Rossi s'attendait à être plus rapide ce vendredi

Présent en fond de classement à l'issue des deux séances d'essais libres de vendredi au GP d'Italie MotoGP, Valentino Rossi s'attendait forcément à mieux figurer.

Rossi s'attendait à être plus rapide ce vendredi

Contrairement aux trois autres Yamaha engagées en MotoGP, Valentino Rossi n'est pas parvenu à se placer dans le top 10 à l'issue de cette journée du vendredi au Mugello. Le pilote italien n'a pas réussi à trouver de bonnes sensations avec sa YZR-M1. C'est donc avec la 18e place au classement combiné qu'il termine son vendredi. Il faut maintenant profiter de la soirée pour déchiffrer les raisons de ces difficultés, afin de revenir en meilleure forme demain matin.

Lire aussi :

"Maverick est rapide, cet après-midi il a trouvé une bonne direction. Quartararo et Maverick sont très rapides, Franco un peu moins mais il est dans le top 10. Pour moi, je suis lent dans les virages, je n'ai pas le rythme, je n'ai pas assez de sensations pour être rapide et aujourd'hui nous avons souffert. Nous allons donc essayer de changer des choses pour demain."

Alors qu'il a affiché ce jeudi des ambitions de podium, le Docteur ne s'attendait forcément pas à éprouver pareilles difficultés ce vendredi. Mais si la position brute peut s'expliquer par le caractère très serré du plateau MotoGP version 2019, le fait d'être moins rapide qu'il y a douze mois ne peut pas être source de satisfaction...

"Je m'attendais à être meilleur honnêtement, mais c'était une journée difficile, ce matin déjà mais aussi cet après-midi, je n'avais pas assez de rythme, je ne suis pas rapide. Je ne me sens pas à l'aise avec la moto, je n'arrive pas à très bien piloter, je suis plus lent que l'an dernier... Nous sommes aussi tous très proches, et c'est pour cela que ma position est très mauvaise. Il faut que nous essayons quelque chose ce soir, et que nous essayons de comprendre ce qu'il nous faut pour être meilleurs demain."

San Donato, une "sacrée émotion"

Même au bout d'une journée difficile, rouler sur le Mugello reste une expérience unique pour un pilote de moto, avec en particulier l'arrivée en bout de ligne droite des stands, à San Donato. Présent en catégorie reine depuis 2000, Valentino Rossi peut ainsi se faire le témoin privilégié de l'évolution des machines tout au long des ères, des 500cc aux MotoGP modernes...

"C'était un peu différent avec la 500cc, bien sûr, la différence principale était dans la vitesse ! Avec une MotoGP, c'est plus effrayant, car vous arrivez un peu plus vite. Du coup, vous sautez un peu avec les deux pneus. Mais avec la 500cc, c'était plus difficile au niveau des wheelings, car on n'avait pas la technologie. Il fallait contrôler avec l'accélérateur, maintenant avec les motos et les ailerons, c'est un peu mieux, mais ça fait plus un saut. C'est toujours effrayant et c'est toujours une sacrée émotion !"

partages
commentaires
Zarco, une chute mais beaucoup d'espoirs

Article précédent

Zarco, une chute mais beaucoup d'espoirs

Article suivant

Lorenzo adapte son style à défaut d'être "explosif" sur un tour

Lorenzo adapte son style à défaut d'être "explosif" sur un tour
Charger les commentaires
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021
Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi Prime

Pourquoi Yamaha risque de perdre Valentino Rossi

En sa qualité de patron d'équipe, Valentino Rossi va entrer de façon imminente dans une nouvelle ère dans sa carrière, et celle-ci aura une influence considérable sur un certain nombre de pilotes et d'équipes du championnat. Mais c'est précisément chez Yamaha que se fera sentir l'un des plus gros impacts car la marque joue un rôle central dans cet épisode et pourrait en conséquence perdre ses liens avec le Docteur.

MotoGP
23 juin 2021
Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité ! Prime

Donner ou prendre le sillage : entre aubaine, tolérance et nécessité !

Prendre le sillage d'un rival pour gagner en performance... ou être celui qui est accroché et donne, de son plein gré ou non, un avantage à un concurrent. Le sujet n'a pas pas fini de faire parler, mais crée en tout cas des dynamiques intéressantes entre les pilotes du plateau MotoGP.

MotoGP
10 juin 2021
Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ? Prime

Éligibilité aux concessions techniques : le remède pour Honda ?

Aveu d'échec mais coup de pouce possiblement bienvenu : l'éligibilité à des concessions en MotoGP peut être vue de plusieurs manières, comme en témoignent les réactions de Marc Márquez et Pol Espargaró à cette évocation...

MotoGP
6 juin 2021
Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre" Prime

Lucio Cecchinello : "Ma récompense ? Le plaisir que je continue à prendre"

Toujours aussi passionné, mais aussi ancré dans la réalité, l'ancien pilote Lucio Cecchinello partage avec nous son regard sur les effets de la crise actuelle en MotoGP et la manière dont le championnat devrait selon lui évoluer.

MotoGP
28 mai 2021
Hervé Poncharal, taille patron Prime

Hervé Poncharal, taille patron

Patron du team Tech3 et président de l'IRTA, Hervé Poncharal est une figure incontournable du MotoGP. Aussi impliqué dans le sauvetage du championnat face à la crise sanitaire que touché par l'évolution de la planète, le Français a partagé avec nous son regard sur le monde.

MotoGP
26 mai 2021