L'erreur en EL3, "moment-clé" de la déroute de Rossi

Valentino Rossi devra partir 18e sur la grille de départ du GP d'Italie au Mugello. Une position lointaine qu'il explique en partie par une erreur en EL3.

L'erreur en EL3, "moment-clé" de la déroute de Rossi

Un début de week-end difficile a tourné au véritable calvaire pour Valentino Rossi. Alors que les trois autres Yamaha engagées en MotoGP se sont toutes retrouvées en Q2, le Docteur a souffert en Q1 et s'élancera finalement depuis la 18e position sur la grille de son Grand Prix à domicile.

C'est la première fois depuis le Grand Prix des Pays-Bas 2006 que Rossi ira placer sa machine frappée du numéro 46 sur un emplacement aussi lointain. Il s'était également qualifié 18e l'an dernier en Aragón mais avait gagné une place suite à des pénalités pour ses adversaires.

Lire aussi :

Pour Rossi, tout est allé de travers à partir des Essais Libres 3, où il n'est pas parvenu à décrocher l'une des dix places qualificatives directement pour la Q2 : "Malheureusement ce matin sur le tour crucial, j'ai fait une erreur au dernier virage. J'étais assez bon pour aller directement en Q2, c'était donc le moment-clé pour nous aujourd'hui. Après ça, en Q1, nous avons eu beaucoup de pilotes rapides, surtout Dovizioso et Pirro, donc je savais que ça allait être difficile", a-t-il expliqué au micro de BT Sport.

Difficile, cette séance de 15 minutes l'a été, Rossi terminant avec le huitième chrono sur 13 engagés. L'Italien a bien tenté de bénéficier d'une aspiration dans les longues lignes droites de Toscane, où sa Yamaha souffre particulièrement, mais rien n'y a fait. "J'ai essayé, mais déjà en EL4 j'avais plus de mal, je n'étais pas très fort. J'ai tenté d'utiliser le pneu, mais mon rythme n'était pas fantastique. Je savais que ça allait être difficile en Q1, puis j'ai attendu pour avoir une aspiration mais au final je me retrouve à partir vraiment en fond de grille."

Le pilote officiel Yamaha arrive tout de même à pointer du positif, puisqu'il est parvenu à améliorer ses sensations par rapport à la difficile journée de vendredi. Il s'attendait toutefois bien sûr à beaucoup mieux devant les Tifosi. "Sincèrement, je m'attendais à être plus fort, car l'an dernier c'était un bon week-end pour nous. Nous nous sommes améliorés à certains endroits, mais nous avons beaucoup de mal depuis hier. J'étais très loin, aujourd'hui ça va un peu mieux, nous avons un peu amélioré le rythme."

Nul doute que les fans du Docteur feront tout de même le déplacement et noieront le circuit dans une fumée jaune fluo lors du tour de chauffe, comme c'est désormais la tradition au Mugello !

partages
commentaires
Pour obtenir la pole, Márquez a pris les Ducati à leur propre jeu

Article précédent

Pour obtenir la pole, Márquez a pris les Ducati à leur propre jeu

Article suivant

Quartararo, énervé d'avoir manqué la pole mais content d'être 2e

Quartararo, énervé d'avoir manqué la pole mais content d'être 2e
Charger les commentaires
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021
Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022 Prime

Pourquoi Petronas n'a toujours pas de pilote pour 2022

Le verrouillage de Raúl Fernández par KTM et le peu de coopération de Yamaha font que le team Petronas SRT n'a pas encore pu annoncer de pilote pour la saison prochaine. Après avoir vu l'Espagnol lui échapper, l'équipe malaisienne porte son dévolu sur Marco Bezzecchi, mais lui aussi est en lien étroit avec un autre groupe.

MotoGP
10 août 2021
Le gentil géant qui manquera au MotoGP Prime

Le gentil géant qui manquera au MotoGP

Imaginer le MotoGP sans Danilo Petrucci, c'est envisager de perdre l'un des rares pilotes qui aient pu battre Marc Márquez au sommet de son art et un garçon aussi attachant que combattif.

MotoGP
26 juil. 2021
Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné Prime

Joan Mir, un Champion du monde bousculé mais pas résigné

Joan Mir croit en ses chances de conserver son titre en MotoGP, malgré une première moitié de saison en dessous de ses attentes. Motorsport.com a pu échanger avec le pilote Suzuki sur ses chances au championnat, le départ de Davide Brivio et la célébrité apportée par son sacre mondial en 2020.

MotoGP
23 juil. 2021
Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès Prime

Quartararo décrypte sa réussite : sérénité retrouvée et Yamaha en progrès

À la peine dans les dernières de la saison 2020, Fabio Quartararo a retrouvé le sommet et domine le championnat à mi-parcours. Motorsport.com s'est entretenu avec le Niçois pour évoquer sa nouvelle approche, sa progression et son arrivée dans l'équipe Yamaha factory, mais aussi les grandes difficultés de son coéquipier.

MotoGP
15 juil. 2021