Rins/Zarco : "manœuvre stupide" pour l'un, "sous contrôle" pour l'autre

Protagoniste malheureux de leur passe d'armes du second tour du GP des Pays-Bas et condamné par la suite à une course difficile, Álex Rins digère mal la manœuvre jugée agressive de Johann Zarco.

Rins/Zarco : "manœuvre stupide" pour l'un, "sous contrôle" pour l'autre

Le pilote Suzuki Álex Rins a déclaré qu'une "manœuvre idiote" de Johann Zarco a "détruit" son Grand Prix des Pays-Bas, alors qu'il a été forcé de remonter depuis la dernière place après avoir fait une excursion hors-piste lors d'un dépassement du français.

Rins et Zarco se battaient pour la cinquième place au deuxième tour du GP des Pays-Bas, sur le tracé d'Assen, lorsque le pilote Pramac a observé une manœuvre agressive par l'intérieur en courbe. Le pilote Suzuki a été légèrement bousculé par Zarco et a dû poursuivre sa trajectoire dans les graviers, passant de la quatrième à la dernière place. Rins a ensuite été contraint de pousser pour remonter jusqu'à une méritante onzième place mais nourrit de grands regrets, estimant avoir disposé du rythme nécessaire pour signer le podium, comme l'a finalement fait son équipier Joan Mir.

 

L'incident a fait l'objet d'une enquête par les commissaires mais aucune sanction n'a été prise contre le dauphin de Fabio Quartararo au championnat.

"Que s'est-il passé avec M. Johann ? Je pense que tout le monde l'a vu", a commenté Rins, amer après la course. "Très, très malchanceux. Si je n'avais pas été là, peut-être qu'il serait allé large. Je ne m'attendais pas à ce dépassement et le problème est que son aileron a touché mon bras et que je l'avais en bas de mon bras. La seule chose à faire était donc de relever la moto pour l'éviter. Je suis allé sur le gravier, passé en dernière position et ai essayé de récupérer un peu de temps plus tard. Et [j'ai] été très malchanceux parce que les temps au tour étaient bons, le rythme était là ; pas pour gagner, mais pour finir dans le top 3, top 4. Mais il a détruit notre course…"

Lire aussi :

Régulier chez Zarco, selon Rins

Rins estime que ce type d'agression est courant chez Zarco depuis ses débuts en MotoGP en 2017 et estime qu'il s'agissait là d'une "manœuvre idiote" de celui qui a rallié l'arrivée quatrième.

"Depuis qu'il est arrivé en MotoGP en 2017, il est tellement agressif dans les dépassements", se plaint l'Espagnol. "Je veux dire, c'était une manœuvre idiote parce qu'il est là à se battre pour le championnat du monde. Donc, imaginez si nous nous étions accidentés ensemble : je veux dire [cela n'a] aucun sens".

Zarco a de son côté estimé que sa manœuvre de dépassement était "entièrement sous contrôle" et n'a pas réalisé que Rins était sorti du circuit.

"Je ne lui ai pas parlé et je ne savais pas qu'il était mécontent", a déclaré Zarco en réponse aux commentaires de Rins, sans présenter d'excuses ouvertement. "Oui, on a eu un contact mais ce n'est pas un virage facile et à ce moment de la course, je voulais rester avec le groupe de tête et les virages 9 et 10 étaient mes points forts. J'ai même essayé de doubler Viñales à cet endroit mais il était un peu plus rapide. Je suis sorti large. Avec Rins, on a eu un contact mais ce n'est pas facile de rester à l'intérieur en attaquant à cet endroit. Clairement, c'était totalement sous contrôle et je ne sais pas ce qui s'est passé, s'il est totalement sorti de la piste ou pas."

"Pour moi, à ce moment, j'étais plutôt content de l'avoir doublé et que personne ne nous double ensuite. Quelqu'un comme Mir aurait vraiment pu revenir vite parce qu'il double rapidement. Je ne lui ai pas parlé mais comme je l'ai dit, les gens peuvent venir me voir s'ils ont besoin de parler. C'est ce que je fais quand j'ai besoin de quelque chose et je suis certain qu'on peut le faire aussi avec Rins."

Avec Vincent Lalanne-Sicaud

partages
commentaires
Aprilia espère "convaincre" Maverick Viñales pour 2022

Article précédent

Aprilia espère "convaincre" Maverick Viñales pour 2022

Article suivant

Stats - Fabio Quartararo fait déjà mieux qu'en 2020

Stats - Fabio Quartararo fait déjà mieux qu'en 2020
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021