Rossi s'attend à une rude bataille pour le podium

Alors qu'il figure sur la première ligne de la grille pour la première fois de la saison, le pilote italien pense qu'un troisième podium consécutif cette saison est loin d'être acquis.

Il l'avait annoncé dès la première journée passée à Austin, et il ne nous avait donc pas menti : oui, cela va clairement mieux pour Valentino Rossi, qui a renoué lors des qualifications du Grand Prix des Amériques avec la première ligne de la grille de départ. Pareil événement ne s'était plus produit depuis la dernière manche de la saison 2016, à Valence !

Alors que le Docteur s'était montré dès vendredi satisfait des progrès réalisés sur sa moto en matière d'équilibre, mais aussi plus à l'aise suite au recours à un pneu à la carcasse plus souple, celui-ci s'est félicité d'avoir enfin pu participer à une séance de qualifications au déroulé plus "traditionnel" dira-t-on, que ceux observés lors des deux premières courses de la saison, à Losail puis à Termas de Río Hondo. "Au final c'est la première séance de qualifications de la saison", résume très bien le numéro 46. "Au Qatar et en Argentine, nous avons eu de la pluie. C'était donc très important de cerner le potentiel de la moto dans les 15 minutes [de la séance]."

Trop de trafic pour signer un tour propre

En pleine confiance, Rossi a pourtant cru que l'opportunité de claquer un tour rapide n'allait pas se présenter à lui lors des qualifications, la faute à un trafic important sur le tracé d'Austin. "Je me suis bien senti avec la moto, et je savais que si j'avais un tour clair, je pouvais obtenir une bonne position", explique-t-il. "Mais il y a eu beaucoup de trafic, et c'était difficile de dresser des stratégies car nous n'avions pas suffisamment de temps. Cela a donc été difficile d'avoir un tour clair, et j'ai été chanceux de pouvoir passer sous le drapeau pour une poignée de secondes, et le dernier tour a été bon."

Petit à petit, l'Italien revient donc dans le jeu face à ses deux principaux adversaires au championnat, Maverick Viñales et Marc Márquez. C'est d'ailleurs avec ces deux hommes qu'il partagera la première ligne dimanche et tentera de se mêler à la lutte pour la victoire, même si l'obtention d'un podium constituerait déjà un premier point positif, après ceux décrochés au Qatar et en Argentine, qui lui valent d'occuper pour l'heure la deuxième place du championnat. "Démarrer depuis la première ligne est toujours important", reconnaît le transalpin, qui reste sur ses gardes. "Je vais donc essayer d'accrocher Márquez et Viñales devant, mais tout en prenant garde à Dani Pedrosa et Johann Zarco qui devraient avoir un bon rythme demain. Je m'attends à une dure bataille pour le podium dimanche." 

Pour ce faire, Rossi devra donc dompter ses adversaires, mais aussi les conditions de piste, qui lui ont déjà valu quelques déclarations vendredi en raison des nombreuses bosses qui jalonnent la piste texane et déstabilisent les motos.

Mais cette fois-ci, ce sont les conditions météo, et plus précisément la fraîcheur de l'air (le mercure n'a pas dépassé les 17°C samedi), causes de nombreuses chutes dans la matinée notamment, qu'a pointées du doigt le pilote Yamaha. "Ce matin c'était un cauchemar, car les conditions étaient délicates, et cela a eu un effet très néfaste sur les pneus, donc nous espérons avoir de meilleures conditions demain, et surtout moins de vent, moins de vent froid, et nous verrons bien ce que ça donne."

Selon les prévisions, les conditions climatiques devraient être plus favorables au moment de la course, avec le retour du soleil et une température qui devrait avoisiner les 22°C. 

 

Polo Yamaha Valentino Rossi
Polo Yamaha Valentino Rossi, en vente sur Motorstore.com
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries MotoGP
Événement GP des Amériques
Sous-évènement Qualifications
Circuit Circuit of the Americas
Pilotes Valentino Rossi
Équipes Yamaha Factory Racing
Type d'article Réactions