Les risques toujours pris par Márquez étonnent Lorenzo

Jorge Lorenzo pensait que Marc Márquez se serait calmé après sa blessure de 2020, pourtant le Catalan a conservé son style incisif et spectaculaire.

Les risques toujours pris par Márquez étonnent Lorenzo

Le style spectaculaire de Marc Márquez n'étonnait plus personne au moment où, en juillet 2020, il entamait sa huitième saison en MotoGP, en ayant déjà remporté six. Dompteur incomparable de la Honda RC213V, l'Espagnol a su à la fois s'approprier une machine qui, au fil du temps, a causé bien des difficultés aux autres pilotes du groupe, mais aussi imposer un style très physique qui a changé la donne dans la discipline.

Ses sauvetages étaient devenus des rendez-vous incontournables, notamment lors des séances d'essais libres où il cherchait la limite en vue de la course, et ses attaques le dimanche en ont fait trembler plus d'un au cours de sa carrière, contribuant grandement à un palmarès majeur tandis que les contre-coups furent finalement peu nombreux. Mais c'est précisément en livrant une attaque impressionnante à Jerez, après être sorti de la piste alors qu'il menait la course, que Márquez a été rappelé à l'ordre avec un highside dans lequel il a encaissé 26 g. S'il a pensé pouvoir dépasser sa blessure du bras pour opérer un retour à la compétition là aussi spectaculaire, en quelques jours à peine, ce fut la tentative de trop et des mois de convalescence allaient suivre.

De retour à la compétition au printemps, le pilote espagnol a vite compris qu'il n'avait pas encore retrouvé toute sa condition physique et il a souvent expliqué avoir besoin de doser son investissement sur la moto. Pourtant, on aurait pu s'attendre à ce qu'il se limite encore bien plus qu'il ne le fait, lui qui a malgré tout réussi à se battre plusieurs fois pour la victoire et à retrouver le sommet au Sachsenring. Márquez est toujours bel et bien celui que l'on connaissait, toujours aussi incisif dans ses confrontations directes comme ce fut le cas en Aragón dimanche dernier où il a multiplié les attaques sur le leader durant les quatre derniers tours, sans se ménager. Pour Jorge Lorenzo, son ancien coéquipier, c'est l'élément le plus surprenant dans ce retour.

"C'est très spécial avec Marc, parce qu'il est le plus rapide, le plus fort physiquement et techniquement, et aussi celui qui prend le plus de risques", observe le Majorquin au micro du site officiel du MotoGP. "Ça a toujours été le cas, alors que normalement c'est l'inverse : en théorie, ceux qui sont au top prennent moins de risques que ceux qui sont derrière. Mais il est le meilleur techniquement et celui qui prend le plus de risques. Ça a toujours été comme ça, et c'est la raison pour laquelle il subit des chutes qui normalement sont énormes. On peut se souvenir de celle du Mugello en 2013 ou en Moto2… Des chutes énormes et spectaculaires."

"Normalement, il a eu de la chance avec ses blessures, mais une blessure très rude a fini par arriver l'année dernière. Celle-ci était énorme. Tout le monde s'attendait à ce qu'il se calme, mais il ne s'est pas calmé, il continue à prendre beaucoup de risques. C'est dingue, j'en suis très surpris parce que je m'attendais à ce qu'il se calme et devienne un pilote beaucoup plus conservateur et cérébral. Il va toujours à fond et prend toujours d'énormes risques."

Lire aussi :

Il a beau estimer être devenu "un pilote normal", ce qu'il réalise chaque week-end tend à prouver le contraire. En 11 courses, Márquez a connu quatre abandons sur chutes et, sur l'ensemble du championnat, le nombre de ses accidents est à ce jour le plus élevé du plateau en dépit de deux Grands Prix manqués. Cela aussi témoigne du fait qu'il ne se préserve finalement pas tant que ça, outre ses résultats, plus qu'honorables au vu de sa condition physique.

"Je pense que sans cette chute, il serait devenu champion en 2020 et 2021, mais cette chute a changé sa carrière. Pour le moment, [elle a changé] ces deux années ; attendons de voir ce qui se passera à l'avenir. Je crois que petit à petit, s'il est patient et s'il ne se blesse pas à nouveau, il va retrouver sa forme", estime Jorge Lorenzo. "Mais il est certain que cette blessure a été très mauvaise pour lui et pour sa carrière. Techniquement, physiquement et mentalement, il est le meilleur et celui qui prend le plus de risques, alors un pilote comme ça est très dur à battre."

partages
commentaires

Voir aussi :

Zarco veut s'inspirer de Bagnaia, un "exemple parfait" pour Misano

Article précédent

Zarco veut s'inspirer de Bagnaia, un "exemple parfait" pour Misano

Article suivant

EL1 - Viñales place son Aprilia en tête avant l'arrivée de la pluie

EL1 - Viñales place son Aprilia en tête avant l'arrivée de la pluie
Charger les commentaires
Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021