Rossi espère avoir la confirmation des progrès accomplis en Argentine

Moins à l'aise que son coéquipier en ce début de championnat, le Docteur espère que le travail accompli sur le dernier Grand Prix en date portera ses fruits dès le début des essais au Texas.

Rossi espère avoir la confirmation des progrès accomplis en Argentine
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing, Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Maverick Viñales, Yamaha Factory Racing, Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing effectue un essai de départ
Valentino Rossi, Yamaha Factory Racing

Le début de saison a été marqué du sceau de Yamaha, qui a remporté les deux premières courses et a systématiquement placé ses deux machines officielles sur le podium. Il n'empêche que les victoires ont été remportées par Maverick Viñales, et que Valentino Rossi a quant à lui dû cravacher pour ne pas être trop distancé par son nouveau coéquipier.

Jusqu'à présent, l'Italien s'est plaint de difficultés avec le train avant de sa M1 en entrée de virage, un point sur lequel il espère avoir progressé lors de la dernière course en date. Mais c'est la piste qui rendra son verdict, demain, lors des premiers essais et, tant qu'il n'aura pas confronté sa moto au redoutable circuit texan, il préfère rester sur ses gardes.

"À mon avis, en Argentine on a compris certaines choses sur la moto et j'espère être un peu plus compétitif pendant les essais, ce sera assurément un objectif important. Ceci dit, j'attends de voir parce que, franchement, après le Qatar c'est déjà ce que j'espérais, or en Argentine j'ai eu un peu de mal pendant les essais", reconnaît-il.

"Il faut que l'on comprenne ici si ce que l'on a appris sur la moto en Argentine peut nous aider vendredi et samedi", anticipe le pilote italien, qui entend garder son cap : "Ce qui est important, c'est de rester concentré, de travailler comme ça et d'essayer d'être fort le dimanche à 14h."

"Vus de l'extérieur, les week-ends du Qatar et de l'Argentine ont peut-être semblé assez similaires, mais en réalité samedi matin, avant qu'il commence à pleuvoir, la moto était déjà similaire à celle que j'ai utilisée le dimanche en course. Donc à mon avis, on était déjà assez compétitif", souligne Valentino Rossi au sujet de la progression connue pendant le week-end de Termas de Río Hondo. "Ensuite, pendant le warm-up, j'étais rapide avec ma première moto – j'avais le quatrième ou cinquième temps –, puis j'ai voulu tester autre chose et je me suis donc arrêté, or cette autre chose n'allait pas et j'ai fini le warm-up assez loin."

Voilà comment Rossi a limité les dégâts et engrangé de précieux points, qui lui permettent d'occuper la deuxième place du championnat – un moindre mal pour un pilote en difficulté. "Les essais hivernaux n'ont pas été fantastiques et on a continué à être en difficulté pendant les essais [des Grands Prix], par contre on a fait deux bonnes courses, je suis monté deux fois sur le podium et on a marqué de gros points pour le championnat, c'était donc un bon début", conçoit-il.

Une piste parmi les plus redoutables

Seul pilote à avoir disputé les 21 courses MotoGP disputées aux États-Unis, Valentino Rossi n'a pas encore connu les joies de la victoire à Austin, un circuit qui n'a vu s'imposer que Marc Márquez depuis qu'il est entré au calendrier il y a quatre ans.

"C'est une piste très difficile, sur laquelle il faut travailler doublement par rapport aux autres, parce qu'il y a 20 virages, il faut donc essayer de tout régler", pointe le Docteur. "Cette piste est très particulière, je pense que c'est l'une des plus difficiles pour tout le monde parce qu'elle est très longue, elle possède beaucoup de virages différents, elle est très exigeante pour les pneus et les pilotes."

"Márquez a toujours été très, très fort sur cette piste, dès la première fois que l'on est venu ici en 2013. Mais il faut qu'on se concentre sur nous-mêmes", prévient-il. "C'est une piste sur laquelle je n'ai jamais obtenu de grands résultats, seulement un podium en 2015, mais en 2015 comme en 2016 j'ai été plutôt compétitif. On va donc essayer d'être rapide, et on verra bien. Il sera important de marquer des points parce que, l'année dernière, j'ai fait une erreur et je suis donc rentré sans points. On verra, il y aura beaucoup de pilotes forts."

partages
commentaires
Márquez : "Austin, le meilleur circuit pour un premier bon résultat"

Article précédent

Márquez : "Austin, le meilleur circuit pour un premier bon résultat"

Article suivant

Déjà concentré sur la fin de course, Viñales veut détrôner Márquez

Déjà concentré sur la fin de course, Viñales veut détrôner Márquez
Charger les commentaires
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021
Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière Prime

Comment Marc Márquez affronte le plus grand défi de sa carrière

Dans une interview exclusive accordée à Motorsport.com, Marc Márquez se confie sur les défis auxquels il est confronté depuis sa blessure, sa volonté de retrouver le sommet et la domination actuelle de Fabio Quartararo.

MotoGP
24 août 2021
La gestion de la pression, de moins en moins taboue Prime

La gestion de la pression, de moins en moins taboue

Sujet délicat s'il en est, la santé mentale s'assume désormais de plus en plus dans différentes disciplines sportives, et la compétition moto n'y fait pas exception. La gestion de la pression ou de performances en berne peut s'avérer particulièrement difficile à endurer, et cela reste bien souvent tabou.

MotoGP
21 août 2021