Rossi s'attendait "à pire" en découvrant les surrégimes de Viñales

Valentino Rossi estime que les surrégimes de Maverick Viñales montrés par les images du MotoGP ne sont "pas si extrêmes", tandis qu'Aleix Espargaró rêve toujours de le voir rejoindre Aprilia, où il pourrait trouver un cadre plus chaleureux.

Rossi s'attendait "à pire" en découvrant les surrégimes de Viñales

La relation entre Maverick Viñales et Yamaha semble avoir atteint un point de non-retour au Red Bull Ring. L'Espagnol a été suspendu par son équipe pour le GP d'Autriche, en raison d'une utilisation inappropriée de son moteur au cours du GP de Styrie. Yamaha lui reproche des surrégimes qui auraient pu endommager le moteur, visibles dans les données du constructeur et que l'on peut déceler dans des vidéos publiées par le MotoGP.

Après avoir vu ces images, Valentino Rossi confirme que son ancien coéquipier a trop sollicité son moteur mais il reconnaît que l'ampleur de la polémique lui faisait craindre des images plus incriminantes pour Viñales. L'Italien se demande si ce n'était pas surtout l'épisode de trop dans une relation déjà très dégradée entre la firme d'Iwata et un pilote dont le départ était d'ores et déjà prévu pour la fin de saison.

Lire aussi :

"J'ai vu les images et je m'attendais à pire, dans le sens où il s'est rapproché du limiteur et qu'il y a eu deux ou trois surrégimes, mais je ne sais pas si [les images montraient] les moments importants", explique Rossi. "Ce n'est vraiment pas bien et il ne faut pas le faire, mais je ne trouve pas ça si extrême."

"C'est toujours difficile de comprendre ce qu'il se passe quand on n'est pas à l'intérieur, et même pas dans la même équipe", a ajouté le vétéran du plateau. "Peut-être qu'il y avait déjà des problèmes et des désaccords, et que c'est la goutte d'eau qui fait déborder le vase. C'est sûr que ce n'est pas bien, mais il y a peut-être quelque chose derrière."

Espargaró pense que Viñales n'aurait "aucun problème" chez Aprilia

Malgré les soupçons sérieux qui pèsent contre Maverick Viñales, un autre ancien coéquipier du #12, Aleix Espargaró, pense qu'il pourrait trouver un cadre plus propice s'il parvient à trouver un accord avec Aprilia, qui l'a convoité dès que son départ de Yamaha en fin de saison a été annoncé.

"Si Maverick finit chez Aprilia, il n'y aura aucun problème parce qu'il y a une excellente ambiance et qu'il se sentira mieux que jamais avec moi", estime le pilote catalan, resté proche de Viñales après leurs deux années passées ensemble chez Suzuki. Espargaró est toujours convaincu qu'Aprilia pourrait recruter Viñales malgré la controverse qui a éclaté cette semaine : "Je me dis que si Maverick était proche d'Aprilia la semaine dernière, il est proche d'Aprilia cette semaine. On fait tous des erreurs dans la vie et il n'est pas dans sa meilleure période."

Le constructeur de Noale pourrait donc offrir un cadre idéal à Viñales selon Espargaró, en fournissant exactement le même matériel au deux pilotes : "Je suis chez Aprilia depuis de nombreuses années et j'ai eu beaucoup de collègues qui disaient qu'ils n'avaient pas le même matériel que moi. Aprilia a des défauts, mais s'il y a une chose que je peux garantir, c'est que mes coéquipiers ont toujours la même chose que moi. Même si [Lorenzo] Savadori est un rookie, il a la même chose que moi."

Aleix Espargaró espère donc attirer Maverick Viñales alors que pendant plusieurs mois, c'est un autre ancien vainqueur qu'il souhaitait voir arriver, Andrea Dovizioso, en piste au guidon de l'Aprilia dans plusieurs séances d'essais depuis le printemps. Il peine à comprendre les réticences de l'Italien à faire son retour, d'autant plus qu'une opportunité se présentait ce week-end avec le forfait de Savadori.

"Il n'a pas arrêté de dire qu'il voulait faire son retour à la compétition, et je peux simplement dire qu'il a eu la possibilité de le faire. Je considère que Dovi est un pilote énorme, très courageux, et je m'attendais à ce qu'il relève le défi."

Lire aussi :

Avec Matteo Nugnes et Oriol Puigdemont

partages
commentaires

Voir aussi :

Quartararo : "Les sensations sont horribles" sous la pluie

Article précédent

Quartararo : "Les sensations sont horribles" sous la pluie

Article suivant

Zarco en confiance et inspiré par l'approche décomplexée de Martín

Zarco en confiance et inspiré par l'approche décomplexée de Martín
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021