d'arrache-pied. Ils seront bien entendu à suivre avec nos reporters sur Motorsport.com.

partages
commentaires
Pour Espargaró, Valence sonne la fin du calvaire de 2018
Article précédent

Pour Espargaró, Valence sonne la fin du calvaire de 2018

Article suivant

EL2 - Petrucci le plus rapide sous l'averse

EL2 - Petrucci le plus rapide sous l'averse
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021