Rins voit que Márquez le prend plus au sérieux

À sa colère quand il se fait battre ou ses tentatives d'intimidation, le pilote Suzuki comprend que Márquez le considère comme un rival et en est flatté.

Rins voit que Márquez le prend plus au sérieux

Victorieux deux fois la saison passée, Álex Rins a senti qu'il a passé un cap en observant la manière dont Marc Márquez se comporte avec lui. Un changement s'est opéré l'été dernier, notamment après qu'il l'a battu sur la ligne d'arrivée à Silverstone. S'il l'avait déjà devancé quelques fois précédemment, c'était la première fois que le pilote Suzuki y parvenait à la régulière, sans avoir eu à compter sur une chute ou un abandon du #93. Lors de ce Grand Prix de Grande-Bretagne, alors que Márquez accueillait un nouveau rival dans la liste des duels endiablés qu'il a récemment eu à mener, Rins a eu le dernier mot, lui arrachant la victoire à la photo finish.

Lire aussi :

"Pour moi, Marc est l'homme à battre. La rivalité est très élevée. En 2019, déjà, j'ai passé plus de moments en piste avec lui et il est clair que quand il gagne ou qu'il termine devant moi, je finis la course en étant un peu énervé. Je veux le battre, mais c'est pareil pour lui : je me souviens que quand je l'ai battu à Silverstone, il était en colère, vraiment très en colère", témoigne Rins auprès du site officiel du MotoGP.

Quelques semaines plus tôt, un autre épisode, qui s'est joué cette fois en dehors de la course, lui avait mis la puce à l'oreille. "Marc est vraiment bon sur l'aspect mental : il joue beaucoup avec tous les autres pilotes. Par exemple, la course de Brno l'année dernière me vient à l'esprit", raconte-t-il. "J'étais en train de faire un tour rapide, il a regardé derrière lui, m'a vu, a ouvert la ligne mais pas trop. J'étais sur la trajectoire sèche et je l'ai touché, j'ai perdu mon tour mais j'ai continué à pousser. Finalement, dans la dernière chicane, avant d'entrer dans le gauche, il m'a dépassé en restant très proche de moi, on était si proches qu'on pouvait tomber, et puis il est entré au stand."

"Ce moment me vient à l'esprit, c'est là que j'ai su que Marc me considérait comme l'un de ses rivaux", poursuit-il au sujet d'un épisode qui avait fait couler beaucoup d'encre l'été dernier, Márquez exprimant une version très différente des faits. "J'aime ça", retient cependant Rins, "parce que ça signifie que je fais du bon boulot. Marc est un pilote incroyable, il gagne beaucoup de courses, beaucoup de championnats, et s'il pense à moi comme à un de ses rivaux, cela signifie que je me bats contre lui."

"Pas imbattable" pour Lorenzo

Ceux qui parviennent à battre Marc Márquez à la régulière sont de plus en plus rares, alors que le champion espagnol affine toujours plus des capacités frôlant déjà la perfection. S'il s'est heurté à un mur lorsqu'ils ont fait équipe chez Honda, Jorge Lorenzo possède toutefois cette expérience grâce à deux des victoires qu'il a conquises avec Ducati, lors des Grands Prix de Catalogne (son dernier hat trick) et d'Autriche 2018. Envisager de le battre au championnat est toutefois une autre paire de manche, le défi n'ayant été relevé qu'une seule fois, là aussi par Lorenzo, aidé par des erreurs de son compatriote.

Lire aussi :

"Bien entendu, Marc est favori, car il est le Champion du monde en titre et il a gagné six titres en sept ans. Cela ne fait aucun doute, cependant il n'est pas imbattable", assure le Majorquin. "En sept ans il a gagné six titres. C'est incroyable ! Personne ne l'a jamais fait, personne n'a gagné pendant sa saison rookie et je pense que personne n'a gagné six titres sur sept. Bien sûr, il est incroyable. Il a un talent naturel, il est ambitieux, il n'a pas peur de tomber. Il est difficile à égaler, mais comme tout sportif dans le monde il a aussi des points faibles. Et puis il ne s'agit pas uniquement du pilote, il s'agit aussi de la moto et je crois qu'il y a d'autres grands talents en MotoGP."

"Je l'ai fait en 2015, Dovizioso est passé tout près de le faire en 2017 quand personne ne s'y attendait et Fabio [Quartararo] s'est battu face à lui dans de nombreuses courses pendant sa saison de rookie. Cela signifie que si Marc ou Honda rencontre des soucis, les autres pilotes et les autres constructeurs peuvent parfaitement les battre", souligne Lorenzo.

partages
commentaires
Rivola est rassuré par la fiabilité de l'Aprilia RS-GP à Misano
Article précédent

Rivola est rassuré par la fiabilité de l'Aprilia RS-GP à Misano

Article suivant

Petrucci rejoint Tech3 pour 2021, Oliveira va chez KTM

Petrucci rejoint Tech3 pour 2021, Oliveira va chez KTM
Charger les commentaires
Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ? Prime

Suzuki déjà en retard dans la quête de son nouveau patron MotoGP ?

Après avoir pris la décision de ne pas remplacer Davide Brivio début 2021 et n'avoir par la suite pas réussi à aider Joan Mir à défendre son titre, Suzuki est aujourd'hui à la recherche d'un nouveau team manager. Mais quelle que soit la personne que Shinichi Sahara nommera pour la suite, il est peut-être déjà trop tard pour convaincre le Champion du monde 2020 de rester.

MotoGP
23 nov. 2021
Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes Prime

Quand les enjeux financiers engendrent l'agressivité des jeunes pilotes

La pression à laquelle sont soumis les espoirs de la moto est à la source d'une agressivité qui inquiète de plus en plus. Restreindre la participation au Championnat du monde aux pilotes âgés de 18 ans suffira-t-il à endiguer les manœuvres souvent désespérés des jeunes qui rêvent du MotoGP ?

MotoGP
3 nov. 2021
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

MotoGP
26 oct. 2021
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021