Fataliste, Rossi se veut compréhensif envers Lorenzo

Le pilote Yamaha s'est montré fataliste après son nouvel abandon ce dimanche, et préfère constater les nets progrès réalisés par la marque aux trois diapasons ce week-end.

Fataliste, Rossi se veut compréhensif envers Lorenzo

En Catalogne, Valentino Rossi a subi son deuxième abandon en autant d'épreuves après son premier retrait au Mugello. Comme son coéquipier Maverick Viñales, l'Italien a vu sa course prendre fin prématurément après avoir été impliqué dans le carambolage engendré par Jorge Lorenzo dans le deuxième tour.

Une issue d'autant plus rageante que le Docteur tirait bien son épingle du jeu jusqu'ici ce week-end, là aussi à l'instar de son coéquipier. Malgré l'incertitude planant au-dessus des pneus pour la course, le numéro 46 semblait en effet avoir fait le bon choix en se montrant performant lors des toutes premières boucles. "Franchement, après le Mugello j'étais beaucoup plus désespéré", a-t-il déclaré lors de son point presse. "Aujourd'hui j'étais rapide et pendant le week-end j'ai toujours été compétitif, j'ai toujours été classé parmi les dix premiers, il y a eu une progression séance après séance. Le choix des pneus pour cette course était très difficile et je pense qu'on avait fait le bon choix, alors j'aurais été compétitif."

Lire aussi :

Rossi compréhensif

Même s'il lui doit son abandon du jour, Rossi semblait comprendre après la course l'erreur de son ancien coéquipier Lorenzo. Après un début de saison difficile avec son nouvel employeur, Honda, le Majorquin réalisait en effet l'un de ses plus solides week-ends avec la marque à l'aile dorée, pointant en quatrième position en début de course.

Là où Viñales a dénoncé un trop grand empressement du numéro 99, Rossi s'est montré quant à lui plus nuancé, et surtout plus compréhensif. "Que dire ? Je pense que ça arrive. Ça n'est pas la première fois que ça arrive et ça ne sera pas non plus la dernière", a-t-il tenté de raisonner. "Jorge vient d'une période difficile, où les choses ne se passent pas comme il le voudrait, alors naturellement aujourd'hui il était devant et il a essayé [soupir]. C'est comme ça ! Je suis vraiment désolé, parce que j'ai choisi d'essayer de passer Petrucci précisément à ce moment-là car j'étais un peu plus rapide et je savais que tous ceux qui allaient se battre pour le podium étaient là, alors j'ai été un peu malchanceux. Si j'avais attendu, ils seraient tombés et je serais passé, mais que dire… C'est comme ça."

Lire aussi :

Alors qu'il n'est plus monté sur le podium depuis le GP des Amériques en avril dernier, Rossi avait sans doute les armes pour renouer avec le top 3 ce dimanche. Cela n'a malheureusement pas été le cas, mais le numéro 46 était tout de même satisfait de revoir les Yamaha à pareille fête ce week-end, d'autant plus sur un circuit où les M1 n'avaient guère brillé ces deux dernières années. "À mon avis, j'aurais joué le podium même si personne n'était tombé, parce que j'étais vraiment rapide", a assuré Rossi.

"Quartararo a été compétitif. Il avait les mêmes pneus que moi, il était déjà derrière moi, alors je pense que oui : Márquez, Dovizioso, Maverick et moi étions à mon avis les plus rapides à ce moment-là et on était déjà tous là [aux avant-postes], ça aurait donc été une belle course. J'étais très bien, et même mieux que ce à quoi je m'attendais. Ce week-end, pour une raison quelconque, les autres aussi ont enfin eu un peu de mal, avec ce faible grip, alors que notre moto fonctionnait bien, c'est donc positif pour l'avenir."

Avec Léna Buffa

partages
commentaires
Un premier podium "incroyable" pour Fabio Quartararo

Article précédent

Un premier podium "incroyable" pour Fabio Quartararo

Article suivant

Márquez pointe un Lorenzo "malchanceux" plutôt que "hors de contrôle"

Márquez pointe un Lorenzo "malchanceux" plutôt que "hors de contrôle"
Charger les commentaires
Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha" Prime

Quartararo : "Ce titre permet d'oublier les moments difficiles de Yamaha"

De ses débuts inattendus en MotoGP à son premier titre de Champion du monde, trois ans plus tard, Fabio Quartararo a déjà connu un parcours intense dans la catégorie reine. Avec, au passage, une saison 2020 qui lui a rapporté ses premières victoires et une lourde déception, formatrice pour la suite.

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre Prime

Plus que la Yamaha, c'est Quartararo qui a su évoluer vers le titre

Trop inconstant en 2020, Fabio Quartararo apparaît cette année infaillible au guidon de la Yamaha. Mais plus que les progrès opérés par la machine, c'est sûrement la transformation du pilote français qui l'a ainsi placé au sommet, en capacité de remporter son premier titre de Champion du monde MotoGP dès cette semaine.

MotoGP
20 oct. 2021
Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda Prime

Comment KTM a pris le contrôle des jeunes talents au détriment de Honda

Il fut un temps où Honda était la destination toute tracée des jeunes talents de la moto mais deux de ses rivaux, KTM et, dans une moindre mesure, Ducati, ont pris le contrôle de ce marché. Cette évolution aura-t-elle des conséquences sur l'avenir du MotoGP ?

MotoGP
16 oct. 2021
Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage Prime

Marc Márquez a dû et doit encore réinventer son pilotage

Marc Márquez a profondément fait évoluer son pilotage pour retrouver la victoire après sa blessure. Celui qui a dominé la dernière décennie du MotoGP devra peut-être le faire à nouveau s'il veut redevenir un prétendant au titre, la marge de progrès dans sa condition physique se réduisant.

MotoGP
7 oct. 2021
Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ? Prime

Qu'est-ce qui a rendu le Circuit des Amériques si bosselé ?

Le retour du MotoGP en Amérique pour la première fois depuis 2019 ne se passe pas aussi bien que prévu, les pilotes s'inquiétant de la sécurité à l'issue des essais du vendredi.

MotoGP
2 oct. 2021
Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ? Prime

Comment la Ducati est-elle devenue la moto la plus polyvalente ?

L'attention portée par Ducati à ses équipes satellites, couplée aux efforts fournis par Andrea Dovizioso pour améliorer la capacité des dernières versions de la Desmosedici à prendre les virages, permettent à la marque italienne de disposer aujourd'hui de la moto la plus polyvalente du championnat, une moto que l'on a vue sur le podium avec cinq pilotes différents cette année.

MotoGP
27 sept. 2021
Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha Prime

Pourquoi Dovizioso est plus une pièce rapportée qu'un pari pour Yamaha

Les différents événements qui ont mené à l'arrivée d'Andrea Dovizioso chez SRT et la suprématie de Fabio Quartararo chez Yamaha font penser que son retour en MotoGP revêt plus d'un choix par défaut que d'un projet à long terme.

MotoGP
8 sept. 2021
Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais Prime

Ce 10e titre que Valentino Rossi ne remportera jamais

Il y a 24 ans jour pour jour, Valentino Rossi devenait Champion du monde pour la première fois. Aujourd'hui il s'apprête à quitter le MotoGP, résolu à l'idée que le dixième sacre après lequel il a tant couru ne viendra jamais enrichir son palmarès.

MotoGP
31 août 2021